Lagerstätte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lagerstätte
Image illustrative de l’article Lagerstätte
Diplomystus dentatus de la formation de la Green River, un Lagerstätte de l'Éocène.

Un Lagerstätte (ou Lagerstaette) (en allemand ; littéralement « lieu de stockage »[Note 1] ; pluriel Lagerstätten) est un dépôt sédimentaire qui contient une grande diversité de fossiles ou des fossiles très complets. Les paléontologues les classent en deux sortes[1] :

  • Les Konzentrat-Lagerstätten (« Lagerstätten de concentration » ou dépôts de fossiles concentrés) sont des dépôts particulièrement riches en fossiles d'éléments organiques désarticulés, par exemple des os. Ces dépôts de fossiles sont moins spectaculaires que les dépôts de fossiles préservés, qui sont plus célèbres. Leur contenu s'est déposé sur une longue période. En effet, l'accumulation d'os en l'absence d'autres sédiments prend du temps. Les dépôts qui sont issus d'une communauté vivant in situ, comme les récifs ou les bancs d'huîtres, ne sont pas considérés comme des dépôts de fossiles.
  • Les Konservat-Lagerstätten (« Lagerstätten de conservation » ou dépôts de fossiles préservés) sont des dépôts connus pour l'excellente préservation des organismes fossiles qu'ils contiennent, les parties molles étant conservées sous forme d'empreintes. Ceci est dû à un recyclage biologique incomplet. Par exemple, dans des conditions anoxiques (absence d'oxygène), comme dans une boue dépourvue d'oxygène, les bactéries communes de la décomposition sont absentes, ainsi la décomposition prend suffisamment de temps pour que le sédiment conserve l'empreinte des parties molles. La taphonomie particulière qui a permis la fossilisation varie selon les sites. Les dépôts de fossiles préservés apportent des témoignages cruciaux pour la compréhension de moments importants de l'histoire de l'évolution.

Le dépôt de fossiles des schistes de Burgess est associé à l'explosion cambrienne et celui du calcaire de Solnhofen est associé aux premiers oiseaux : Archaeopteryx.

Préservation[modifier | modifier le code]

Les dépôts de fossiles préservent les organismes à cuticule faiblement sclérifiée et à corps mous qui ne sont habituellement pas préservés dans les dépôts coquilliers ou osseux. Ainsi, ils offrent un enregistrement plus précis de la biodiversité ancienne et permettent des reconstructions de la paléoécologie des anciennes communautés aquatiques.

En 1986, Simon Conway Morris calcula que seul 14 % des genres présents dans la faune de Burgess possédaient des tissus naturellement minéralisés (biominéralisation) de leur vivant. La position cladistique des conodontes était inconnue jusqu'à ce que des éléments soient retrouvés à Granton, près d'Édimbourg en Écosse, dans une strate du Carbonifère, associés à des tissus fossilisés[2]. Les informations obtenues du plus grand éventail d'organismes présents dans les lagerstätten ont conduit à de récentes reconstructions phylogénétiques de groupes majeurs de métazoaires.

Un grand nombre de mécanismes taphonomiques peuvent produire des dépôts de fossiles. En voici une liste incomplète :

Dépôts de fossiles importants[modifier | modifier le code]

Les plus célèbres Lagerstätten mondiaux sont :

Marrella splendens, l'organisme le plus abondant du Schiste de Burgess (Canada).
Calcaire avec fossile de Mene rhombea, Monte Bolca, (Italie).
Précambrien
    Bitter Springs 1000-850 millions d'années Australie du sud.
    Formation de Doushantuo 600–555 millions d'années Province de Guizhou, Chine
Cambrien
    Schiste de Maotianshan (Chengjiang) 525 millions d'années Province du Yunnan, Chine
    Site fossilifère de Qingjiang 518 millions d'années Chine
    Sirius Passet 518 millions d'années Groenland
    Schistes d'Emu Bay 514 millions d'années Sud de l'Australie
    Formation de Kaili 513-501 millions d'années Province de Guizhou, sud-ouest de la Chine
    Schistes de Spence 507,5-505 millions d'années Sud-est de l'Idaho et nord-est de l'Utah, États-Unis
    Schistes de Wheeler (House Range) 507 millions d'années Ouest de l'Utah, États-Unis
    Schistes de Burgess 505 millions d'années Colombie-Britannique, Canada
    Schistes de Kinnekulle Orsten et d'Alum 500 millions d'années Suède
    Schistes d'Öland, d'Orsten et d'Alum 500 millions d'années Suède
Ordovicien
    Beecher's Trilobite Beds 445 millions d'années New York, États-Unis
    Schiste de Soom 435 millions d'années Afrique du Sud
Silurien
    Wenlock 420 millions d'années Angleterre
Dévonien
    Rhynie chert 410 millions d'années Écosse
    Ardoises du Hunsrück 390 millions d'années Rhénanie-Palatinat, Allemagne
    Formation de Gogo 380 millions d'années Ouest de l'Australie
    Canowindra, Nouvelle-Galles du Sud 360 millions d'années Australie
Carbonifère
    Calcaire de Bear Gulch 320 millions d'années Montana, États-Unis
    Falaises fossilifères de Joggins 315 millions d'années Nouvelle-Écosse, Canada
    Mazon Creek 300 millions d'années Illinois, États-Unis
    Montceau-les-Mines 300 millions d'années Bourgogne, France
    Carrière Hamilton 295 millions d'années Kansas, États-Unis
Trias
    Karataou 213–144 millions d'années Kazakhstan
Jurassique
    Ghost Ranch 185–155 millions d'années Nouveau-Mexique, États-Unis
    Argiles à Posidonies 180 millions d'années Holzmaden Bade-Wurtemberg, Allemagne
    Formation de Dashanpu 165 millions d'années Dashanpu (Sichuan), Chine
    La Voulte-sur-Rhône 160 millions d'années Ardèche, France
    Site paléontologique de Cerin 152 millions d'années Ain, France
    Calcaire de Solnhofen 151 millions d'années Bavière, Allemagne
    Formation de Mörnsheim 150 millions d'années Bavière, Allemagne
    Lagerstätte de Canjuers 150 millions d'années Var, France
Crétacé
    Site paléontologique d'Angeac-Charente 140 millions d'années Charente, France
    Formation d'Yixian env. 135 millions d'années Liaoning, Chine
    Crato Formation env. 117 millions d'années Nord-Est du Brésil
    Formation de Xiagou env. 110 millions d'années Gansu, Chine
    Formation de Santana de 108 à 92 millions d'années Brésil
    Couches à poissons du Mont Liban de 100 à 83 millions d'années Byblos, Liban
    Craie de Smoky Hill de 87 à 82 millions d'années Kansas et Nebraska, États-Unis
    Schiste d'Ingersoll 85 millions d'années Alabama, États-Unis
    Auca Mahuevo 80 millions d'années Patagonie, Argentine
    Zhucheng env. 70 millions d'années Shandong, Chine
Éocène
    Formation de la Green River 50 millions d'années Colorado/Utah/Wyoming, États-Unis
    Monte Bolca de 50,5 à 48,5 millions d'années Italie
    Schiste de Messel 49 millions d'années Hesse, Allemagne
    Argile de Londres (London Clay) 54–48 millions d'années Royaume-Uni
OligocèneMiocène
    Ambre de République Dominicaine 30–10 millions d'années République dominicaine
    Riversleigh 25–15 millions d'années Queensland, Australie
Miocène
Ambre de Chiapas 23–15 millions d'années Chiapas, Mexique
    Dépôts fossiles de Clarkia 20–17 millions d'années Idaho, États-Unis
    Dépôts fossiles d'Ashfall 10 millions d'années Nebraska, États-Unis
Plio-Pléistocène
    Rancho Ahl al Oughlam 2,5 millions d'années Maroc
Pléistocène
    Rancho La Brea Tar Pits 20 000 ans avant le présent Californie, États-Unis

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'allemand Lager est de la même famille que liegen (« être allongé ») -voir (de) Lager - tout comme l'anglais to lie (« être allongé ») -voir (en) legh- -, apparenté par l'indo-européen au français lit. L'allemand Stätte est de la même famille que stehen (« être debout ») -voir (de) Stätte - tout comme l'anglais to stand (« être debout ») -voir (en) stand -, apparenté par l'indo-européen au français station.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ce terme a été introduit par Adolf Seilacher dans ce texte : (de) A. Seilacher, « Begriff und Bedeutung der Fossil-Lagerstätten: Neues Jahrbuch für Geologie und Paläontologie », Monatshefte, vol. 1970,‎ , p. 34–39
  2. (en) Briggs et al. 1983; Aldridge et al. 1993.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Orr et al. 2000] (en) Patrick J. Orr, « Three-dimensional preservation of a non-biomineralized arthropod in concretions in Silurian volcaniclastic rocks from Herefordshire, England », Journal of the Geological Society, vol. 157, no 1,‎ , p. 173–186 (lire en ligne, consulté le )