Lachen-Speyerdorf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lachen-Speyendorf
Lachen-Speyendorf
Lachen-Speyerdorf
Blason de Lachen-Speyendorf
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau de la Rhénanie-Palatinat Rhénanie-Palatinat
Arrondissement
(Landkreis)
Neustadt (ville-arrondissement)
Code postal 67435
Indicatif téléphonique 06327
Démographie
Population 5 470 hab. (2012)
Densité 225 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 39″ nord, 8° 06′ 57″ est
Altitude 123 m
Superficie 2 426,6 ha = 24,266 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Rhénanie-Palatinat
Voir sur la carte topographique de Rhénanie-Palatinat
City locator 14.svg
Lachen-Speyendorf
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Lachen-Speyendorf

Lachen-Speyendrof est une ancienne commune allemande, située dans le Land de Rhénanie-Palatinat, aujourd'hui quartier de Neustadt an der Weinstraße.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les deux communes de Lachen et Speyerdorf ont fusionné en 1874 pour former la nouvelle commune de Lachen-Speyerdorf.

En 1969, Lachen-Speyendrof fait partie d'une série de communes indépendantes qui sont incorporées à Neustadt.

Caserne et aérodrome[modifier | modifier le code]

Quartier Edon derrière l'aérodrome en 1988

L'aérodrome de Speyerdorf, construit en 1912 et ouvert en 1913, est l'un des dix plus anciens aérodromes d'Allemagne.

Pendant la Première Guerre mondiale s'y trouvait une école d'aviation militaire.

Pendant l'entre deux-guerres, l'Armée française y installe une garnison. À partir de 1918 et jusqu'à la fin des années 1920, le 12e Régiment d'Aviation de Bombardement (RAB)[1] y est installé.

L'endroit est ensuite transformé en camp de travail par le régime Nazi[2].

Puis, de nouveau occupé par l'Armée française après la Seconde Guerre Mondiale, jusqu'en 1992.

La dernière unité des Forces françaises en Allemagne qui y fut stationnée était le 2e groupe de chasseurs qui se partageait entre le quartier Turenne à Neustadt an der Weinstraße et le quartier Edon à Lachen-Speyerdorf.

Le quartier des Chasseurs jouxtait le petit aérodrome de Lachen-Speyerdorf.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Reims base aerienne 112 », sur www.anciens-aerodromes.com (consulté le )
  2. (de) « Lachen-Speyerdorf », dans Wikipedia, (lire en ligne)