Lac de la Maix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lac de la Maix
Le lac vu de l'ubac
Le lac vu de l'ubac
Administration
Pays Drapeau de la France France
Géographie
Coordonnées 48° 28′ 34″ nord, 7° 04′ 30″ est
Type Naturel
Origine Glaciaire
Superficie 1,6 ha
Altitude 678 m
Profondeur 15 m
Hydrographie
Émissaire(s) Ruisseau de la Maix

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Lac de la Maix


Le lac de la Maix est situé dans le massif du Donon, sur le territoire de la commune de Vexaincourt dans les Vosges. Il s'agit de l'un des derniers lacs naturels de formation glaciaire du massif vosgien.

Sur ses rives se dresse une chapelle bâtie sur les ruines d'un ermitage construit en 1070[1]. Un sarcophage de pierre côtoie la chapelle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Chapelle proche du lac

À l'époque celtique, le site fut probablement un lieu de culte et de pèlerinage. Au XIe siècle, un ermitage y fut fondé. En 1508, on construisit une chapelle, dite chapelle de la Mer. Un pèlerinage s'instaura alors. À la suite d'abus, il fut supprimé en 1758 et les bâtiments furent détruits. En 1865, une nouvelle chapelle fut édifiée à côté de l'ancienne crypte et le pèlerinage rétabli.

Légendes[modifier | modifier le code]

On rapporte pour le lac de la Maix, de nombreuses légendes dont la plus connue est partagée par nombre d'autres lacs.

Le Diable Violoneux

  • Un jour de pèlerinage, un musicien inconnu serait venu pour faire danser les villageois au son de son violon. Ceux-ci dansèrent si bien qu'ils n'ont pas entendu la cloche les invitant à l'office. Nul doute que cet étranger était le diable en personne. Le châtiment divin ne se fit pas attendre, la terre s'ouvrit sous les danseurs qui se noyèrent aussitôt dans le lac qui venait d'apparaître. Les villageois furent condamnés à y danser jusqu'au Jugement dernier...

Cependant, de nos jours, on dit que certains soirs on peut encore entendre le violoniste...

Le Seigneur de la Maix

  • On attribue également l'origine du lac à un jeune page fou amoureux de la châtelaine résidant la demeure où il travaillait. Il vit cependant ses avances repoussées. Dans un excès de rage, il tua la femme qu'il aimait tant et prit la fuite pour devenir brigand craint de tous, sous le nom de Seigneur de la Maix. Avec de nombreux hommes à ses ordres, il ne cessait de piller la vallée en guise de vengeance. Mais un soir de ripailles, alors que les criminels festoyaient au château de leur seigneur, le vent soufflait fort et la pluie tombait violemment. C'est alors que les portes s'ouvrirent à la volée laissant entrer lynx et sangliers assoiffés de sang. Lorsque les animaux eurent raison des bandits, la terre trembla et le bâtiment sombra dans une faille de la montagne, laissant place au lac de la Maix...

Le Banc de la Vierge

  • Volée par les habitants de Moussey, la vierge de Luvigny voulait rejoindre sa Chapelle. Exténuée mais décidée elle traversa la forêt mais à bout de force, elle s'assit sur une roche proche du lac. C'est alors que la pierre se ramollit sous sa main, épousant la forme de ses doigts, qui restent aujourd'hui encore gravés dans la pierre.

Dès lors, prendre place sur cette roche soignerait de nombreuses maladies.

Le Monstre du "LochMaix"
  • Dans les années 1950, un monstre semblable à Nessie, aurait été aperçu à plusieurs reprises. Le subterfuge dura pendant des mois tant il avait été bien préparé. Il s’avéra par la suite n'être qu'un coup de pub afin d'attirer des visiteurs au lac.

)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Petit Futé : Lorraine-Vosges, 2007-2008, p. 357.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gabriel Holveck, « Une excursion au lac de la Maix », L'Essor, n° 20
  • Marie Klein-Adam, « La légende du lac de la Maix », L'Essor, n° 44
  • Marie Klein-Adam, « La petite cloche de la Maix », L'Essor, n° 45
  • « À propos du lac de la Maix », L'Essor, n° 105

Liens externes[modifier | modifier le code]