Laboratoire d'informatique fondamentale de Lille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Laboratoire d'informatique fondamentale de Lille
Université Lille I map.svg
Jielbeaumadier ustl lifl 2006.jpg
L'extension du M3 sur la cité scientifique
Histoire
Fondation
1983
Cadre
Type
Domaine d'activité
Siège social
Pays
Coordonnées
Organisation
Affiliation
Site web
Localisation sur la carte de Lille Métropole
voir sur la carte de Lille Métropole
Red pog.svg

Le laboratoire d'informatique fondamentale de Lille (LIFL), laboratoire de recherche en informatique situé sur le campus Cité Scientifique de l'Université de Lille-1, est une unité mixte de recherche (UMR 8022) de l'Université de Lille et du Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Il a été créé en 1983 et a connu depuis une forte croissance jusqu'à sa fermeture fin 2014. Depuis le 1er janvier 2015, le LIFL a fusionné avec le LAGIS pour former le laboratoire CRIStAL.


Historique[modifier | modifier le code]

Les activités de recherche en informatique à Lille datent de la création du Laboratoire de Calcul à la Faculté des Sciences de Lille en 1961 par Pierre Bacchus.

L'appellation, Laboratoire d'Informatique Fondamentale de Lille, (LIFL) trouve son origine dans la réunion, en 1983, de deux équipes associées au CNRS, l’ERA 771 "Architectures et Systèmes" d'une part, la Jeune Équipe "Informatique Théorique" d'autre part. Seuls cinq professeurs d'informatique Christian Carrez, Vincent Cordonnier, Max Dauchet, Gérard Jacob et Michel Latteux, travaillent alors à l'Université de Lille-1.

Jusqu'en 1990 la croissance sera lente. Gérard Comyn, Bernard Toursel et Jean-Paul Delahaye deviennent professeurs, mais Christian Carrez part au Conservatoire National des Arts et Métiers à Paris et Gérard Comyn quitte l'Université pour la Commission Européenne.

Partenariats[modifier | modifier le code]

Les recherches au LIFL sont menées conjointement et avec l'appui de deux grands organismes français de la recherche:

  • CNRS : En partenariat étroit avec le CNRS depuis sa création, le LIFL est aujourd'hui une Unité Mixte de Recherche en Informatique (UMR USTL/CNRS 8022) appartenant à l'Institut des sciences informatiques et de leurs interactions (INS2I) du CNRS et à l'Université de Lille.
  • INRIA : Plus récemment, le LIFL est entré en partenariat avec le centre de recherche INRIA Lille Nord Europe.

Des équipes appartenant à d'autres universités ou organismes sont également associées à ces partenariats (Télécom SudParis ex Télécom INT). Le LIFL est à l'origine de la création et participe activement aux travaux de 2 grands Instituts de Recherche CNRS de la région Nord :

  • Institut de Recherche sur les Composants matériels et logiciels pour l'Information et la Communication Avancée (IRCICA)
  • Institut de Recherche Interdisciplinaire (IRI) sur les réseaux de régulation dans la cellule.

Le LIFL a aussi de nombreux partenariats industriels et académiques, au niveau international, national et régional. Dans un avenir proche, le LIFL, qui est déjà le plus important laboratoire de recherche en informatique au nord de Paris, vise à la création d'un pôle d'excellence de recherche en STIC sur la métropole lilloise, interdisciplinaire et international, s'appuyant sur l'Eurorégion Nord.

Locaux[modifier | modifier le code]

Les équipes du LIFL étaient répartis sur plusieurs sites de l'agglomération lilloise, à Villeneuve-d'Ascq:

Le Laboratoire en 1999[modifier | modifier le code]

Les activités du laboratoire étaient regroupées autour de quatre axes:

  • Calcul formel, Bioinformatique et Spécifications
  • Coopération Images et Mobilité
  • Simulation, Calcul, Optimisation Parallèles et Environnements distribués
  • Apprentissage à l'université de Lille-3

C'est à cette période qu'ont lieu les premiers contacts avec l'Inria qui souhaite mettre en place un centre de recherche sur Lille.

Liste des directeurs[modifier | modifier le code]

mandat Directeur du LIFL Thèses
1983 1987 Vincent Cordonnier (et Max Dauchet) Doctorat 3ème cycle en physique 1960 & Docteur d'état 1968
1987 1990 Max Dauchet Doctorat 3ème cycle 1975 Dir : Maurice Nivat & Docteur d'état 1977
1991 1994 Michel Mériaux Docteur ingénieur 1979 Dir: V Cordonnier & Docteur d'état 1984
1995 1998 Jean-Marc Geib Doctorat 1989 Dir: Christian Carrez & HDR 1993
1999 2001 Bernard Toursel Doctorat 3ème cycle 1974 Dir: Christian Carrez & Docteur d'état 1979
2002 2007 Jean-Marc Geib
2008 2014 Sophie Tison Doctorat 1983 Dir: M Dauchet & HDR 1990

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]