Lac des Truites

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lac des Truites
Image illustrative de l’article Lac des Truites
Le lac des Truites.
Administration
Pays Drapeau de la France France (Haut-Rhin)
Subdivision VosgesVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Coordonnées 48° 06′ 07″ N, 7° 04′ 38″ E
Type lac glaciaire avec barrage
Montagne VosgesVoir et modifier les données sur Wikidata
Superficie 2,85 ha
Longueur 250 m
Largeur 125 m
Altitude 1 060 m
Profondeur 11 m
Volume 148 500 m3
Hydrographie
Bassin versant 0,9 km2
Émissaire(s) Le Seebach, un sous-affluent de la Fecht
Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin
(Voir situation sur carte : Haut-Rhin)
Lac des Truites
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Lac des Truites

Le lac des Truites, ou lac du Forlet, est le plus élevé des lacs vosgiens à 1 066 m d'altitude. Il est dénommé Forlenweier en alsacien et reïf tou blan en welsch.

Situé au lieu-dit le Forlet sur le territoire de la commune de Soultzeren, il est niché dans un large cirque glaciaire entouré de pentes abruptes culminant à 1 303 mètres (Gazon du Faing, Gazon de Faîte...).

Toponymie[modifier | modifier le code]

La dénomination actuelle du lac provient d'une confusion[1]. En effet, son nom d’origine était lac du Foehrlé qui signifie « entouré de petits pins », issu de Föhre, l’arbre, le pin commun. Ce nom qui a été déformé en Forlen, puis Forellen : les truites en allemand. D'où son appellation française actuelle ; la carte IGN indique « Lac des Truites ou du Forlet ».

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Les abbés de Murbach utilisaient le petit lac comme vivier de truites[2]. Un étang situé un peu plus haut accueillait des carpes. Il a depuis été envahi par une tourbière.
  • C’est entre 1849 et 1853 qu’ont été entrepris les travaux pour curer et endiguer le lac et assurer, en été, un débit suffisant à la Fecht.
La cuvette du Forlet vue du Gazon de Faîte.

Barrage[modifier | modifier le code]

Le barrage du Forlet constitue un ouvrage de classe C au sens des dispositions de l’article R.214-112 du code de l’Environnement[3]. Cet ouvrage a été construit dans les années 1835 à 1837 et conforté en 1890, sur le ruisseau du Forlet.

Il s'agit d'un barrage poids en remblai constitué d’une digue composite en terre compactée avec masque amont en maçonnerie et paroi centrale mince en béton. La hauteur maximale de l’ouvrage au-dessus du terrain naturel est de 11,30 mètres.

La crête du barrage se trouve à l'altitude de 1 061 m, son épaisseur est de 10 mètres et sa longueur de 130 mètres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site Escapades en Lorraine
  2. Pierre Deslais, L'Alsace, géographie curieuse et insolite, Rennes, Éditions Ouest France, , 116 p. (ISBN 978-2-7373-6364-1), p. 99
  3. Selon un arrêté de la préfecture du Haut-Rhin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]