Ladigesia roloffi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ladigesia roloffi est une espèce de poissons de la famille des Alestiidae et de l'ordre des Characiformes. L'espèce est parfois connu sous le nom vernaculaire de Characidé nain orange[2]. Ladigesia roloffi est la seule espèce de son genre Ladigesia[3]. Nommé communément "Jelly Bean Tetra" en anglais.

Étymologie[modifier | modifier le code]

"Ladigesia" vient du nom de W. Ladiges (1910-1984), ichtyologiste et conservateur de la collection de poissons du Musée zoologique de Hambourg de 1936 à 1974[4]. L'espèce "roloffi" fut nommé en l'honneur du Germanique ichtyologiste amateur Erhard Roloff (1903-1980)[4].

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

Ladigesia roloffi est une espèce de poisson endémique de l'Afrique[3]. Elle se rencontre en Sierra Leone[3],[2], plus précisément à Kasewe (forêt de Kasewe[4]) dans le bassin de Gbangbaia (dans le système du petit cours d'eau à l'ouest de Jong)[3]. L'espèce semble également être présente dans la rivière Du[3] en Liberia[2],[5]. Plus précisément dans la plantation de caoutchouc de Firestone près de Harbel en Liberia (Van den Nieuwenhuisen, 1972)[4].

Description[modifier | modifier le code]

Cette espèce possède un fond de coloration argenté transparent à olivâtre le long de la ligne latérale, très légèrement orangé. La nageoire caudale en en forme de croissant et chacun des lobes est assez en pointes, bordées d’orange à orange vif. La nageoire dorsale est orange vif et surlignée de noir. La nageoire anale est orangée. Les nageoires pelviennes et pectorales sont translucides. L’œil est noir, l'opercule sanguine. La nageoire adipeuse est présente.

Taille[modifier | modifier le code]

Ce poisson est particulièrement petit, puisqu'il ne dépasse pas à l’âge adulte une taille de 4 centimètres[2] (3.1 centimètres Small/Large[3]).

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Dimorphisme[modifier | modifier le code]

Par leur petite taille, le dimorphisme chez cette espèce est principalement visible à l'âge adulte, plus aisément en période de reproduction. En aquarium, sur la maintenance d'un petit groupe, il sera aisé de remarquer les mâles dominants et reproducteurs par leurs colorations plus vives et soutenues, ainsi que par leurs comportements territoriales. Le plus souvent, les mâles se chamaillent une petite place dans la colonne d'eau, plusieurs peuvent être visibles les uns à côté des autres. Les femelles nageant dans les intervalles, jusqu'au choix de l'un d'eux. Selon Aquabase,, la nageoire anale se prolonge en lobe, alors qu'elle est droite chez la femelle[2].

Comportement[modifier | modifier le code]

Ladigesia roloffi est une espèce au comportement grégaire, c'est-à-dire vivant toujours en groupe de nombreux individus. L'espèce est très farouche, dû notamment à sa petite taille.

Maintenance en aquarium[modifier | modifier le code]

Ce poisson est à maintenir en groupe d'au moins 5/6 individus et de préférence en spécifique dans un volume d'une cinquantaine de litres, du fait de son statut En Danger d'Extinction sur la liste rouge IUCN. L'espèce aime pouvoir se cacher et se fondre dans la végétation dense[2],[6] (Microsorium, Taxiphyllum, Cryptocoryne[4]). C'est une espèce de pleine eau qui vit à pH 6.0/7.0, dH 10 et à une température comprise entre 22 et 26 °C[3],[2]. Quelques plantes de surface (genre Ceratopteris[4]) de manière à tamiser l'éclairage est conseiller pour plus de sensation de sécurité[6]. Bien recouvrir l'aquarium car Ladigesia roloffi au moindre mouvement trop brusque saute dans tous les sens[6].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Ladigesia roloffi est une espèce probablement micro-prédateur[4] omnivore. Elle se nourrit de dépôts et particules biologiques "et végétales" en suspension dans la colonne d'eau ou qui recouvre son habitat. En aquarium, les toutes petites proies vivantes[6] ou fraiches comme les daphnies ou les nauplies d'artémias sont conseillées. Varier avec des nourritures lyophilisées adaptées à leur gueule est accepté.

Statut IUCN[modifier | modifier le code]

Ladigesia roloffi est classé En Danger d'Extinction[5] (EN) sur la liste rouge IUCN des espèces menacés : « un seul endroit de collecte est connu, la localité type Kasewe en Sierra Leone (Selon Paugy et al. 2003) et éventuellement, une deuxième localité au Liberia (Selon FishBase)[5]. La zone précise estimée d'occurrence est de moins de 5.000 kilomètres carrés, et la zone d'occupation de moins de 500 kilomètres carrés. L'étendue et la qualité de l'habitat est en cours de déclin continu, en raison de l'exploitation minière, la déforestation et le développement urbain. L'espèce est donc jugée en voie de disparition. »

Remarque[modifier | modifier le code]

Ladigesia roloffi est une espèce de Alestidae classé en Danger d'Extinction sur la liste rouge IUCN d'espèces Menacées. Ladigesia roloffi possède une aire de répartition très restreinte en Afrique. Ladigesia roloffi est donc une espèce à maintenir dans les meilleures conditions possibles (en aquarium et pisciculture), afin de la reproduire et de la diffuser de manière exemplaire.

Aquarium du palais de la Porte Dorée[modifier | modifier le code]

L'Aquarium du palais de la Porte Dorée[7] détient un joli groupe de Ladigesia roloffi (vidéo[8]). Ils sont maintenus dans une petite cuve d'une centaine de litres en compagnie de quelques poissons de taille similaires et petites crevettes d'eau douce du genre Caridina. Ils sont aisément observables lors d'une promenade dans l'Aquarium.

Sympatrie[modifier | modifier le code]

Quelques autres espèces de poissons sont connues au niveau de Kasewe, Epiplatys annulatus, Scriptaphyosemion chaytori, Pelvicachromis humilis, Mochokiella paynei et Notoglanidium thomasi[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.fishbase.org/Nomenclature/SynonymsList.php?ID=5248&SynCode=31291&GenusName=Ladigesia&SpeciesName=roloffi
  2. a b c d e f et g « Aquabase  : Site d'aquariophilie, de poissons et d'animaux aquatiques », sur Aquabase (consulté le 3 octobre 2020).
  3. a b c d e f et g (en) « Ladigesia roloffi summary page », sur FishBase (consulté le 3 octobre 2020).
  4. a b c d e f g et h http://www.seriouslyfish.com/species/ladigesia-roloffi/
  5. a b et c Babatunde David Olaosebikan (Federal College of Freshwater Fisheries Technology, Nigeria), « The IUCN Red List of Threatened Species », sur IUCN Red List of Threatened Species, (consulté le 3 octobre 2020).
  6. a b c et d http://aquavisie.retry.org/Database/Vissen/Ladigesia_roloffi.html
  7. http://www.aquarium-portedoree.fr/
  8. « Ladigesia roloffi - Géry, 1968 - (Alestidae) - Characidé nain orange - Aqua Porte Dorée - 06/2015 » [vidéo], sur YouTube (consulté le 3 octobre 2020).

Bibliothèque[modifier | modifier le code]

  • Arroyave, J. and M. L. J. Stiassny, 2011 - Molecular Phylogenetics and Evolution 60(3): 385-397 - Phylogenetic relationships and the temporal context for the diversification of African characins of the family Alestidae (Ostariophysi: Characiformes): Evidence from DNA sequence data.
  • Géry, J., 1977 - T.F.H. Publications, Inc.: 1-672 - Characoids of the World.
  • Paugy, D., 1990 - ORSTOM, Paris: 195-236 - Characidae. In: Lévêque, C., D. Paugy and G. G. Teugels. (Eds), Faune des Poissons d'eaux Douce et Saumâtres de l'Afrique de l'Ouest Vol. 1.
  • Paugy, D., 1990 - Ichthyological Exploration of Freshwaters 1(1): 75-84 - Note à propos des Petersiini (Teleostei: Characidae) d'Afrique occidentale.
  • Paugy, D. and S. A. Schaefer, 2007 - IRD Éditions, Paris: 349-411 - Alestidae. In: Stiassny, M. L. J., G. G. Teugels and C. D Hopkins. (Eds), The Fresh and Brackish Water Fishes of Lower Guinea, West-Central Africa.
  • Paugy, D., C. Lévêque and G. G. Teugels, 2003 - IRD Éditions, Publication scientifiques du Muséum, MRAC: 1-457 - The Fresh and Brackish Water Fishes of West Africa Volume 1
  • Paugy, D., C. Lévêque, G. G. Teugels, R. Bigorne and R. Romand, 1990 - Revue d'Hydrobiologie Tropicale 23 (4): 329-350 - Freshwater fishes of Sierra Leone and Liberia: Annotated checklist and distribution.
  • Zanata, A. M. and R. P. Vari, 2005 - Zoological Journal of the Linnean Society 145: 1-144 - The family Alestidae (Ostariophysi, Characiformes): a phylogenetic analysis of a trans-Atlantic clade.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]