Groupe Rossel La Voix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Groupe Rossel La Voix
Création Avril 1941
Forme juridique Société anonyme
Siège social 8, place du Général de Gaulle
BP 549 - 59023 Lille Cedex
Drapeau de France France
Direction Michel Nozière
Actionnaires Groupe Rossel
Activité Presse quotidienne régionale
Presse hebdomadaire
Presse gratuite
Audiovisuel
Communication
Produits Presse quotidienne :
La Voix du Nord
Courrier picard (L'Aisne nouvelle)
Nord Éclair
Nord Littoral
L'Union (L'Ardennais)
L'Est-Éclair
Libération Champagne
Presse gratuite :
20 minutes
Audiovisuel :
Radio :
Contact FM
Champagne FM
Happy FM
Télévision :
Wéo TV
Wéo Picardie TV
Société mère Groupe Rossel
Effectif 1001 à 2000 salariés
SIREN 352580252Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.lavoix-groupe.com

Chiffre d'affaires 257 002 000 € (2011)[1]

Le Groupe La Voix dont l'intitulé est, depuis 2005, le Groupe Rossel La Voix est, à l'origine, un groupe de la presse régionale française basé à Lille, cédé par la Socpresse au belge Groupe Rossel en 2005.

Le groupe est dirigé jusqu'au par Jacques Hardoin. À partir du , le groupe est dirigé par Bernard Marchant (administrateur délégué de Rossel & Compagnie) et Michel Nozière (président de La Voix du Nord SA).

Historique[modifier | modifier le code]

Principales activités[modifier | modifier le code]

Presse quotidienne[modifier | modifier le code]

Presse gratuite[modifier | modifier le code]

Presse hebdomadaire[modifier | modifier le code]

Régionale[modifier | modifier le code]

Régionale spécialisée[modifier | modifier le code]

Groupe Le Messager[modifier | modifier le code]

Presse magazine[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Communication et service[modifier | modifier le code]

Affichage[modifier | modifier le code]

Acquisition de 2013[modifier | modifier le code]

Le Groupe Rossel a été retenu comme repreneur des journaux et activités que le groupe de presse Hersant Media (GHM) détient en Champagne-Ardenne et en Picardie. Les titres concernés par cette reprise sont l'Union-l'Ardennais, L'Est-Éclair, Libération Champagne et L'Aisne nouvelle auxquels s’ajoute la radio Champagne FM[7]. Depuis le , les journaux du pôle Champagne-Ardenne-Picardie (CAP), sont désormais officiellement contrôlés par le groupe de presse belge Rossel[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]