Ladilafé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ladilafé
Description de l'image Logo - Tryo Ladilafé.png.
Album de Tryo
Sortie
Enregistré Realworld de Bath et Paris
Durée 54:21
Genre Reggae
Compositeur Tryo
Producteur Salut Ô Productions
Label Columbia, Sony Music Entertainment

Albums de Tryo

Ladilafé est le cinquième album studio du groupe Tryo, sorti le . Il est certifié disque d'or deux mois plus tard[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le nom de l'album est un hommage à Patricia Bonnetaud, créatrice du label Yelen musiques, décédée en février 2012. Les membres du groupe la considèrent comme leur « fée protectrice »[2].

Avec ce nouvel album engagé le groupe dénonce tantôt l'utilisation de l'écologie comme argument de vente, en faisant référence au marketing écologique et à l'écoblanchiment[2] (Greenwashing), tantôt le « boursicotage des traders et la France de Marine Le Pen »[3] (Joe le trader et Marine est là).

La 4e chanson est un hommage à Brian Williamson, activiste jamaïcain défenseur de la cause homosexuelle[2]. Selon Le Parisien, Tryo dénonce avec ce titre « l'homophobie dans le reggae »[4].

Critiques et analyses[modifier | modifier le code]

Notation des critiques

Compilation des critiques
Périodique Note
L'Express 4 étoiles sur 5[3]
Le Parisien 2/3 étoiles[4]
Music Story 4 étoiles sur 5[5]
Télérama 1/3 étoiles[6]

Selon Gilles Médioni de L'Express, cet album est principalement axé sur le thème de la colère mais « échappe au catalogue obligé du militantisme et de la bonne conscience, grâce à un optimisme ensoleillé et à un ton emprunté parfois à Brassens ou à Noir Désir »[3].

Emmanuel Marolle du Parisien, « soupire toujours un peu en les entendant tomber dans le panneau de la dénonciation facile de Marine Le Pen ou des traders tueurs », mais ajoute que c'est un « album gorgé de rires, de larmes, de colère, de naïveté et de sagesse. En vie tout simplement. »[4].

Liste des chansons[modifier | modifier le code]

No Titre Durée
1. Greenwashing 2:55
2. Ladilafé 4:10
3. Nous génération 2:50
4. Brian Williamson 3:38
5. Pas banal 3:25
6. Printemps arabe 4:00
7. Jugement sans appel 2:28
8. Marine est là 3:20
9. Boulawa 2:40
10. C'est un vent 3:39
11. Quand la nuit devient blanche 3:08
12. Mourir la mort 2:51
13. Joe le trader 3:25
14. J'ai décidé d'écrire des D 4:05
15. Les anciens 4:39
16. Du cinéma 3:08
54:21

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Albums certifiés disque d'or par la SNEP en 2012 », sur SNEP (consulté le 15 avril 2013)
  2. a, b et c AFP, « Le groupe Tryo est de retour avec Ladilafé, un album léger et engagé », sur France Télévisions, (consulté le 31 août 2012).
  3. a, b et c Gilles Médioni, « L'optimisme ensoleillé de Tryo », sur L'Express, (consulté le 31 août 2012).
  4. a, b et c Emmanuel Marolle, « Ladilafé : du rire aux larmes », sur Le Parisien, (consulté le 31 août 2012).
  5. Christian Larrède, « Chronique de Ladilafé », sur Music Story (consulté le 31 août 2012).
  6. Valérie Lehoux, « Ladilafé », sur Télérama (consulté le 31 août 2012).