Lac Mead

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un lac image illustrant le Nevada image illustrant l’Arizona
Cet article est une ébauche concernant un lac, le Nevada et l’Arizona.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mead.
Lac Mead
Vue panoramique sur le lac Mead, Nevada
Vue panoramique sur le lac Mead, Nevada
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Subdivision Nevada et Arizona
Géographie
Coordonnées 36° 02′ 01″ Nord 114° 27′ 49″ Ouest / 36.0335, -114.4635
Type lac artificiel
Origine barrage Hoover (dans les années 1930)
Longueur 180 km, 885 km de rivage
Volume 45 km3
Hydrographie
Alimentation Virgin River et la Muddy
Émissaire(s) Colorado

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Lac Mead

Le Lac Mead, a une longueur de 180 km en amont de l'ouvrage, mesure 640 km2, possède 885 km de rivage et contient environ 45 km3 d'eau. La Virgin et la Muddy se jettent dans le lac Mead, au nord.

Quand il est plein, il représente le plus grand réservoir aux États-Unis en termes de capacité d'eau. Il dispose de 640 km2 de surface, et quand il est rempli à la capacité disponible, de 32,22 km3 d'eau.

Cependant, le lac n'a pas atteint sa pleine capacité depuis 1983 en raison d'une combinaison de sécheresse et d’augmentation de la demande en eau[1]. En raison du niveau faible de remplissage, expliqué par les raisons évoquées ci-dessus, le lac Sacagawea détient le titre sur le lac Mead en termes de plus grand réservoir en surface totale.

Le réservoir sert à alimenter en eau les États de l'Arizona, du Nevada et de Californie, fournissant la près de 20 millions de personnes et de grandes surfaces agricoles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le lac a été nommé d'après Elwood Mead (16 janvier 1858 – 26 janvier 1936), qui fut le commissaire du Bureau des Réclamation des Etats-Unis de 1924 à 1936 au cours de la planification et de la construction du projet Boulder Canyon qui a créé le barrage Hoover et le lac.

L'eau accumulée par le barrage Hoover a forcé l'évacuation de plusieurs villages, notamment St. Thomas, dans le Nevada, dont les derniers résidents ont quitté la ville en 1938. [5] Les ruines de St. Thomas sont parfois visibles lorsque le niveau d'eau du lac Mead descend en dessous de la normale.

Géographie[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un lac artificiel créé par le barrage Hoover sur le Colorado dans les années 1930.

Il s'étend sur 180 km de long en amont de l'ouvrage, mesure 640 km2, possède 885 km de rivage et retient environ 45 km3 d'eau. La Virgin et la Muddy se jettent dans le lac Mead, au nord.

Enjeux liés à l'eau, et prospective[modifier | modifier le code]

Il alimente Las Vegas, la Californie, le Nevada et l'Arizona par un aqueduc, répondant aux besoins en irrigation, récréation (Cf. par ex : Lake Mead National Recreation Area (en)) et eau potable de plus de 20 millions de personnes, avec un problème de surexploitation et de contamination par certains polluants dont pesticides et perchlorate d'ammonium [2], un perturbateur endocrinien, qui au delà d'une certaine dose peut affecter le système hormonal, via la thyroïde, et peut-être aussi (à plus fortes doses) causer une augmentation de risque de cancer de la thyroïde ou de troubles du développement neurologique.

La hausse de la consommation d'eau, ajoutée au changement climatique, fait craindre l'assèchement du lac vers 2021[3]. De nouvelles îles apparaissent d'ailleurs à sa surface. Près d'Overton, la ville fantôme de Saint Thomas, engloutie par la création du lac en 1938, est réapparue trois fois depuis lors : sous l'effet de la sécheresse, en 1957 ; en 1965, lorsque le remplissage du lac Powell, derrière le barrage de Glen Canyon, a fait chuter le niveau du lac Mead ; en 2002, lorsque la croissance de la demande d'eau et la sécheresse ont conduit le site à son état d'exposition actuel[4].

Pour pallier cela, un pipeline pourrait être installé pour aller pomper l'eau des nappes souterraines du nord, à 400 kilomètres, dans la région du Great Basin.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Le lac Mead apparait dans Fallout: New Vegas et apparait également sous le nom de Sherman Reservoir dans Grand Theft Auto : San Andreas.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Lake Mead », Wikipedia, the free encyclopedia,‎ (lire en ligne)
  2. Brechner RJ, Parkhurst GD, Humble WO, Brown MB, Herman WH., Ammonium perchlorate contamination of Colorado River drinking water is associated with abnormal thyroid function in newborns in Arizona. J Occup Environ Med. 2000 ; Aug;42(8):777-82. (Résumé).
  3. Impacts environnementaux d’une croissance urbaine démesurée : le cas de Las Vegas.
  4. (en) Erin Elizabeth Eichenberg, Lake Mead, Arcadia Publishing, , 128 p. (ISBN 9781467132541, lire en ligne), p. 75.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]