La vie est à nous (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La vie est à nous.
La vie est à nous
Réalisation Jean Renoir
Scénario Jean Renoir
Paul Vaillant-Couturier
Jean-Paul Le Chanois
André Zwobada
Jacques Becker
(entre autres)
Sociétés de production Coopérative « Ciné-Liberté  » (pour le P.C.F.)
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Film de propagande
Durée 62 minutes
Sortie 1969

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La vie est à nous est un film français réalisé par Jean Renoir en 1936. Le film a été tourné à l'initiative du Parti communiste français pour la campagne électorale du Front populaire avec des fonds recueillis à la suite de collectes effectuées au cours de meetings, et avec la participation bénévole des techniciens et artistes.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La vie est à nous, film produit par le Parti communiste français, est constitué de documents filmés, et de scènes de fiction relatant des événements pris dans la réalité quotidienne de la classe ouvrière, de la paysannerie et de la bourgeoisie : un conseil d'administration organise un licenciement massif ; dans une usine, une grève permet d'éviter le licenciement de travailleurs âgés ; des paysans, soutenus par des militants, empêchent la saisie des biens d'un paysan pauvre ; un jeune chômeur qui n'a pas de quoi se nourrir est accueilli par des jeunes communistes.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

  • Pascal Laborderie, « Voix-off et film-fable : le cinéma d’éducation populaire à l’épreuve du parlant », Cahiers de Narratologie, no 20 « Voix off et narration cinématographique »,‎ (lire en ligne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. la Ronde des Saints-Simoniens sur DrapeauRouge.fr
  2. Base de données, Fondation pour la mémoire de la déportation
  3. Suzanne Cointe, notice de Claude Pennetier sur maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]