Lac de Réghaïa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lac de Réghaïa
Lac de Reghaïa
Lac de Reghaïa
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Basse Kabylie,
Mitidja
Wilaya d'Alger
Daïra de Rouïba Reghaïa
District forestier Conservation des Forêts d'Alger
Statut Lac
Géographie
Coordonnées 36° 46′ 17″ nord, 3° 20′ 38″ est[1]
Type Marais maritime,
Lac,
Marais,
Marécage.
Origine Atlas blidéen et Mitidja.
Bioclimat Climat subhumide
Superficie
 · Maximale
 · Minimale
75 km2[2]
150 km2 [2]
40 km2 [2]
Altitude 4 à 35 m[2]
Profondeur
 · Maximale
 · Moyenne
2 à 5 m[2]
5 m[2]
3,5 m[2]
Volume 3 millions de m3[2]
Hydrographie
Bassin versant 842 km2[2]
Alimentation Oued Réghaïa,
Oued Guesbaï,
Oued Berraba,
Oued El Biar,
Oued Bouréah,
Oued El Hamiz.
Émissaire(s) Oued Réghaïa
Îles
Nombre d’îles 1
Île(s) principale(s) Ile Agueli ou Bounettah
Divers
Peuplement piscicole Carpe commune,
Anguille.
Peuplement avifaune Héron,
Avocette,
Canard colvert,
Marmaronette marbrée,
Talève sultane.
Commentaire  Site Ramsar (2003)

Géolocalisation sur la carte : Algérie

(Voir situation sur carte : Algérie)
Lac de Réghaïa

Le lac de Réghaïa est un lac algérien qui se trouve dans la commune de Réghaïa distante de 29 kilomètres à l'est de la ville d'Alger.

Il recueille les eaux d'un bassin versant de 842 km2 d'où débouche l'Oued Réghaïa. Ce lac, avec la forêt de Réghaïa, a été reconnu site Ramsar le [3].

Localisation[modifier | modifier le code]

Le lac de Réghaïa[4],[5] est situé à 29 kilomètres à l'est d'Alger. Il est localisé dans la commune de Réghaïa dans la Mitidja de la Basse Kabylie[6].

Rose des vents Aïn Taya,
CW121[7].
Mer Méditerranée,
Forêt de Réghaïa[8].
Boudouaou El Bahri,
Centre cynégétique de Réghaïa[9].
Rose des vents
Harraoua,
CW121[10].
N Boudouaou,
Centre national de baguage,
RN24[11].
O    Lac de Réghaïa[12]   E
S
Rouiba,
RN5[13].
Réghaïa,
CW122, RN24[14].
Ouled Hedadj,
RN24[15].

Description[modifier | modifier le code]

Lac de Reghaïa

Le lac de Reghaïa correspond à l’estuaire de l’Oued Réghaïa dont l’embouchure est barrée par un cordon dunaire. À quelque 600 mètres en amont de la Méditerranée, une digue artificielle retient les eaux permanentes du site composé de marécages.

Ce marais maritime possède des berges qui sont en pente douce[16].

Historique[modifier | modifier le code]

Avant les années 1930, lorsque les dunes retenaient l’Oued Réghaïa et que son lit n’avait pas été recreusé, il existait un marais naturel très riche en sauvagine, mais la quête de nouvelles terres agricoles a conduit à l’assèchement de l’oued par pompage, drainage et plantation d’eucalyptus.

Ce projet est finalement abandonné et une digue en terre est construite afin de créer un réservoir pour l’irrigation, puis une digue est construite pour retenir des volumes plus importants d'eau issus de l'oued. Le chenal en aval est alors recalibré[17].

Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Le lac de Réghaïa est caractérisé par un synclinal néogène de dépôts fins du miocène et du plio-quaternaire situé à mi-chemin entre Gibraltar et le canal de Sicile.

Cette formation géologique, en passant par un plissement puis un remblaiement, se caractérise par des faciès géologiques qui sont de type alluvionnaire et marécageux.

Ceux datant du quaternaire récent et actuel se composent de dépôts marins et lacustres, d’alluvions récents caillouteux et limoneux, de dunes consolidées, de lumachelles à pétoncles, de poudingues et de grès marins, de sable argileux et d’alluvions anciens datant du quaternaire[18].

Géomorphologie[modifier | modifier le code]

Le lac de Réghaïa est localisé sur un plateau central surélevé de la région de Réghaïa.

Sa surface, profondément creusée par de nombreuses vallées torrentielles, a une configuration ondulée sillonnée par l’Oued Réghaïa qui forme une petite vallée étroite comprenant deux versants.

L’un à l’est, appartenant anciennement aux domaines agricoles de Saïdani et Ali Khodja, est actuellement occupé par le Centre cynégétique de Réghaïa, le Centre national de baguage et une station de pompage.

L’autre, à l’ouest, est occupé par le Douar Aïn El Kahla et le Domaine agricole de Boudhane.

Dans la partie nord de la vallée s’allongent des dunes, plus ou moins fixées, qui séparent l’embouchure de l’Oued Réghaïa de la mer Méditerranée[19].

Pédologie[modifier | modifier le code]

Le lac de Réghaïa présente un sol à tendance sablo-limoneuse. Par contre, la partie centrale caractérisée par une terre fertile à tendance argileuse, est constituée par des sols bruns méditerranéens et des sols rouges brunifiés.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Les eaux du lac de Réghaïa proviennent des nappes phréatiques du marais de Réghaïa qui est alimenté l’Oued Réghaïa, l'Oued Guesbaï, l'Oued Berraba, l’Oued El Biar, l’Oued Boureah et l’Oued El Hamiz[20].

Climat[modifier | modifier le code]

Climat méditerranéen dans le monde.

Le lac de Réghaïa se situe dans une région dont le climat s’inscrit dans le climat méditerranéen et se caractérise par une saison humide de 7 mois et une saison sèche qui correspond à la période estivale de 5 mois.

Suivant le climagramme d’Emberger, le marais de Réghaïa est situé dans l’étage bioclimatique subhumide caractérisé en particulier par des étés secs et chauds et par des hivers doux et humides[21].

Vents[modifier | modifier le code]

Les vents dans le lac de Réghaïa sont d’habitude faibles à modérés, de direction prédominante Nord-Ouest.

Le sirocco souffle en moyenne 5 jours par an, alors que les orages sont fréquents, surtout en hiver et en automne avec en moyenne 23,3 jours/an[22].

Humidité[modifier | modifier le code]

La période humide dans le lac de Réghaïa englobe les trois saisons (automne, hiver, et printemps) et la période sèche correspond à l’été.

Synthèse climatique[modifier | modifier le code]

Le climat du lac de Réghaïa est méditerranéen caractérisé par une saison humide de 7 mois et une saison sèche correspondant à la période estivale d’une durée de 5 mois.

Valeurs hydrologiques[modifier | modifier le code]

Le lac de Réghaïa est caractérisé par l’épandage des crues, l’alimentation des nappes phréatiques et l’accumulation des sédiments.

Ce lac a pour fonctions réelles la prévention contre l’érosion côtière, la maîtrise des crues, le captage des sédiments et le maintien de la qualité de l'eau.

En plus de ces fonctions, le lac de Réghaïa assure l’irrigation de 1 200 hectares de terres agricoles[23].

Caractéristiques écologiques[modifier | modifier le code]

Le lac de Réghaïa se compose de 5 habitats écologiques.

Marais maritime[modifier | modifier le code]

Le marais maritime de Réghaïa joue un rôle important pour contenir et régler les crues des oueds, ainsi que pour préserver certaines espèces ornithologiques qui y nichent.

La végétation de ce marais maritime forme des zones distinctes en cercles concentriques autour du lac[24].

Plan d'eau[modifier | modifier le code]

Le plan d’eau libre de Réghaïa est un réservoir permanent d’eau douce d’une superficie de plus de 75 hectares[25].

Cordon dunaire[modifier | modifier le code]

Le cordon dunaire de Réghaïa, qui est une barrière naturelle entre la mer Méditerranée et le marais maritime, est composé de dunes stabilisées.

La végétation, qui se développe en bandes étroites le long de ce cordon dunaire côtier, arrête et fixe le sable en formant une barrière qui ferme l’embouchure de l’Oued Réghaïa[26].

Zone marine[modifier | modifier le code]

La zone marine de Réghaïa est située autour de la petite île Agueli ou Bounettah, qui est un lieu de nidification de certaines espèces ornithologiques[27].

Maquis[modifier | modifier le code]

Le maquis de Réghaïa forme une ceinture plus ou moins étroite autour du lac et permet une bonne protection pour l'avifaune.

Dans un milieu si diversifié, la faune est évidemment très variée, herbivores et carnivores contribuent à former la chaîne alimentaire du marais maritime.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées issues de Google Maps
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i https://rsis.ramsar.org/RISapp/files/RISrep/DZ1304RIS.pdf
  3. (en) « Lac de Fetzara », sur Service d’information sur les Sites Ramsar (consulté le 17 mars 2015)
  4. https://www.google.dz/mapmaker?gw=30&ll=31.6165766,-2.2165561&spn=0.001911,0.00206&z=19&t=h&lyrs=2&lyt=large_map_v3
  5. http://www.terraserver.com/view.asp?cx=3.6201279&cy=36.7228968&proj=4326&mpp=1&sdrt=jax#
  6. https://www.panoramio.com/map/#lt=36.723405&ln=3.620668&z=1&k=2&a=1&tab=1&pl=all
  7. http://www.arcgis.com/home/webmap/viewer.html?center=3.6201279,36.7228968&level=16&basemapUrl=http://services.arcgisonline.com/ArcGIS/rest/services/World_Imagery/MapServer
  8. http://wikimapia.org/#lang=en&lat=36.723286&lon=3.621390&z=16&m=b
  9. http://www.bing.com/maps/?v=2&cp=36.7228968~3.6201279&lvl=16&sty=h/
  10. http://www.flashearth.com/?lat=36.7228968&lon=3.6201279&z=16.8&r=0&src=ha
  11. http://www.openstreetmap.org/#map=16/36.7229/3.6201
  12. https://www.google.dz/maps/dir///@36.7713072,3.3439851,2947m/data=!3m1!1e3
  13. https://www.here.com/traffic/explore?map=36.72376,3.61667,16,satellite_traffic&x=ep
  14. http://kosmosnimki.ru/?x=3.6201279&y=36.7228968&z=14&fullscreen=false&mode=satellite
  15. https://maps.yahoo.com/map/?lat=31.61668086264397&lon=-2.2165507078170776&t=s&bb=31.61754882%2C-2.21773759%2C31.61581518%2C-2.21536383
  16. [1]
  17. http://www.medwet.org/wp-content/pdf/NAWN_1.pdf
  18. http://www.ummto.dz/IMG/pdf/METNA_Fatiha.pdf
  19. http://www.algerie-dz.com/forums//showthread.php?t=329881
  20. « http://forum.educdz.com/threads/le-lac-ou-le-marais-de-r%C3%A9gha%C3%AFa.444498/ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  21. http://www.ummto.dz/IMG/pdf/LARDJANE-_HAMITI_Aicha.pdf
  22. http://www.pap-thecoastcentre.org/pdfs/Action%20pilote%20-%20site%20du%20lac%20de%20Reghaia.pdf
  23. http://www.lac-du-reghaia.sitew.com/Caracteristiques_physiques_.C.htm#Caracteristiques_physiques_.C
  24. http://www.djazairess.com/fr/elwatan/104757
  25. http://niarunblog.unblog.fr/lieux-touristiques-algerie/parc-national-de-chrea/le-lac-de-reghaia/
  26. http://195.97.36.231/dbases/MAPlibraryHoldings/Medpartnership/FINAL%20REPORTS/Sub-Comp%201.2%20ICZM/1.2.2%20Demonstrations/Reghaia/PCR_Rapport%20Cadrage_F.pdf
  27. http://www.pap-thecoastcentre.org/pdfs/Protection_des_sites_sensibles_Rapport_3.pdf

Voir aussi[modifier | modifier le code]