Lagarde (Gers)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lagarde
Lagarde (Gers)
Le château
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Condom
Canton Lectoure-Lomagne
Intercommunalité Communauté de communes de la Lomagne Gersoise
Maire
Mandat
Ghislaine Poirette-Maïs
2014-2020
Code postal 32700
Code commune 32176
Démographie
Gentilé Lagardais, Lagardaises
Population
municipale
119 hab. (2017 en diminution de 1,65 % par rapport à 2012)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 57′ 54″ nord, 0° 33′ 23″ est
Altitude Min. 72 m
Max. 184 m
Superficie 8,85 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte administrative du Gers
City locator 14.svg
Lagarde
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Lagarde
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lagarde
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lagarde

Lagarde ou Lagarde-Fimarcon (Lagarda en occitan[1]) est une commune française située dans le département du Gers en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Lagarde est une commune située en Gascogne sur l'Auchie.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Lagarde[2]
Larroque-Engalin Saint-Martin-de-Goyne
La Romieu Lagarde Lectoure
Marsolan

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Lagarde se situe en zone de sismicité 1 (sismicité très faible)[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien castelnau de la seigneurie de Fimarcon, édifié au XIIe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Ghislaine Poirette-Maïs [4]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2017, la commune comptait 119 habitants[Note 1], en diminution de 1,65 % par rapport à 2012 (Gers : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
520507542482531477466445421
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
400412402375351403333278277
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
266240188209214207211194223
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2017
200141148165132130130121119
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Vestiges de l’ancien château des marquis de Fimarcon : écuries, XVIIe s.
  • Église Saint-Martin, de fondation romane, contiguë à la porte de la ville, dotée d’archères en croix, remaniée aux XVIIe et XVIIIe siècles. Cuve baptismale ornée.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste Maïs (1865-1946), agriculteur-viticulteur et inventeur d’un grand nombre de machines agricoles, dont la décavaillonneuse.
  • Paul Maïs, fils du précédent, maire de Lagarde, en fit la première commune du Gers entièrement équipée en eau courante.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]