TV Sud Provence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis La chaîne Marseille)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la télévision en France image illustrant une chaîne de télévision image illustrant Marseille
image illustrant une entreprise image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant la télévision en France, une chaîne de télévision, Marseille et une entreprise française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

TV Sud Provence
Image illustrative de l'article TV Sud Provence

Création 7 octobre 2005 (10 ans)
Propriétaire Groupe Médias du Sud
Slogan « L'émotion positive »
Format d'image MPEG-4 16:9 576i
Langue Français
Pays Drapeau de la France France
Statut généraliste locale privée
Siège social Marseille
Ancien nom TV7 Marseille (2005-2005)
LCM (2005-2015)
Site web tvsudprovence.fr (inaccessible depuis mai 2016)
Diffusion
Aire Blason région fr Provence-Alpes-Côte d'Azur.svg Provence-Alpes-Côte d'Azur
Diffusion TNT, câble et IPTV.
Chronologie
Précédent La Chaîne Marseille

TV Sud Provence était une chaîne de télévision généraliste locale privée française diffusée dans les Bouches-du-Rhône, notamment au sein de l'agglomération marseillaise et aixoise, principalement sur le réseau TNT local, du au .

Histoire de la chaîne[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Le projet « TV7 Marseille » est sélectionné par le CSA pour commencer à émettre en octobre 2005[1]. Finalement, son nom devient « La Chaîne Marseille », réduit en « LCM » et la diffusion débute le . LCM est fondée notamment par Pierre Boucaud (premier directeur général) et Philippe Bes (premier directeur de l'information et des programmes). En quelques mois, elle devient alors la 3ème chaîne locale de France, derrière celle de l'agglomération de Lyon (TLM) et celle de Bordeaux (TV7), avec 87 300 téléspectateurs par jour et 335 200 par semaine[réf. souhaitée].

Avec des moyens techniques modernes et 40 salariés, LCM souhaite renouveler l’audience des médias locaux conventionnels, en tentant d'attirer un profil de téléspectateurs plus jeune, plus actif et surtout plus nombreux[réf. souhaitée]. La chaîne se présente comme une télévision de proximité axée sur l'information locale. Elle entend se positionner comme le nouveau référent d’information marseillaise. Média de proximité et participatif, LCM souhaite devenir la chaîne de télévision de tous les marseillais. Elle ouvre son antenne aux acteurs de la vie locale et aux habitants de la Cité.

Diffusant 24/24h, sa grille de programmes est axée sur l'actualité de proximité.

Premières difficultés et reprise[modifier | modifier le code]

Progressivement, les actionnaires historiques, confrontés aux difficultés économiques récurrentes des télévisions locales souhaitent se désengager en 2008. Le , Jean-Pierre Foucault annonce qu'il quittait son poste de président du conseil d'administration et confirmait que des négociations seraient en cours pour sauver cette télévision locale en difficulté. Le , la chaîne annonce avoir trouvé un repreneur en la personne de Bertrand Bigay, président de Cityvox, entouré de Patrick Siri, Vincent Deruelle, Jacques Hubinet et Yankel Murciano.

Conçu autour de l'ultra-proximité, ce projet s’inscrit dans la continuité et s’appuie sur les compétences de l’équipe actuelle, soit une quarantaine de salariés. La chaîne développe aussi son activité sur Internet. Le , Patrick Siri devient le président de la chaîne et Bertrand Bigay le directeur général.

Reprise par Médias du Sud[modifier | modifier le code]

Le , la chaîne annonce rejoindre le groupe Médias du Sud (dirigé par Christophe Musset et Pierre-Paul Castelli) qui détient déjà les télévisions locales TV Sud Montpellier et TV Sud Camargues-Cévennes. L'objectif de Médias du Sud est de constituer un groupe de télévisions régionales dans le sud de la France. LCM change alors de logo et d'habillage le et en profite pour passer au 16:9, repensant également sa grille. et quelques projets impliquant les autres chaînes de Médias du Sud voient le jour, tel que le 22/Minuit, un journal abordant d'un angle « du Sud » l'actualité locale, nationale et internationale.

LCM devient TV Sud Provence[modifier | modifier le code]

En 2014, décision est prise de changer le nom de la chaîne marseillaise pour celui de « TV Sud Provence » afin de mieux marquer son affiliation au groupe Médias du Sud (conformément aux noms déjà utilisés pour les autres chaînes du groupe) et de régionaliser davantage ses programmes.

Le 7 mai 2015, LCM devient TV Sud Provence (la chaîne élargira d'ailleurs sa zone de diffusion). Une nouvelle grille, un actionnariat renouvelé, une équipe reforgée ainsi que de nouvelles ambitions prennent alors place sur la chaîne. À titre d'exemple, l'émission C'est le moment animée par Sylvie Zerbib contribue à faire connaître la chaîne car elle va à la rencontre des marseillais et traite de multiples sujets d'actualités, à la manière de La grande émission avant mais sous un angle plus divertissant.

Christian Bartoli devient le nouveau président de la chaîne et en assure la gestion avec sa société Studio 555.

Interruption des programmes[modifier | modifier le code]

Au bout de quelques mois, TV Sud Provence rencontre rapidement des difficultés économiques. La plupart des salariés de la chaîne font grève ou quittent l'antenne : presque tous les programmes sont alors stoppés.

Le 3 mai 2016, TV Sud Provence cesse sa diffusion sur l'ensemble de ses canaux (TNT, IPTV...), puis quelques jours plus tard sur son flux Dailymotion, sans donner d'explication. Fin mai, le site web de la chaîne ainsi que sa page Facebook deviennent inaccessibles. Cela sera en fait du, comme l'annonceront certains médias, à la liquidation judiciaire de la chaîne, prononcée quelques semaines plus tôt. Le projet « Provence Azur », sélectionné par le CSA le [2] à la suite des auditions des quatre candidats le [3], fait suite à l'arrêt de TV Sud Provence et devrait finalement débuter sa diffusion dès 2017[4],[5],[6].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

TV Sud Provence est une chaîne privée et commerciale dont l’actionnariat regroupe des acteurs économiques marseillais ainsi que des professionnels de la télévision et des médias.

Registre[modifier | modifier le code]

TV Sud Provence est enregistrée au R.C.S de Marseille sous le matricule 480 984 517.

Programmes (avant l'interruption des programmes en mai 2016)[modifier | modifier le code]

L'antenne met l'accent sur l'actualité, le sport, la culture, l’économie, la politique et les faits de société. TV Sud Provence utilise la multi-diffusion quotidienne de magazines thématiques à portée locale et régionale.

Actualité[modifier | modifier le code]

Nom de l'émission Description Horaires Présentation Date de la première diffusion
Le 19/30 Toute l'actualité locale, toutes les images au plus près des événements Du lundi au vendredi à 19h30 Thierry Trésor puis Narjasse Kerboua 7 mai 2015
Météo Bulletin météo régionale - - 2005
Le talk Débats autour d'un événement (actuellement, la seule édition du talk fut celle des régionales de 2015, composée de quelques émissions) - Thierry Trésor Fin 2015
Tryptik Magazine consacré à l'actualité urbaine - - mi-2015
Le 12/14 Toute l'actualité locale à la mi-journée Du lundi au vendredi à 12h30 Thierry Trésor puis Narjasse Kerboua 8 mai 2015
Les infos de la semaine L'actualité de la semaine Le week-end à 12h30 et 19h30 Julia Vial mai 2015

Culture/Divertissement[modifier | modifier le code]

Nom de l'émission Description Horaires Présentation Date de la première diffusion
C'est dans la boîte Adaptation de la matinale diffusée jusqu'à fin 2015 - Laurie Médina mi-2015
C'est le moment Émission abordant un sujet avec un invité venant présenter sa spécialité Du lundi au vendredi à 19h Sylvie Zerbib 1er juin 2015
Adoptez-moi Chronique de C'est dans la boîte dédiée à l'adoption d'animaux se trouvant dans un refuge de la SPA, présente deux animaux (un chat et un chien) par épisode - - mi-2015
Café Croissant Chronique de C'est dans la boîte animée par Laurent Febvay dans laquelle il va à la rencontre des marseillais sous un angle humoristique - Laurent Febvay mi-2015
Les caméras trop bien cachées de Pascal Sellem Caméras cachées dans Marseille avec Pascal Sellem - Pascal Sellem septembre 2015
Kamel & Pascal à domicile Variante - Pascal Sellem et Kamel septembre 2015

Autres émissions[modifier | modifier le code]

Nom de l'émission Description Horaires Présentation Date de la première diffusion
Panoramas Programme court d'une à deux minutes présentant des images d'une zone de la région provençale sur fond musical Entre la plupart des émissions - 7 mai 2015
Play'List Clips musicaux - - mi-2015
Euroshopping Émission de téléachat Tous les jours de 2h à 4h, en fin de matinée le week-end - aux environs de 2009
Top Buzz Top 10 de vidéos drôles en provenance du web - Sylvie Zerbib (voix off) fin 2015

Émissions coproduites[modifier | modifier le code]

Ces émissions sont diffusées sur la plupart des chaînes locales françaises.

Nom de l'émission Description Horaires Présentation Date de la première diffusion
Grand Tourisme Magazine automobile Plusieurs fois par semaine - -
Ci-Né-Ma Magazine de l'Agence Ciné consacré à la sortie des films Plusieurs fois par semaine Bernard Montiel -
1 2 3 Musette Émission consacrée à l'accordéon Plusieurs fois par semaine Jérôme Richard -

Séries et films[modifier | modifier le code]

La première saison de la web fiction marseillaise Ferry Boat fut diffusée sur LCM durant l'année 2008, accompagné d'une émission making-of humoristique, le JT FB.Ouf.

Une seconde web-série créé en 2009 est diffusée sur LCM sous le nom de « Brèves de Marseille ».
Cela se passe de nos jours, dans une librairie d'un quartier populaire de Marseille. Quatre personnages hauts en couleurs : Pisto (Marc Pistolesi), le patron fainéant de la librairie, Stéphane (Yann Pradal), son ami dépressif, Pascal (David Mandal), le rasta-man, meilleur ami de Pisto et Cécile (Aurore Pourteyron), la bombe du quartier, lisent la presse, les revues, les livres... tous les matins et commentent les faits à leur manière. Abordant tous les sujets, qu’ils soient sérieux, graves, ou totalement dérisoires, les quatre compères donnent leur vision décalée de l’actualité et de tout ce qui touche à la vie marseillaise.

La série Draculi & Gandolfi est diffusé en 2012 (saison 2 intitulé « Le Cocu du royaume ») et 2016 (saison 3 intitulée « Chevalier Academy ») avec Jean-Pierre Castaldi Anthony Joubert, Laurent Artufel, Karine Lima et Michel La Rosa a été diffusée. Série réalisée par Guillaume Sanjorge[7],[8],[9],[10],[11].

Le film Passionnaimants[12] d'Alexandre Laugier est diffusé en décembre 2013 puis en février 2016 sur la chaîne. Il s'agit d'un film autobiographique tourné notamment à Marseille retraçant l'histoire de la romance de deux adolescents, Alexandre et Roxane, séparés par leurs parents respectifs durant quelques mois et ne communiquant que par lettre postale durant cette période alors qu'ils habitent à neuf numéros de distance dans la même rue.

Divers[modifier | modifier le code]

Les matchs de l'Olympique de Marseille ont été retransmis en différé durant la saison 2005-2006.

Programmes disparus[modifier | modifier le code]

  • Bonjour Marseille : matinale dédiée au débat et à l'actualité (diffusé en 2005)
  • Le 22/minuit : tous les soirs de 22h à minuit toute l'info locale, nationale et internationale, présenté par Julien Desvages (occasionnelement Christophe Chay) et Rudy Dahan pour le JT Sport, de septembre 2012 au début de l'année 2014
  • Le Forum : débat autour d'une personnalité face à la presse (mardi à 21h00)
  • Retour sur actu : décryptage des faits marquants de l'actualité de la semaine, présenté par Julien Desvages avec Jean-Laurent Bernard, rédacteur en chef de France Bleu Provence (vendredi à 21h00)
  • La Grande Émission : Chaque jour, un tour d'horizon des loisirs, de la culture et des divertissements dans les Bouches-du-Rhône (remplacé par C'est le moment depuis mai 2015)
  • Total Look : accompagner une marseillaise dans un relooking total : coiffure, esthétique et mode (vendredi à 18h00)
  • Blisson & Co. : l'émission économique présentée par Yves Blisson (remplacé par Sud Business, également présenté par Y. Blisson, depuis mai 2015)
  • Médium en direct : un médium répond aux questions (du lundi au vendredi à 17h)
  • Infos 360° : l'information nationale et internationale dans un journal en tout images d'une dizaine de minutes, présenté par Julia Vial et diffusé de mai 2015 à fin 2015
  • Le Phocéen - Le Talk Show : toute l'actualité de l'OM, présentée par l'équipe du site internet lephoceen.fr (remplacé par Fou 2 Foot)
  • C Foot : émission consacrée au football diffusée jusqu'à mi-2011 (remplacé par Le Phocéen - Le talk show, par LCM Sports puis par Fou 2 Foot)
  • LCM Sports : émission dédiée au sport, assez axée sur le football (remplacé par Fou 2 Foot pour le football)
  • Jackpot TV/Sud Pasino  : jeux de casino (« la boule Deluxe »/poker) (toutes les nuits jusqu'à début 2014)
  • Céleste : magazine consacré à une zone touristique dans la zone de Marseille
  • Game in TV : émission consacrée aux jeux vidéo
  • C Nouveau : chronique de La Grande Émission où un artiste joue en live une musique de sa composition (substitué par PlayList)

Diffusion (partie technique)[modifier | modifier le code]

La chaîne diffusera ses programmes en analogique jusqu'en 2011 en VHF sur la fréquence 192 MHz. Elle est également disponible en 576i dégradé depuis le 13 septembre 2007 sur la TNT dans l'agglomération de Marseille puis dans une zone élargie depuis mai 2015. Le CSA annonce retenir cette chaîne pour le passage national de la TNT en haute définition prévu pour le 5 avril 2016, Cependant, la chaîne passera en MPEG-4 mais continuera de diffuser en SD jusqu'à l'interruption de sa diffusion en mai 2016. À partir du 3 mai, elle devient totalement absente du multiplex R1 ainsi que partout ailleurs (box, flux Dailymotion accessible via le site...).[13],[14] La chaîne locale marseillaise passe au 16:9 le 12 mars 2012 à l'occasion de sa nouvelle formule.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. CSA.fr, http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/TV7-Marseille-projet-de-convention-adopte
  2. « Appels aux candidatures pour la diffusion de chaînes de télévision locale en haute définition dans les zones de Marseille et de Toulon-Hyères », sur csa.fr,‎ (consulté le 29 juin 2016)
  3. « Appels aux candidatures à Marseille et à Toulon – Hyères : auditions publiques des candidats », sur csa.fr,‎ (consulté le 9 juin 2016)
  4. « Qui va mettre la main sur la chaîne TV de Marseille ? », sur go-met.net,‎ (consulté le 11 mai 2016)
  5. « Conférence de presse du projet « mProvence », annonçant le 5 octobre 2016 comme date de début de la diffusion du nouveau projet », sur YouTube,‎ (consulté le 29 juin 2016)
  6. « Azur TV ouvrira deux chaînes sur la TNT à Toulon-Hyères et Marseille en 2017 », sur varmatin.com,‎ (consulté le 29 juin 2016)
  7. « Draculi & Gandolfi sur La Chaine Marseille », sur wat.tv,‎ (consulté le 27 décembre 2014)
  8. « Draculi & Gandolfi sur la Provence », sur La Provence,‎ (consulté le 27 décembre 2014)
  9. « Draculi & Gandolfi sur La Marseillaise », sur wix,‎ (consulté le 27 décembre 2014)
  10. « Draculi & Gandolfi sur Non Stop People », sur dailymotion,‎ (consulté le 10 janvier 2015)
  11. « Draculi & Gandolfi sur Star 24 », sur dailymotion,‎ (consulté le 6 juillet 2015)
  12. « Passionnaimants », sur AlloCiné,‎ (consulté le 11 mai 2016)
  13. « Capture du signal de TV Sud Provence sur le réseau Orange Fibre », sur DigitalBitrate,‎ (consulté le 11 mai 2016)
  14. « Capture du signal de TV Sud Provence sur le réseau Free », sur DigitalBitrate,‎ (consulté le 11 mai 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]