Labastide-Murat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Lot
Cet article est une ébauche concernant une commune du Lot.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Labastide et Murat.
Labastide-Murat
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Lot
Arrondissement Gourdon
Canton Causse et Vallées
Intercommunalité Communauté de communes du Causse de Labastide-Murat
(siège)
Code postal 46240
Code commune 46138
Démographie
Population 670 hab. (2013)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 38′ 53″ nord, 1° 34′ 06″ est
Altitude Min. 265 m – Max. 449 m
Superficie 27,27 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Cœur-de-Causse
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte administrative du Lot
City locator 15.svg
Labastide-Murat

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte topographique du Lot
City locator 15.svg
Labastide-Murat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Labastide-Murat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Labastide-Murat

Labastide-Murat (en occitan : La Bastida Fortunièra) est une ancienne commune française située dans le département du Lot, en région Midi-Pyrénées, devenue, le , une commune déléguée de la commune nouvelle de Cœur-de-Causse.

Ses habitants sont appelés les Bastidois et les Bastidoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ancienne Bastide située dans le parc naturel régional des Causses du Quercy sur le causse de Gramat, accès par l'autoroute A20 sortie sortie 56.

Le Vers prend sa source sur le territoire de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Ancienne Bastide, Labastide-Murat s'appelait autrefois La Bastide-Fortunière. Fortunière est un anthroponyme basé sur le nom du seigneur fondateur : Fortunier de Gourdon[1],[2]

C'est en [2], par un décret impérial de Napoléon III, que Labastide-Fortunière prend son nom actuel de Labastide-Murat, en hommage à Joachim Murat[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1238, Fortunier de Gourdon fonda, sur la route de Cahors à Paris, une habitation de campagne fortifiée destinée à accueillir les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle et Rocamadour[1]. Les vassaux de Fortunier se rassemblèrent autour de lui, l'église fut construite. Le bourg était protégé par des murailles et un château[3].

Joachim Murat, maréchal d'Empire et roi de Naples, fils d'un aubergiste de Labastide, y naquit le [3].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Labastide-Murat Blason Coupé : au premier d'azur à l’aigle impériale napoléonienne d’or, au second parti, au I d’or au cheval cabré de sable et au II d’or au trinacria sicilien au naturel
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Lucien-Georges Foissac PS  Conseiller général
2014 en cours Aurélien Pradié UMP Conseiller général (2008-2015), Conseiller régional depuis 2015, président de la communauté de commune du Causse de Labastide Murat
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 670 habitants, en augmentation de 4,69 % par rapport à 2008 (Lot : 0,05 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
856 777 1 418 1 553 1 420 1 480 1 468 1 480 1 486
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 460 1 703 1 689 1 688 1 699 1 715 1 651 1 520 1 395
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 282 1 178 1 118 904 879 819 885 748 725
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2013
718 687 700 732 610 690 660 659 670
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006 [7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Georges-Émile Lebacq, 1941, La Décollation de saint Jean le Baptiste

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Gaston Bazalgues, À la découverte des noms de lieux du Quercy : Toponymie lotoise, Gourdon, Éditions de la Bouriane et du Quercy, , 127 p. (ISBN 2-910540-16-2), p. 113
  2. a et b Gaston Bazalgues, « Les noms des communes du Parc », Les cahiers scientifiques du Parc naturel régional des Causses du Quercy, vol. 1,‎ , p. 117 (lire en ligne)
  3. a, b et c Victor Adolphe Malte-Brun, Lot : Géographie - Histoire - Statistique - Administration, Les éditions du Bastion, (réimpr. 1980), 58 p., p. 38,41
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :