La Voix du Lézard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Voix du Lézard
Présentation
Pays Drapeau de la France France
Slogan Une longueur d’onde d’avance
Langue Français
Historique
Ancien nom Radio Monte Renard 1979-1983
Création 18 janvier 1983
Disparition 20 mars 1986
Diffusion

La Voix du Lézard est une radio FM basée dans les Hauts-de-Seine et ayant émis du au [1].

Historique[modifier | modifier le code]

Créée à l’initiative de Pierre BellangerRadio Cité Future, devenue La Voix du Lézard deux ans plus tard[2],[3],[4], la radio bénéficie du soutien du Journal Le Monde. et de Jean-Pierre Barbe, financeurs et organisateurs. Elle est initialement axée sur une thématique ayant trait au tourisme et aux loisirs, avec comme slogan : « Une longueur d’onde d’avance »[5]. Mais elle prend une tournure essentiellement musicale avec Denis Leprat et Michel Morinière, deux anciens programmateurs de Radio Cité Future. Ceux-ci enregistrent des programmes musicaux sur bande à partir de leurs discothèque et studio personnels, des bandes que la station diffuse depuis le dernier étage des éditions Dargaud à Neuilly-sur-Seine[6].

Le succès est immédiat et La Voix du Lézard se démarque rapidement de ses concurrentes avec beaucoup de new wave[7],[8]. La station se structure ensuite progressivement avec des animateurs-programmateurs comme Smicky, Gerard Beulac, Childeric Muller[9], Laurent Petitguillaume[10], etc., les mots d'ordre restant musique et créativité. Fort de son équipe et de sa couleur musicale originale, La Voix du Lézard devient rapidement l’une des toutes premières radios de la région parisienne en termes d’audience.

Le 16 février 1984, la Haute Autorité de l'audiovisuel annonce retirer son autorisation à la radio, qui émet avec une puissance trente fois supérieure à celle autorisée[11],[12], ne notifie pas cette décision[13], qualifiée de «bombe atomique», dans un premier temps, puis lui retire pour 15 jours, en décembre, avec 5 autres radios également en infraction[14].

En avril 1984, la publicité est autorisée pour les radios FM, ce qui permet à La Voix du Lézard d’afficher de nouvelles ambitions. Comprenant que les annonceurs préférent avoir affaire à des réseaux nationaux, Pierre Bellanger décide en 1985 de s’allier avec Frank Ténot et Daniel Filipacchi qui entrent alors dans le capital de la société Vortex le 12 avril. Avec l’arrivée de la diffusion par satellite, la possibilité de faire un réseau FM national devient réelle (voir également Telefun), et vue au départ comme la tête de pont parisienne d’un réseau national intitulé Skyrock, La Voix du Lézard s'efface progressivement au profit de celui-ci. Elle devient officiellement Skyrock le 21 mars 1986[2],[3].

Principaux animateurs et animatrices[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Voix du Lézard », sur www.schoop.fr (consulté le 19 novembre 2017).
  2. a et b Daniel Psenny, « L'étrange parcours de Pierre Bellanger, patron libertaire devenu héraut de la culture rap », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. a et b Thierry Lefebvre, La Bataille des radios libres: 1977-1981, Nouveau Monde éditions, (lire en ligne)
  4. Annick Peigne-Giuly et Pierre Bellanger, « Avec 6000 F, j'ai acheté mon émetteur », Libération,‎ (lire en ligne)
  5. Emmanuel Lemieux, Génération Tonton, Don Quichotte, (lire en ligne)
  6. a, b et c Laurent Bouneau, Fif Tobossi et Tonie Behar, Le Rap est la musique préférée des Français, Don Quichotte, (lire en ligne)
  7. Annick Cojean, FM - La folle histoire des radios libres, Grasset, (lire en ligne)
  8. Laurent Bouneau, Fif Tobossi et Tonie Behar, Le Rap est la musique préférée des Français, Don Quichotte, (lire en ligne), « La Voix du Lézard ... et autres radios libres »
  9. « Skyrock », sur qgprod.com
  10. a et b Guillaume Fraissard, « Laurent Petitguillaume, Nostalgie assumée », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  11. « Retrait d'autorisation prononcé contre La Voix du Lézard », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  12. « De l'utopie à la loi du marché », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  13. Annick Cojean, « Mme Michèle Cotta souhaite la possibilité de sanctions plus graduées contre les radios en infraction », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  14. Annick Cojean, « Six radios libres parisiennes refusent d'arrêter leurs émissions », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  15. a, b, c et d Laurent Bouneau, Fif Tobossi et Tonie Behar, Le Rap est la musique préférée des Français, Don Quichotte, (lire en ligne)
  16. a, b et c Laurent Bouneau, Fif Tobossi et Tonie Behar, Le Rap est la musique préférée des Français, Don Quichotte, (lire en ligne)
  17. « Francisco del Campo et sa méditation pour la planète Terre », Le Transistor,‎ (lire en ligne)
  18. « Géraldine, voix sexy de Skyrock dans les années 1980, est décédée », L'Obs,‎ (lire en ligne)
  19. a et b « Merci Lopez », sur radio.carbone.14.free.fr
  20. Raphaël Porier et Michaël Moreau, Main basse sur la culture: Argent, réseaux, pouvoir, La Découverte, (lire en ligne)
  21. « Smicky, la voix d'une époque », Le Transistor,‎ (lire en ligne)