Aller au contenu

Lai Ching-te

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

William Lai

Lai Ching‑te
William Lai
賴清德
Illustration.
Portrait officiel de Lai Ching‑te, 2024.
Fonctions
Président de la république de Chine (Taïwan)
En fonction depuis le
(30 jours)
Élection 13 janvier 2024
Vice-président Hsiao Bi-khim
Premier ministre Cho Jung-tai
Prédécesseur Tsai Ing-wen
Vice-président de la république de Chine (Taïwan)

(4 ans)
Élection 11 janvier 2020
Président Tsai Ing-wen
Prédécesseur Chen Chien-jen
Successeur Hsiao Bi-khim
Premier ministre de la république de Chine (Taïwan)

(1 an, 4 mois et 3 jours)
Président Tsai Ing-wen
Prédécesseur Lin Chuan
Successeur Su Tseng-chang
Maire de Tainan

(6 ans, 8 mois et 13 jours)
Prédécesseur Hsu Tain-tsair
Successeur Lee Meng-yen (intérim)
Président du Parti démocrate progressiste
En fonction depuis le
(1 an, 5 mois et 1 jour)
Prédécesseur Chen Chi-mai (intérim)
Tsai Ing-wen
Biographie
Nom de naissance Lai Ching‑te (賴清德)
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Wanli (Taïwan)
Nationalité Taïwanaise
Parti politique Parti démocrate progressiste
Diplômé de Université nationale de Taïwan
Université nationale Cheng Kung
Université Harvard
Résidence Palais présidentiel, Taipei

Lai Ching-te Président de la république de Chine (Taïwan)
Premiers ministres de Taïwan
Lai Ching‑te

Nom chinois
Chinois traditionnel 賴清德

Lai Ching‑te (en chinois traditionnel : 賴清德 ; pinyin : Lài Qīngdé), aussi connu sous son nom anglais William Lai, né le à Wanli, est un médecin et homme d'État taïwanais, président de la république depuis le .

Membre du Parti démocrate progressiste, il est Premier ministre de Taïwan du au puis vice-président de la république de 2020 à 2024. Le , Lai remporte l'élection présidentielle avec 40,2 % des votes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse, formation et carrière médicale[modifier | modifier le code]

Alors que Lai Ching-te n'a que quelques mois, son père, qui travaillait dans une mine de charbon, meurt d’une intoxication au monoxyde de carbone. Sa mère multiplie alors les emplois pour élever la fratrie de six enfants[1].

Bon élève, Lai Ching-te étudie la médecine à Taïwan puis à l'université Harvard. Il est spécialiste des lésions de la moelle épinière[1].

Député et maire de Tainan[modifier | modifier le code]

Président de l'association des médecins de Tainan, Lai Ching-te se lance en politique dans les années 1990 en rejoignant le Parti démocrate progressiste (PDP). En 1998, il est élu député puis en 2010 maire de Tainan[1].

Premier ministre et vice-président de la république[modifier | modifier le code]

Élue en 2016, la présidente de la République Tsai Ing-wen nomme Lai Ching-te Premier ministre en 2017, fonction qu'il quitte deux ans plus tard[1].

En , Lai annonce sa candidature à l'investiture du PDP en vue de l'élection présidentielle de 2020, où il est opposé à la présidente sortante Tsai Ing-wen. Lai met en avant la nécessité pour le pays de défendre sa souveraineté face à la Chine continentale[2],[3]. En , après une primaire controversée (reports de la date de la primaire, introduction de sondages par téléphone), Lai est devancé par Tsai, qui obtient le soutien du PDP pour l'élection présidentielle[4],[5],[6]. Cependant, Lai obtient, en novembre, la nomination comme candidat à la vice-présidence, formant ainsi un ticket électoral avec Tsai[7]. Il est élu vice-président de Taïwan le en tant que colistier de la présidente sortante Tsai, qui est largement réélue. Il entre en fonction le suivant.

Président du PDP et élection présidentielle de 2024[modifier | modifier le code]

Après la démission de la présidente Tsai de son poste au Parti démocrate progressiste, Lai est élu président du parti en [8].

En , Lai Ching-te, unique candidat, est choisi comme candidat du PDP à l'élection présidentielle de 2024, avec Hsiao Bi-khim comme colistière pour la vice-présidence[9],[10]. Lai Ching-te rejette le plan de paix avec la Chine d'un des candidats de l'opposition Terry Gou, qui pour lui n'est pas viable au regard des « misères » vécues au Tibet, à Hong Kong et à Macao[11]. Il est élu président le 13 janvier 2024[12],[1].

Président de la république[modifier | modifier le code]

Lai Ching-te est investi président de la république le et succède à Tsai Ing-wen.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Harold Thibault, « Lai Ching-te élu président de Taïwan pour des années houleuses face à la Chine », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. (en) Yang Chun-hui et Sherry Hsiao, « Lai seeks DPP’s backing for 2020 race », Taipei Times,
  3. Frédéric Lemaître, « Le fondateur de Foxconn, Terry Gou, candidat à la présidentielle de Taïwan », Le Monde,
  4. (en) Stacy Hsu, « Tsai wins DPP primary, beating Lai by 8.2 points », sur focustaiwan.tw,
  5. (en) Ku Chuan, Yeh Su-ping et Emerson Lim, « DPP formally backs Tsai Ing-wen as 2020 presidential nominee », sur focustaiwan.tw,
  6. (en) Teng Pei-ju, « Taiwan's Democratic Progressive Party to incorporate cell phone survey into primary poll », Taiwan News,
  7. (en) « Beijing ‘interferes daily’ in Taiwan’s election, says Tsai Ing-wen », Reuters et South China Morning Post,
  8. (en) Teng Pei-ju, Joseph Yeh, « VP Lai Ching-te elected as DPP chairman », sur focustaiwan.tw, (consulté le ).
  9. (en) Ben Blanchard et Yimou Lee, « Attention turns to presidential poll after Taiwan ruling party thrashing », Reuters,
  10. (en) Teng Pei-ju, « ELECTION 2024/VP Lai picked as DPP's candidate for 2024 presidential election », sur focustaiwan.tw,
  11. (en) Tsering Dhundup, Taiwan’s Presidential hopeful rejects peace plan with China, cites Tibet’s misery, Phayul.com, 12 septembre 2023
  12. « Élections à Taïwan : victoire de Lai Ching-te, candidat favori et dans le viseur de Pékin », sur Le Figaro, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]