Aller au contenu

Lady Hillingdon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est la version actuelle de cette page, en date du 27 avril 2020 à 11:00 et modifiée en dernier par Thomon (discuter | contributions). L'URL présente est un lien permanent vers cette version.
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

'Lady Hillingdon'
Image illustrative de l’article Lady Hillingdon
Roses 'Lady Hillingdon Climbing' au Japon.

Type Rosier thé
Obtenteur Lowe & Shawyer
Pays Angleterre
Année 1910

'Lady Hillingdon' est un cultivar de rosier obtenu en 1910 par les rosiéristes britanniques Lowe et Shawyer[1]. Il est issu de 'Papa Gontier' x 'Madame Hoste'[2].

Définition[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un rosier thé moderne fort vigoureux s'élevant à 1 mètre à 1,20 mètre qui fleurit de l'été aux premières gelées[3]. Ce rosier offre de grandes roses pleines (8-12 cm), de couleur jaune pâle avec des nuances abricot[4]. Elles naissent en solitaires ou en bouquets, généralement de trois fleurs, sur des tiges lisses avec des rameaux aux aiguillons rouges. Elles exhalent un parfum intense et capiteux de rose thé.

Il existe un sport grimpant de ce rosier qui fleurit fort bien tout l'été[5]. Il a été découvert en 1917 par Elisha J. Hicks. Il atteint 4 à 5 mètres de hauteur[3]. Cette variété grimpante est toujours très prisée et fort répandue.

Cette variété est parfaite pour illuminer les massifs, donner de l'éclat à un mur et pour composer des bouquets. Elle résiste aux hivers descendant à -15°[6]. Elle a besoin d'une situation ensoleillée et convient bien aux régions chaudes.

'Lady Hillingdon Climbing' en Angleterre.

Descendance[modifier | modifier le code]

'Lady Hillingdon' a donné naissance par croisement avec 'Marquise de Sinéty' (Pernet-Ducher, 1906) à l'hybride de thé 'Mary Merryweather' (Merrywearher, 1925).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) 'Lady Hillingdon' sur le site HelpMeFind.
  2. Midori Goto, op. cit.
  3. a et b « 'Lady Hillingdon' », sur catalogue André Eve.
  4. 'Lady Hillingdon' dans le catalogue des roses Guillot.
  5. 'Lady Hillingdon climbing' dans le catalogue David Austin (attention à la date d'obtention fausse).
  6. Jardin du Pic Vert.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Midori Goto, Roses anciennes et anglaises, Larousse, 2016, p. 89, traduit du japonais