Lac Memphrémagog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lac Memphrémagog
Image illustrative de l’article Lac Memphrémagog
Le lac Memphrémagog vu de la ville de Magog
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada (Drapeau : Québec Québec)
Drapeau des États-Unis États-Unis (Drapeau du Vermont Vermont)
Subdivision Québec et VermontVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Coordonnées 45° 00′ 00″ nord, 72° 14′ 06″ ouest
Type Naturel
Superficie 102 km2
Altitude 208 m
Profondeur
 · Maximale
 · Moyenne

107 m
15,5 m
Volume 1,7 km3
Hydrographie
Bassin versant 1 764 km2
Alimentation (sens horaire, à partir de l'embouchure) Décharge d'un petit lac, décharge d'un petit lac, décharge de trois petits lacs, ruisseau, ruisseau Taylor, ruisseau Fitch (via baie Fitch), ruisseau Bunker (via baie Fitch), ruisseau (via baie Fitch), ruisseau Tompkin (via baie Harvey), ruisseau, ruisseau Arnold, rivière Johns (Vermont) (Canada-États-Unis), 3 ruisseaux (États-Unis), rivière Clyde (lac Memphrémagog), rivière Barton (Vermont), Black River (Lac Memphremagog), ruisseau Perkins, ruisseau Glen, ruisseau de l'Ouest, ruisseau Powell, ruisseau Scott, ruisseau Patterson, ruisseau Benoit, ruisseau Castle, Rivière aux Cerises (Memphrémagog)
Tributaires Rivière aux Cerises, rivière Barton, Black River, rivière Clyde et rivière JohnsVoir et modifier les données sur Wikidata
Émissaire(s) Rivière Magog
Durée de rétention 1.7
Îles
Nombre d’îles 20
Île(s) principale(s) Trois Sœurs, Lords, Molson, Longue, Ronde, Province et Whetstone.
Géolocalisation sur la carte : Vermont
(Voir situation sur carte : Vermont)
Lac Memphrémagog
Géolocalisation sur la carte : Québec
(Voir situation sur carte : Québec)
Lac Memphrémagog
Géolocalisation sur la carte : Canada
(Voir situation sur carte : Canada)
Lac Memphrémagog
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
(Voir situation sur carte : États-Unis)
Lac Memphrémagog

Le lac Memphrémagog est un lac traversé par la frontière entre le Canada et les États-Unis. Côté canadien, il est situé dans la région de Magog en Estrie, au Québec. Côté américain, il dépend de l'État du Vermont (comté d'Orleans).

Long de 42 kilomètres, ce lac était chaque année l'hôte d'une compétition de nage (La Traversée internationale du Lac Memphémagog) dont la dernière édition fut en 2015. Une vieille légende amérindienne rapporte aussi la présence d'un monstre mythique dans ses eaux, le célèbre monstre Memphré. Il y a également plusieurs gros poissons comme le brochet et plusieurs petits poissons comme la perchaude et le crapet soleil.[réf. nécessaire]

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte du lac.

Les principaux affluents du lac Memphrémagog sont :

Environnement[modifier | modifier le code]

Une étude réalisée par le Memphremagog Conservation Inc (MCI) en 2004-2005 montre que le lac Memphrémagog présente plusieurs signes de détérioration. Parmi ceux-ci, on retrouve : les blooms de cyanobactéries, la prolifération des plantes aquatiques et des algues, la diminution de la qualité de l'eau par une perte de transparence, une diminution de l'oxygène et l'augmentation des sédiments[1].

Le lac Memphrémagog en hiver

La cause première de la détérioration du lac est l'apport excessif de phosphore. Les experts s'entendent pour dire que les sources de ce surplus de phosphore sont multiples et proviennent des activités humaines, notamment de l'agriculture, du déboisement et de l'urbanisation. Afin de réduire l'apport excessif de sédiments et de nutriments, une attention particulière est recommandée pour la protection et la renaturalisation des rives, la gestion des fossés, la gestion des eaux usées ainsi que l’utilisation des fertilisants à proximité du lac et de ses tributaires[1].

Club nautique de la baie Sargent (Sargent's Bay Yacht Club)[modifier | modifier le code]

Sargent's Bay Yacht Club,[2] malgré son nom, est un club de voile pour petits dériveurs basé à Sargent's Bay. Il fonctionne pendant huit semaines de l'été, accueillant jusqu'à 40 campeurs par semaine, avec un personnel de cinq à sept. Il a été lancé en 1935 par plusieurs familles de la baie, dans le but d'enseigner à leurs enfants les rudiments du sport qu'ils chérissaient tant, la voile. Depuis 1935, la famille Fisher a gracieusement autorisé le fonctionnement du club sur leur propriété.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Le lac Memphrémagog est mentionné dans un roman de Chris Bohjalian, "Close Your Eyes, Hold Hands" (traduction: "Fermez les yeux, tenez la main"), dans lequel le lac est le site d'un réacteur nucléaire qui a subi une fusion cataclysmique.

Le lac Memphrémagog est mentionné dans le roman Northwest Passage (traduction: Passage du Nord-Ouest), un roman historique de Kenneth Roberts sur le raid des Rangers de Rogers en 1759. Dans «Northwest Passage», le film de 1940 basé sur le roman, Spencer Tracy utilise une carte qui montre le lac Memphrémagog et les environs.

Le film de 1986 Le déclin de l'empire américain a été tourné au lac Memphrémagog de septembre à octobre 1985[3].

Le groupe canadien The Tragically Hip mentionne Lake Memphremagog dans sa chanson inédite "Problem Bears" de 2002, qui fait partie de leurs sessions d'album "In Violet Light".

Le lac Memphrémagog a été mentionné et représenté dans Disappearances, un film de 2006 du réalisateur Jay Craven avec Kris Kristofferson, et avec Charlie McDermott et Geneviève Bujold.

Des versions fictives du lac apparaissent dans les livres de Howard Frank Mosher sur le Royaume du Nord-Est du Vermont, y compris le Royaume de Dieu (St. Martin's Press, 2015).

Le lac Memphrémagog a été le théâtre de la scène culminante du roman satirique de Kenneth Butler "Holy Fool" (TouchPoint Press, 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.memphremagog.org/FCKeditor/ckfinder/userfiles/files/Centre_de_documents/FR/2005-05-09-Resulats-Operation-Sante-du-lac.pdf Rapport Opération Santé du Lac Memphrémagog 2004-2005
  2. « Sargent's Bay Yacht Club », sur Sargent's Bay Yacht Club
  3. André Loiselle, Denys Arcand's, Le Déclin de L'empire Américain et Les Invasions Barbares», University of Toronto Press, 2008, p. 23.