Lady Washington

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lady Washington
Image illustrative de l'article Lady Washington
Lady Washington en 2008
Gréement brick
Histoire
Architecte Ray Wallace
Chantier naval Aberden - État de Washington
Lancement 1989
Équipage
Équipage 12 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 34 m
Longueur de coque 21,80 m
Maître-bau 6,60 m
Tirant d'eau 3,30 m
Déplacement 178 tonnes
Hauteur de mât 27 m
Voilure 408 m2 (12 voiles)
Propulsion aucun moteur
Caractéristiques commerciales
Capacité 48 personnes (sortie d'un jour max.)
Carrière
Armateur Grays Harbor Historical Seaport Authority
Port d'attache Grays Harbor Drapeau des États-Unis États-Unis

Le Lady Washington est un brick américain, à coque bois, réplique d'un ancien sloop marchand des années 1750, construit dans l'ancienne colonie britannique du Massachusetts[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Columbia Rediviva et le Lady Washington, dessin de 1892.

Le Lady Washington original transportait du fret entre les différents ports coloniaux britanniques jusqu'à la guerre d'indépendance[1].

En 1787, après la guerre, le navire est remis en état. Le capitaine Robert Gray entreprend le passage du cap Horn pour rejoindre la côte Ouest de l'Amérique du Nord[1]. Le Lady Washington sera le premier navire américain à rejoindre Honolulu, Hong Kong et le Japon[1]. Il a ouvert le commerce de la perle noire et du bois de santal. Il restera dans le Pacifique pour le commerce et sombrera en 1798 aux îles Philippines.

La réplique du Lady Washington a été réalisée en 1989 à Aberdeen dans l'État de Washington, au Grays Harbor, du nom du capitaine Robert Gray qui découvrit ce port. Cette construction s'est faite sous les auspices de la Grays Harbor Historical Seaport Authority, association gestionnaire du Lady Washington, pour la célébration, en 1989, du centenaire de l'état de Washington.

Le Lady Washington navigue comme navire-école sur la côte Ouest des États-Unis avec un autre voilier de la même association : le Hawaiian Chieftain.

Récemment, il a servi à différents tournages de film dans Star Trek : Générations ou dans Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl [2] ou il représente l'Interceptor . Il a également servi de base d’RLS Legacy dans La Planète au trésor, un nouvel univers de Walt Disney, ainsi que dans la vidéo de Macklemore et Ryan Lewis, Can't Hold Us.

Aujourd'hui, le navire est utilisé pour représenter le Jolly Roger, le navire du capitaine Crochet dans la saison 2 de Once Upon a Time, une série du studio ABC appartenant également au groupe Disney.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Otmar Schäuffelen (trad. Casay SERVAIS), Chapman, Great sailing ship of the world, Hearst Books (New York), , 420 p. (ISBN 1588163849), Page 366
  2. (en) « Historicalseaport.org (ships/lady-washington) »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Otmar Schäuffelen (trad. Casay SERVAIS), Chapman, Great sailing ship of the world, Hearst Books (New York), , 420 p. (ISBN 1588163849)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]