Labourage nivernais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le sombrage

Labourage nivernais
Rosa Bonheur - Ploughing in Nevers - Google Art Project.jpg
Artiste
Date
Commanditaire
Type
Peinture animalière, art de genre (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Matériau
Dimensions (H × L)
133 × 260 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
Mouvement
Propriétaire
Collection
N° d’inventaire
RF 64Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Inscription
Rosa Bonheur 1849Voir et modifier les données sur Wikidata

Labourage nivernais, dit aussi Le sombrage, est une peinture à l'huile sur toile (133 × 206 cm) réalisée en 1849 par Rosa Bonheur.

Description[modifier | modifier le code]

Détail sur un des attelages de bœufs.

Le tableau représente le premier labour, qui est aussi appelé sombrage. Dans une plaine vallonnée, deux attelages de six bœufs tirent les charrues afin de retourner la terre du champs[1].

Le tableau est décrit par Léonce Bénédite dans Les Chefs d'oeuvre du Musée du Luxembourg : « Sous la claire lumière du matin, par un beau ciel bleu et tendre, deux attelages de six superbes bœufs blancs et roux, (...), aiguillonnés par leurs conducteurs, tirent chacun, l'une derrière l'autre, une charrue dont le soc fend la terre brune en motte régulières. Au fond, à droite, une plaine coupée de bouquets d’arbres ; à gauche, un petit côteau boisé où l'on distingue, à travers les frondaisons épaisses le toit d'une ferme »[2].

Historique[modifier | modifier le code]

L'État français commande Labourage nivernais, une peinture à l'huile, à Rosa Bonheur en 1848 pour un musée de Lyon[1]. L'État préfère finalement le conserver à Paris au musée du Luxembourg de 1849 à 1920[1],[3]. Après la mort de Rosa Bonheur, l'œuvre entre au musée du Louvre et y reste de 1920 à 1923[1],[3]. De 1923 à 1986, il est en dépôt au musée national du Château de Fontainebleau[3]. Le tableau rejoint les collections du musée d'Orsay en 1986[1],[3].

Le tableau est montré pour la première fois lors du Salon de 1849 qui se tient au palais des Tuileries[3]. La toile est également présentée lors de l'exposition universelle de Paris de 1889[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Labourage nivernais, dit aussi Le sombrage », sur musee-orsay.fr (consulté le 23 juin 2019)
  2. « Les Chefs d'oeuvre du Musée du Luxembourg », sur gallica (consulté le 23 juin 2019)
  3. a b c d e et f « Notice du Labourage Niverais », sur musee-orsay.fr (consulté le 23 juin 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]