Lac d'Hossegor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lac d'Hossegor
Lac d'Hossegor
Lac d'Hossegor
Administration
Pays Drapeau de la France France
Département Landes
Statut Propriétaire : État
Gestionnaire : SIVOM Capbreton / Soorts-Hossegor
Géographie
Coordonnées 43° 40′ 15″ nord, 1° 25′ 44″ ouest
Type Eau de mer
Superficie 1 km2
Longueur 2,3 km
Largeur 300 m
Profondeur Variable selon marées m
Hydrographie
Émissaire(s) Canal d'Hossegor

Géolocalisation sur la carte : Landes

(Voir situation sur carte : Landes)
Lac d'Hossegor

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Lac d'Hossegor

Le lac d'Hossegor est un lac situé dans la commune de Soorts-Hossegor, dans le département français des Landes, à l'exception de la partie extrême nord de sa rive, située dans la commune voisine de Seignosse[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

Le lac d'Hossegor ne porte pas le nom de la commune où il se situe. C'est lui qui, au contraire, a donné son nom à la commune, qui a adjoint en 1913 le toponyme « Hossegor » à son nom originel de « Soorts »[1].

Il s'agit d'un lac marin, c'est-à-dire un lac où l'eau de mer entre et sort avec les marées. Le canal d'Hossegor le relie à la passe du Boucarot qui se jette dans l'océan Atlantique.

Historique[modifier | modifier le code]

Il est né d'une double intervention de l'Homme :

  • il est alimenté par les eaux de l'océan grâce au percement du canal d'Hossegor[1]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Orienté nord-sud, il est de forme approximativement rectangulaire avec un maximum de 2.300 m de long et 300 m de large[1]. Avec les marées, le lac se vide presque complètement avant de se remplir à nouveau.

Intérêt économique[modifier | modifier le code]

Le lac d'Hossegor héberge des installations ostréicoles. Il est entouré par des villas, jardins et parcs de Soorts-Hossegor. Sur son périmètre, plusieurs plages sont surveillées pour la baignade en été (plage des chênes-liège, plage blanche...). Au sud-est se trouvent plusieurs restaurants proposant notamment les huîtres du lac.

Intérêt écologique[modifier | modifier le code]

En France métropolitaine, les zones humides couvrent 3 % du territoire mais hébergent un tiers des espèces végétales remarquables ou menacées, la moitié des espèces d'oiseaux et la totalité des amphibiens et poissons d'eau douce. Ce sont des lieux d'abri, de nourrissage et de reproduction pour de nombreuses espèces, indispensables à la reproduction des batraciens. Elles constituent des étapes migratoires, des lieux de reproduction et d'hivernage pour de nombreuses espèces d'oiseaux[2]. Le rôle écologique des zones humides dans les Landes y est d'autant plus important que la majorité d’entre elles ont disparu suite aux grands travaux d’assèchement entrepris sous Napoléon III dans le cadre de la loi du 19 juin 1857.

Classement[modifier | modifier le code]

Le lac fait l'objet d'un inventaire ZNIEFF de type 1 pour une superficie de 129,51 hectares[3]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Jean-Jacques Fénié et Jean-Jacques Taillentou, Lacs, étangs et courants du littoral aquitain, au temps des « galups » et des vaches marines, Éditions Confluences, , 159 p. (ISBN 2-914240-79-1)
  2. Panneau de présentation du belvédère de la Malloueyre, réalisé par la Région Aquitaine, l'ONF, l'UE et le réseau Natura 2000
  3. Référence ZNIEFF : 720002373

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :