Lac de Lauerz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lac de Lauerz
Vue du lac de Lauerz à droite et du lac des Quatre-Cantons à gauche depuis le petit Mythen
Vue du lac de Lauerz à droite et du lac des Quatre-Cantons à gauche depuis le petit Mythen
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Schwytz
Géographie
Coordonnées 47° 02′ 01″ N 8° 36′ 12″ E / 47.03361, 8.6033347° 02′ 01″ Nord 8° 36′ 12″ Est / 47.03361, 8.60333
Superficie 3,0664 km2
Longueur 3 km
Largeur 1 km
Altitude 447 m
Profondeur
 · Maximale
 · Moyenne
 
13 m
7,6 m
Volume 23,4 millions de m3
Hydrographie
Alimentation Steiner Aa, Chapfbach
Émissaire(s) Seeweren
Durée de rétention 0.3378 année
Îles
Nombre d’îles 2
Île(s) principale(s) Schwanau et Roggenburg
Divers
Commentaire Villes : Lauerz

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Lac de Lauerz

Le lac de Lauerz, appelé en allemand Lauerzersee ou, selon l'ancienne orthographe: Lowerzer See, est un lac situé dans le canton de Schwytz, en Suisse.

Géographie[modifier | modifier le code]

Sa superficie est d'environ 3 km² et sa profondeur maximale est de 13 m, ce qui en fait l'un des moins profonds de Suisse[réf. nécessaire]. Il y a deux petites îles inhabitées dans le lac, appelée Schwanau et Roggenburg. Il est niché entre la Steinerberg, le Rigi et le Rossberg.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom du lac est celui de la localité homonyme.

Une vague d'inondation, qui a été déclenchée par l'éboulement de Goldau en 1806, a détruit le village tout entier de Dorfken. 457 personnes ont été tuées[1] ; après de nouvelles inondations en 1999 et 2005, un tunnel reliant le lac au lac des Quatre Cantons permet de régulariser son niveau[2].

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) www.goldauerbergsturz.ch, « La catastrophe du Goldau » (consulté le 31 octobre 2009)
  2. Franz Auf der Maur, « Lac de Lauerz » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du 7 mars 2007.