Lac Dollard-des-Ormeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lac Dollard-des-Ormeaux
Image illustrative de l’article Lac Dollard-des-Ormeaux
Le lac Dollard-des-Ormeaux vu du parc provincial Voyageur (Ontario)
Administration
Pays Canada
Subdivision Grenville
Subdivision Drapeau : Québec Québec
Drapeau de l'Ontario Ontario
Géographie
Coordonnées 45° 35′ 37″ nord, 74° 29′ 55″ ouest
Type Lac de barrage
Origine Grenville (Québec)
Hawkesbury (Ontario)
Longueur 20 km
Largeur 1 km
Profondeur
 · Maximale
entre 6 et 30 m
94 m
Hydrographie
Alimentation Rivière des Outaouais
Émissaire(s) Lac des Deux Montagnes
Géolocalisation sur la carte : Canada
(Voir situation sur carte : Canada)
Lac Dollard-des-Ormeaux
Géolocalisation sur la carte : Ontario
(Voir situation sur carte : Ontario)
Lac Dollard-des-Ormeaux
Géolocalisation sur la carte : Québec
(Voir situation sur carte : Québec)
Lac Dollard-des-Ormeaux
Géolocalisation sur la carte : Laurentides (région administrative)
(Voir situation sur carte : Laurentides (région administrative))
Lac Dollard-des-Ormeaux

Le lac Dollard-des-Ormeaux[1] est une étendue d'eau douce du Canada située entre Grenville au Québec et le barrage de Carillon situé 20 km en aval. Il constitue, avec l’Outaouais, la frontière naturelle entre le Québec et l’Ontario.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le lac Dollard-des-Ormeaux est un lac de barrage sur la rivière des Outaouais. Il prend naissance à la hauteur de Grenville et de Hawkesbury. Il est borné en aval par le barrage de Carillon. Sa longueur est d’approximativement 20 km. Le chenal principal a une profondeur variable qui oscille entre 6 et 30 mètres. Aux abords des berges, la profondeur se maintient à près de 2 mètres jusque tout près du bord. Le point le plus profond du lac est situé en aval de Greece’s Point[2] à 94 mètres.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Ce lac est né de la construction du barrage de Carillon qui a noyé les rapides du Long-Sault (Grenville), la chute à Blondeau (Chute-à-Blondeau) et les rapides de Carillon, créant un bassin qui a été nommé ainsi en l’honneur du héros de la Nouvelle-France que fut Adam Dollard des Ormeaux. Le nom du lac a été officialisé en 1968 par la Commission de toponymie du Québec.

Affluents[modifier | modifier le code]

Son affluent principal est la rivière des Outaouais dont il est un élargissement et qui lui procure l’essentiel de son eau. Rive gauche, du côté québécois du lac, les affluents sont des ruisseaux. Rive droite, du côté ontarien, outre quelques ruisseaux, deux rivières se jettent dans le lac : la rivière Blayney à Hawkesbury et la rivière Petite Rideau en amont de Chute-à-Blondeau.

Émissaires[modifier | modifier le code]

Le lac Des-Deux-Montagnes est le seul émissaire du lac Dollard-des-Ormeaux.

Écluse[modifier | modifier le code]

Une écluse au canal de Carillon permet aux bateaux de passer du lac Dollard-des-Ormeaux, en amont, au lac Des-Deux-Montagnes, en aval, et vice versa, de la mi-mai à la mi-octobre. La dénivellation entre les deux lacs est de 20 mètres. Une fois cet obstacle franchi, les bateaux se dirigeant vers l’amont peuvent arriver sans encombre jusqu’à Ottawa et Gatineau. À partir de ce point l’accès à la rivière Des-Outaouais est bloqué par les chutes des Chaudières, obstacle naturel de taille. La navigation peut cependant se poursuivre jusqu’aux Grands Lacs grâce au canal Rideau qui permet de rejoindre le lac Ontario à la hauteur de Kingston. En aval, la navigation peut se poursuivre au-delà du lac des Deux-Montagnes grâce à l’écluse de Sainte-Anne-de-Bellevue qui donne accès au lac Saint-Louis, 1 mètre plus bas, et de là au fleuve Saint-Laurent.

Rives[modifier | modifier le code]

Le lac Dollard-des-Ormeaux est borné sur sa rive gauche par la municipalité régionale de comté d’Argenteuil. La route 344 dite « route du Long-Sault » a la particularité d’être souvent en bordure immédiate du lac, donnant au voyageur l’impression d’être sur l’eau. Sur sa rive droite, il est bordé par les villes d’Hawkesbury et Hawkesbury Est et par le Parc provincial Voyageur (Ontario). On retrouve des milieux humides près d’Hawkesbury et dans le parc provincial Voyageur et très peu ailleurs car on a déjà plus de 2 mètres d’eau très près du rivage sur la majeure partie des rives.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

La châtaigne d’eau est une espèce envahissante de ce lac[3].

Ponts et traversiers[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le lieu est célèbre pour la bataille de Long-Sault en 1660, lors de laquelle Adam Dollard des Ormeaux et ses malheureux compagnons d’armes furent décimés par une armée supérieure en nombre.

Activités[modifier | modifier le code]

  • La saison de navigation sur le lac Dollard-des-Ormeaux s’étend de la mi-mai jusqu’à la mi-octobre, coïncidant avec les dates d’ouverture et de fermeture de l’écluse de Carillon.
  • Voile
  • Pêche à la ligne
  • Pêche blanche
  • Kitesurf ou planche volante

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Commission de toponymie du Québec
  2. Commission de toponymie du Québec — Greece’s Point
  3. Pariseau, R., Début d’infestation de la rive québécoise du lac Dollard-des- Ormeaux (rivière des Outaouais) par la châtaigne d’eau (Trapa natans L.), à l’été 2011, Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Direction de l’expertise Faune-Forêts de l’Outaouais, , 12 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]