La Vaudoise (barque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un bateau ou un navire
Cet article est une ébauche concernant un bateau ou un navire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Vaudoise.
La Vaudoise
Image illustrative de l'article La Vaudoise (barque)
La Vaudoise dans le port d'Ouchy

Autres noms La Violette
Gréement voile latine
Histoire
Lancement 1932
Caractéristiques techniques
Longueur 22,65 m
Maître-bau 6,9 m
Déplacement 25 tonnes (tonnage 45 t)
Voilure 140 m2
Carrière
Armateur Les Pirates d'Ouchy
Port d'attache Ouchy
Protection monument historique

La Vaudoise est une barque du Léman destinée au transport des marchandises et utilisée sur le lac Léman. Elle navigue régulièrement sur le lac et participe à des rassemblements, dont aux fêtes maritimes de Brest et de Douarnenez (Brest 2004).

Histoire[modifier | modifier le code]

Détail

Construite en 1932 sur la rive française du lac, elle est, avec La Neptune, l'un des derniers exemplaires[1] de ce type d'embarcation typique des eaux du canton de Vaud. Après avoir été achetée par les « Pirates d'Ouchy » en 1948, La Violette fut rebaptisée en La Vaudoise puis successivement restaurée et améliorée.

En juillet 2004, après 6 jours d'un voyage long de 1 257 km La Vaudoise rejoint le port de Brest à l'occasion des fêtes maritimes de Brest où elle vogue pour la première fois de son histoire dans des eaux salées[1]. Elle avait déjà vogué hors des eaux du Léman, dans le lac des Quatre-Cantons[2].

Le 16 octobre 2014 La Vaudoise est sortie de l'eau pour d'importants travaux de réfection qui dureront six mois. L'opération de mise en cale sèche dure près de deux heures. Les travaux sont confiés au chantier du Guip. Les travaux comprennent le changement des bordages, une restauration du pont, un changement des apoustis ainsi que de la quille[3]. Le coût des travaux est initialement estimé à 1,35 millions de francs, mais lors de l'avancement des travaux, il doit être revu à la hausse et atteint finalement 1,6 millions de francs[4]. En effet, des champignons infectant le bois de certaines membrures, de l'antalon arrière et de l'étrave sont découverts forçant à les changer intégralement par principe de précaution. Le bois utilisé pour les bordages est du mélèze de Trient en Valais.

Le 29 avril 2015, vers 10 h 30, la barque est remise à l'eau. Les derniers travaux sont encore apportés et la restauration se termine lors de la dernière semaine du mois de mai 2015[5]. Un week-end de festivités est alors organisé pour marquer cet événement[6].

La précédente restauration du bateau date de 1982[3].

La Vaudoise est classée monument historique dans le canton de Vaud. Il s'agit du seul monument historique flottant[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Guy-Olivier Chappuis, « L'historique barque La Vaudoise est en rénovation dans un chantier naval sur les bords du Léman » [vidéo], Couleurs locales, sur rts.ch, RTS Info,‎ (consulté le 28 mai 2015)
  2. a et b Madeleine Schürch, « Patrimoine cantonal flottant, La Vaudoise fête ses 80 ans », 24 heures,‎ (lire en ligne)
  3. a et b Zian Marro, « La Vaudoise, célèbre barque de la Confrérie des Pirates d'Ouchy, sera rénovée de fond en comble » [vidéo], le 12h45, sur rts.ch, RTS Info,‎ (consulté le 28 mai 2015)
  4. « L'avancement des travaux de la Vaudoise en vidéo », 20 minutes,‎ (lire en ligne)
  5. Gabriel Sassoon, « La «Vaudoise» retrouve les eaux du Léman », 24 heures,‎ (lire en ligne)
  6. Louis Bonard, « La «Vaudoise» est prête à naviguer sur le Léman », 24 heures,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]