Lac des Brenets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lac de Chaillexon)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brenet.

Lac des Brenets
Lac de Chaillexon
Gorges du Doubs
Administration
Pays Drapeau de la France France - Drapeau de la Suisse Suisse
Département Doubs
Canton Drapeau du canton de Neuchâtel Neuchâtel
Géographie
Coordonnées 47° 04′ 09″ nord, 6° 41′ 52″ est
Type retenue d'eau naturelle
Superficie 80 ha
Longueur 3,5 km
Largeur 250 m
Altitude 750 m
Profondeur
 · Maximale
 
37,5 m
Volume 5,7 millions de m3
Hydrographie
Bassin versant 910 km2
Alimentation le Doubs, Rançonnière
Émissaire(s) le Doubs

Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/canton de Neuchâtel]]

[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/canton de Neuchâtel|280px|(Voir situation sur carte : [[Modèle:Géolocalisation/canton de Neuchâtel]])|class=noviewer]]
Lac des Brenets Lac de Chaillexon

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Lac des Brenets Lac de Chaillexon

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Lac des Brenets Lac de Chaillexon

Le lac des Brenets (appellation suisse) ou lac de Chaillexon (appellation française) est une retenue d'eau naturelle à la frontière de la France (Haut-Doubs, département du Doubs) et de la Suisse (Montagnes neuchâteloises, canton de Neuchâtel).

À ne pas confondre avec le Lac Brenet, près du lac de Joux.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Il a été creusé au quaternaire par le glissement d'un glacier dans un domaine calcaire et marno-calcaire du Massif du Jura puis formé grâce à un barrage naturel créé par un écroulement rocheux durant le Pléistocène, il y a 12 000 ans environ.

Il se compose de trois bassins dont les deux derniers sont appelés Gorges du Doubs, surplombés de part et d'autre de falaises boisées d'environ 50 mètres de haut. Il se termine par un entonnoir et une chute d'eau de 27 mètres appelée Saut du Doubs, près des Brenets et de Villers-le-Lac. Le côté suisse du Doubs est relié par une passerelle au côté français, à quelques centaines de mètres de la chute du Saut du Doubs, où l'on trouve côté suisse le hameau de Saut-du-Doubs et un restaurant.

La chute, plus spectaculaire en saison pluvieuse, est classée grand site national par le gouvernement français. Des aménagements du côté français permettent d'avoir une vue excellente de la chute.

L'altitude du bassin versant du lac varie de 750 m à 1 460 m.

Situation géographique du lac des Brenets

Tourisme[modifier | modifier le code]

Pendant la belle saison, des navettes circulent sur le lac, permettant aux touristes d'admirer les rochers le surplombant. Des croisières en bateau-mouche sont proposées au départ de Villers-le-Lac et des Brenets ainsi qu'un circuit franco-suisse avec un aller en calèche par les crêtes côté France, un retour en bateau par les gorges côté Suisse.

Sécheresse de 2018[modifier | modifier le code]

Hormis une situation peu ou prou comparable intervenue en 1947[1], le lac, victime de la sécheresse estivale, se situe à sept mètres en-dessous de son niveau habituel durant l'automne 2018, perdant en moyenne 16 centimètres d’eau par jour[2]. Du coup, les bateaux reposant sur la vase[3], toute forme de navigation, touristique incluse, s'en trouve compromise, puis annulée avant d'être reportée sine die[2]. Fin octobre de cette même année, le lac ayant perdu environ 12 mètres de profondeur depuis l'été, se trouve quasiment à sec[1].

Anecdote[modifier | modifier le code]

Entre 1947 et 1962, l'abbé Robert Simon, surnommé également « le curé volant », fit plus de 110 plongeons de haut vol, à 40 mètres de hauteur, pour récolter de l'argent afin de sauver sa paroisse de Saône dans le Doubs et pour sauver les sans logis. Il fit de nombreux plongeons dans le lac des Brenets, le premier en 1950 et le dernier le 3 juillet 1983.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « La Suisse touchée par une sécheresse historique », Mise au point, Radio télévision suisse « Y'a le feu au lac »,‎ (lire en ligne)
  2. a et b « Le lac des Brenets (NE) n'est plus navigable à cause de la sécheresse », RTS Info, Radio télévision suisse,‎ (lire en ligne)
  3. « Le Lac des Brenets est à sec, les bateaux reposent sur la vase », Si la photo est bonne, Radio télévision suisse,‎ (lire en ligne)