La Maison de cire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis La maison de cire)
La Maison de cire
Description de l'image La maison de cire.jpg.
Titre original House of Wax
Réalisation Jaume Collet-Serra
Scénario Chad Hayes
Carey Hayes
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros
Dark Castle Entertainment
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Australie Australie
Genre Horreur
Durée 113 minutes
Sortie 2005

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Maison de cire (House of Wax) est un film d'horreur australo-américain de 2005, réalisé par Jaume Collet-Serra. Le film est un remake du long-métrage L'Homme au masque de cire, réalisé en 1953 par le cinéaste hongrois André de Toth, avec Vincent Price dans le rôle du conservateur du musée de cire.

Le film fut projeté dans plusieurs festivals comme le Tribeca Film Festival, le New York Film Critics Circle Awards, le Toronto Film Festival, le Los Angeles Brazilian Film Festival et le BFI London Film Festival entre autres. Il a remporté cinq récompenses et fut nominé à dix reprises.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Les frères et sœurs jumeaux Carly et Nick Jones, ainsi que leurs amis Wade, Paige, Blake et Dalton sont en route pour un match de football. La veille du match, le groupe, fatigué, décide de camper la nuit dans une zone boisée isolée, trouvant qu’il est trop tard pour voyager plus loin. Cette nuit-là, un étranger dans un camion arrive à l’improviste et les observe attentivement. Blake et Dalton demandent au conducteur de partir, et lorsque leur demande est ignorée, Nick jette une bouteille sur l'un des phare de la voiture, le brisant. Alors le camion s'en va, mais lorsque les amis dorment, ils sont filmés à leur insu par un mystérieux personnage. Carly est réveillée après avoir entendu un bruit, mais ne trouve rien après enquête. Le lendemain matin, Wade découvre que la ceinture du ventilateur de sa voiture est cassée tandis Carly trébuche et tombe dans une grande fosse pleine de restes d'animaux mort sur la route. Le groupe lui vient en aide et rencontre ensuite un homme près de la fosse nommé Lester, qui propose de conduire Carly et Wade à la ville voisine d’Ambrose pour une nouvelle ceinture de ventilateur, tandis que les autres se rendent au match.

Carly et Wade arrivent à l’extérieur d’Ambrose, qui apparaît initialement comme une ville fantôme. Ils rencontrent le propriétaire de la station-service Bo Sinclair, qui leur propose de leur vendre une courroie de ventilateur plus tard dans la journée. En attendant, le duo visite la Maison de cire locale, un musée de cire qui est lui-même fait de cire et qui est la caractéristique centrale de la ville. Plus tard dans la nuit, le couple suit Bo chez lui pour obtenir la ceinture du ventilateur et Bo offre les toilettes de la maison à Wade. Alors qu’il explore, Wade est pris en embuscade par le frère défiguré de Bo, Vincent, qui l’amène à son atelier dans le sous-sol de la Maison de Cire et couvre son corps de cire fondue. Carly remarque que le camion de Bo a un phare cassé et se rend compte que c’est lui qui a visité le camping la nuit précédente. Elle tente d’échapper à Bo mais il l’enlève, la retient dans la cave de la station-service et lui colle la bouche à l'aide de cire.

Coincés dans la circulation sur le chemin du match de football, Paige et Nick convainquent Blake de faire demi-tour et de retourner au camping. Dalton et Nick se dirigent vers Ambrose pour trouver Carly et Wade, tandis que Blake et Paige restent pour avoir des relations sexuelles. En arrivant à la station-service, Nick parle avec Bo, qui coupe le bout du doigt de Carly quand elle tente d’attirer l’attention de Nick depuis la cave. Son frère entend les appels à l’aide de Carly après qu'elle se soit retirée la cire de la bouche, et il repousse Bo avant d'aller libérer sa sœur. Pendant ce temps, Dalton explore le musée, et découvre Wade, coincé sous une couche de cire qui le brule. Dalton tente de le libérer, mais est pris en embuscade et assassiné par Vincent.

Carly et Nick réalisent que les figurines de cire sont en fait les cadavres enduits de cire des visiteurs attirés dans Ambrose. Alors qu’ils se réfugient chez les Sinclair dans la maison, Carly trouve des coupures de journaux révélant que Bo et Vincent sont nés siamois et que leur père les avait séparés chirurgicalement, laissant le visage de Vincent fortement défiguré. La Maison de cire a été créée par la mère des Sinclair, Trudy, qui est morte avant son achèvement. Bo et Vincent tentent maintenant de réaliser la vision de leur mère, mais Bo a commencé à manipuler son frère pour assassiner des gens afin de rendre les figures de cire plus réalistes.

Après avoir tué Blake près du camping, Vincent poursuit Paige et l’empale. Carly et Nick se cachent dans la Maison de Cire et découvrent le corps enduit de cire de Dalton dans l’atelier de Vincent avant d’être attaqués par les Sinclair. Nick met le feu à la pièce, menant à un enfer à l’échelle du bâtiment, tandis que Carly bat Bo à mort. Après que Vincent ait poursuivi Carly à l’étage, elle tente de le raisonner sur la manipulation de son frère, mais elle et Nick parviennent à le poignarder et à le tuer. Les frères et sœurs s’échappent alors du bâtiment alors qu’il fond au sol.

Le lendemain, la police arrive et rapporte qu’Ambrose avait été abandonné pendant des années. Le shériff apprend que les Lester étaient en réalité 3 frères et non 2. On peut donc facilement comprendre que Lester est le troisième frère des Sinclair. Alors que Nick et Carly sont emmenés à l’hôpital, ils croisent Lester qui leur sourit et leur fait un signe d'au revoir tandis qu’ils quittent la ville dans l'ambulance.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

En France, le film reçoit un accueil favorable, avec une note critique de 3,7 / 5 sur AlloCiné.

Aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Par contre, aux États-Unis, le film reçoit un accueil défavorable avec 25 % de critiques positives sur Rotten Tomatoes.

Mais le critique de film Stephen Hunter, du "Washington Post" a donné au film un taux de 80 % de satisfaction : "Ce film vous apporte quelque chose, comme aucun autre film depuis des années. Par contre, si n´êtes pas fan de films d´horreur, pas la peine de vous l´infliger[1]."

Un autre critique, Mick LaSalle du San Francisco Chronicle a donné au film un taux de 75 % de satisfaction, il a écrit : "Dans un mois, personne ne parlera de ce film, plus jamais. Pourtant, avec une telle photographie, une seule question importe vraiment : est-ce amusant? Oui. Beaucoup. Certainement[1]."

Prix et nominations[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]