Laetitia Carton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Laetitia Carton
Description de cette image, également commentée ci-après
Laetitia Carton à une projection du film Le Grand Bal en 2018 à Auch
Naissance
Vichy
Nationalité Drapeau de la France France
Profession réalisatrice documentariste
Films notables J'avancerai vers toi avec les yeux d'un sourd

Laetitia Carton est une réalisatrice documentariste française, née en à Vichy. Elle réside à Faux-la-Montagne (Creuse)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Née en à Vichy, Laetitia Carton suit l'enseignement de l'école supérieure des beaux-arts de Clermont-Ferrand puis se consacre au cinéma[2]. Après une rencontre avec Jean-Pierre Rehm et la découverte du documentaire de création lors d'une formation à l’école d'art de Lyon, elle décide en effet de suivre un Master de réalisation documentaire à l'école d'Ardèche Images, à Lussas (dépendant de l'Université de Grenoble)[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Son second court-métrage documentaire, D’un chagrin j’ai fait un repos, est projeté en 2005 au festival Traces de vies, où Laetitia Carton remporte le Prix des Formations audiovisuelles. Ce film obtient aussi un prix à Cuba.

Elle réalise pour la chaîne France 3, en 2009, son premier film : La Pieuvre. Il porte sur une maladie génétique neurodégénérative, la maladie de Huntington, qui décime sa famille.

Son premier long-métrage pour le cinéma, Edmond, un portrait de Baudoin, consacré à l'auteur de bande dessinée et illustrateur Edmond Baudoin, sort en . Son troisième film, intitulé J'avancerai vers toi avec les yeux d'un sourd, évoque les sourds et la langue des signes. Réalisé en hommage à feu son ami sourd, avec qui elle avait commencé à apprendre la langue des signes, il est sorti en .

En 2018, elle sort son quatrième long-métrage documentaire, Le Grand Bal.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Grands-mères (documentaire)
  • 2005 : D'un chagrin, j'ai fait un repos (documentaire)
  • 2005 : La présence directive leur est destiné
  • 2012 : # 94 / 100 jours (documentaire)
  • 2015 : La Visite (documentaire)

Autres[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Notes pour un film au Snark (court-métrage documentaire) de François-Xavier Drouet - montage et son
  • 2008 : Memorandum (documentaire) de Pierre Hanau - recherches documentaires
  • 2020 : Lettre à Vichy, documentaire sur le rapport de la ville de Vichy à sa propre histoire.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Rencontre avec une réalisatrice, Laetitia Carton », sur lepopulaire.fr, (consulté le 9 août 2017).
  2. « Laetitia Carton, cinéaste », sur Les Rencontres du film d'art, (consulté le 23 janvier 2016)
  3. « Laetitia Carton », sur film-documentaire.fr (consulté le 6 octobre 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]