Lac de Toma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lac de Toma
Lai da Tuma (rm)
Tomasee (de)
Lago di Toma (it)
Vue du lac de Toma
Vue du lac de Toma
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton des Grisons Grisons
Commune Tujetsch
Géographie
Coordonnées 46° 37′ 57″ nord, 8° 40′ 20″ est
Type lac naturel
Origine glaciaire
Superficie 2,50 km2
Longueur 310 m
Largeur 145 m
Altitude 2 345 m
Profondeur 10 m
Hydrographie
Alimentation Rein da Tuma
Émissaire(s) Rein da Tuma

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Lac de TomaLai da Tuma (rm)Tomasee (de)Lago di Toma (it)

Le lac de Toma (Lai da Tuma en romanche, Tomasee en allemand, Lago di Toma en italien) est un lac situé dans le canton des Grisons, dans l'est de la Suisse, plus exactement dans la localité de Sedrun, sur le territoire de la commune de Tujetsch, dans la région de Surselva. Il se trouve à 2 345 m d'altitude, en dessous du Piz Badus et de l'Alp Tuma, non loin du col de l'Oberalp[1].

Le lac de Toma est classé à l'Inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels d'importance nationale[2]. Il est traversé par le Rein da Tuma, cours d'eau à l'origine du Rhin antérieur. Il est donc souvent considéré comme la source du Rhin, ainsi que l'indique une plaque.

On peut atteindre le lac en une heure et demie de marche par un chemin de montagne en partant du col de l'Oberalp.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le lac est d'origine glaciaire et a été formé en même temps que le lac de l'Oberalp durant la glaciation de Würm[1].

Le lac est mentionné pour la première fois, comme étant la source du Rhin, par le naturaliste et moine bénédictin de l'abbaye de Disentis, Placidus a Spescha, au vers la fin du xviiie siècle[3].

Le 10 août 1977, il est classé à l'Inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels d'importance nationale[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Dans sa langue d'origine (en romanche) le lac s'appelle : Lai da Tuma. Son nom exprime la particularité topographique de la position du lac : le lai (lac) se trouve derrière une Tuma (colline en sutsilvan) et pourrait donc littéralement être traduit par : le lac derrière la colline[3],[4]. La régression du romanche et son remplacement par l'allemand, dans cette région, à traduit Lai da Tuma en Tomasee.

Galerie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Horst Johannes Tümmers, Der Rhein: Ein europäischer Fluß und seine Geschichte, C. H. Beck, Munich, 1999, p. 32
  2. a et b « Ordonnance concernant l'inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels », sur admin.ch, (consulté le 19 octobre 2017)
  3. a et b (de) « Vier-Quellen-Weg im Gotthardmassiv », sur vier-quellen-weg.ch, (consulté le 19 octobre 2017)
  4. (de) « Auf der Suche nach der eigenen Quelle », sur vier-quellen-weg.ch, (consulté le 19 octobre 2017)