Lachelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Oise
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Oise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Lachelle
Église Notre-Dame de Lachelle.
Église Notre-Dame de Lachelle.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Compiègne-2
Canton Compiègne-2
Intercommunalité Région de Compiègne
Maire
Mandat
Pascal Séret
2014-2020
Code postal 60190
Code commune 60337
Démographie
Gentilé Lachellois, Lachelloises
Population
municipale
617 hab. (2014)
Densité 68 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 26′ 42″ nord, 2° 44′ 08″ est
Altitude Min. 49 m – Max. 91 m
Superficie 9,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Lachelle

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

Voir sur la carte topographique des Nord-Pas-de-Calais-Picardie
City locator 14.svg
Lachelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lachelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lachelle
Liens
Site web www.lachelle.fr

Lachelle est une commune française située dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1281, la commune portait un autre nom qu'elle porte actuellement : elle s'appelait Lacheles. En 1373, elle change de nom et s'appelle désormais La Chelle. Puis, en 1469, elle est rebaptisée Le Chelle. Elle garde ce nom jusqu'en 1876, où elle porte le nom qu'elle porte actuellement, c'est-à-dire Lachelle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
 ????  ???? Nicolas Bourdon    
 ???? 1855 François Boullenger    
1855 1871 Auguste Maquaire    
1871 1876 Ferdinand Prevost    
1876 1881 Victor Souplet    
1881 1889 Albert Potelle    
1889 1891 Désiré Levasseur    
1891 1892 Siméon Potelle    
1892 1919 Alfred Vendome    
1919 1920 René Vendome    
1920 1922 Célestin Louvet    
1922 1945 Léopold Dupont    
1945 1950 Alfred Pihen    
1950 1959 Georges Vendome    
1959 1965 Louis Vendome    
1965 1971 André Inghelbrecht    
1971 2008 Georges Lambert    
2008 à ce jour Pascal Séret   Réélu pour le mandat 2014-2020[1]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 617 habitants, en augmentation de 5,11 % par rapport à 2009 (Oise : 2,1 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
222 230 240 246 238 252 261 265 274
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
282 314 304 296 289 300 302 308 334
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
319 295 285 283 317 309 310 309 299
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
295 267 317 354 522 561 583 582 617
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006 [5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (11,8 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (53,2 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 53,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,8 %, 15 à 29 ans = 17,7 %, 30 à 44 ans = 21,9 %, 45 à 59 ans = 23,9 %, plus de 60 ans = 11,6 %) ;
  • 46,8 % de femmes (0 à 14 ans = 18,7 %, 15 à 29 ans = 14,3 %, 30 à 44 ans = 27,1 %, 45 à 59 ans = 27,8 %, plus de 60 ans = 12,1 %).
Pyramide des âges à Lachelle en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
2,9 
75 à 89 ans
3,3 
8,7 
60 à 74 ans
8,8 
23,9 
45 à 59 ans
27,8 
21,9 
30 à 44 ans
27,1 
17,7 
15 à 29 ans
14,3 
24,8 
0 à 14 ans
18,7 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église du XVIe siècle classée aux monuments historiques[8].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • La chocolaterie de Beussent Lachelle
  • En 1980, le navigateur Bernard Moitessier lança une idée qui était de promouvoir la plantation d'arbres fruitiers le long des routes et rues françaises au lieu des habituels arbres ornementaux et improductifs. Il promit un chèque de 15 000 francs au premier maire qui répondrait à son appel et se lancerait dans ce programme. La première réponse, parmi une trentaine d'autres, fut celle du maire de Lachelle. Il obtint le chèque et planta les arbres[9]. Dans la commune une rue est baptisée « Bernard-Moitessier ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Lachelle », Union des Maires de l'Oise (consulté le 8 septembre 2014)
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  6. « Évolution et structure de la population à Lachelle en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 2 novembre 2010)
  7. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 2 novembre 2010)
  8. Base de donnée Mérimée référence PA00114723.
  9. Bernard Moitessier, Tamata et l'alliance, Arthaud, 1993, P.161 à 165