Labeo rohita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Labéo Roho

Labeo rohita
Description de cette image, également commentée ci-après
Labéo Roho.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Super-classe Osteichthyes
Classe Actinopterygii
Sous-classe Neopterygii
Infra-classe Teleostei
Super-ordre Ostariophysi
Ordre Cypriniformes
Famille Cyprinidae
Genre Labeo

Espèce

Labeo rohita
(Hamilton, 1822)[1]

Synonymes

  • Cyprinus rohita Hamilton, 1822[1]
  • Rohita buchanani Valenciennes, 1842[1]
  • Rohita duvaucelli Valenciennes, 1842[1]

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Labeo rohita, communément appelé Labéo Roho[2] en français, est une espèce de poissons d'eau douce essentiellement d'Asie, proche de la carpe, qui appartient à la famille des Cyprinidés. Son nom vernaculaire hindi est Rohu, et il est aussi nommé Rui au Bengale et au Bengladesh et Rou en Inde du Nord-Est. Attention, il ne doit pas être confondu avec Rawas, un saumon indien.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Labeo rohita a été initialement décrite en 1822 par le zoologiste écossais Francis Buchanan-Hamilton (1762-1829) sous le protonyme de Cyprinus rohita[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce est présente au Pakistan, au Népal, en Inde, au Sri Lanka, au Bangladesh et en Birmanie[3].

Description[modifier | modifier le code]

Labeo rohita peut mesurer jusqu'à 200 cm de longueur totale et peser jusqu'à 45 kg[2]. Son espérance de vie maximale est de 10 ans[2].

Santé[modifier | modifier le code]

70 % des échantillons de rohu collectés sur des marchés locaux de Dacca, capitale du Bengladesh, étaient contaminés par du formol (carcinogénique) - une proportion de contamination 20 % plus importante que les quatre autres espèces de poissons les plus courantes analysées dans la même étude[4].

Labeo rohita et l'Homme[modifier | modifier le code]

Ce poisson fait l'objet d'une aquaculture importante. En 2006 il tenait le 7e rang parmi les poissons les plus élevés dans le monde, à égalité avec la Catla[5].

Culinairement parlant, il est considéré comme un poisson blanc non gras.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son épithète spécifique, rohita, est présumé être un nom bengali local et ce dans la mesure où Hamilton avait pour habitude de reprendre les noms vernaculaires pour nommer les espèces décrites[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :