La Tribune (Algérie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Tribune.
La Tribune
Image illustrative de l'article La Tribune (Algérie)

Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Langue Français
Périodicité Quotidien
Genre Généraliste
Diffusion 10 000 ex.
Date de fondation 1995
Ville d’édition Alger

Site web La Tribune

La Tribune est un quotidien généraliste algérien en langue française. Journal réputé pour son sérieux, il est lu par les cadres algériens.

Description[modifier | modifier le code]

Ligne éditoriale[modifier | modifier le code]

Les rubriques de ce quotidien sont :

  • Éditorial
  • Chronique
  • Politique
  • Nationale
  • Économie
  • Monde
  • Multimédia
  • Sports
  • Divers

Historique[modifier | modifier le code]

Le quotidien a été lancé le 5 Octobre 1995 par Hassan Bachir Cherif[1], Kheireddine Ameyar, Chérif Tifaoui, Djamel Djerrad, Baya Gacemi et Akram Belkaïd[2].

Le journal a cessé sa parution à partir du 9 août 2017 ; à la suite d'un différent entre actionnaires du journal et de la société d'édition, (d'un côté les héritiers Ameyar, de l'autre Tifaoui Cherif et Djerad Djamel), Le tribunal de Sidi M’Hamed a prononcé, le 6 septembre 2017, la dissolution de la Sarl Omnium Maghreb Presse (OMP), éditrice du quotidien, avec désignation d’un liquidateur. La famille Ameyar a fait ausitôt appel de ce jugement[3].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Quelques chiffres[modifier | modifier le code]

Tirage : 10 000 exemplaires

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Directeur de la publication jusqu'au 5 juin 2017, date de sa mort.
  2. BCH, enfant de Scala et de la Com, La Tribune, 6 juin 2017.
  3. Le tribunal désigne un liquidateur, la famille Ameyar fait appel, El Watan, 9 septembre 2017.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]