La Trêve (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Trêve

Type de série Série télévisée
Genre Policier
Création Benjamin d'Aoust
Stéphane Bergmans
Matthieu Donck
Production Hélicotronc
RTBF
Proximus
Acteurs principaux Yoann Blanc
Guillaume Kerbusch
Jasmina Douieb
Tom Audenaert
Anne Coesens (saison 1)
Sam Louwyck (saison 1)
Catherine Salée (saison 1)
Aurélien Caeyman (saison 2)
Anne-Cécile Vandalem (saison 2)
Musique Eloi Ragot
Pays d'origine Drapeau de la Belgique Belgique
Chaîne d'origine La Une
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 20
Durée 52 minutes
Diff. originale
Site web https://www.rtbf.be/latreve

La Trêve est une série télévisée belge écrite par Stéphane Bergmans, Benjamin d'Aoust et Matthieu Donck, réalisée par Matthieu Donck et diffusée entre le [1] et le sur La Une, et en France dès le sur France 2.

Depuis le 10 janvier 2016, La Trêve est disponible en vidéo à la demande sur la chaîne Movies & Series Pass de Proximus TV. Depuis octobre 2016, la série est diffusée sur Canvas.

La deuxième saison est diffusée en avant-première sur Proximus TV dès le [2]. Elle est ensuite diffusée en télévision à partir du sur La Une[3], sur Auvio et depuis avril 2019 sur Canvas.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Saison 1 - Tout le monde est capable de tuer quelqu'un[modifier | modifier le code]

Driss, un jeune footballeur d'origine africaine, est retrouvé mort dans la Semois, à Heiderfeld[4]. Une analyse superficielle conduit la police locale de cette commune tranquille et reculée à rapidement conclure à un suicide. Yoann Peeters, un policier bruxellois récemment muté, rassemble toutefois des indices qui le conduisent à soupçonner un meurtre. Ses conclusions, ses méthodes et sa réputation dérangent. Pour tenter de classer rapidement l'affaire, un marginal de la région, Jeff Lequais, est arrêté et avoue le meurtre. Pas découragé, Peeters accumule les indices et force, finalement, le début d'une enquête plus approfondie. C'est l'occasion pour lui de (re)trouver ses marques à Heiderfeld et d'en découvrir les travers, les secrets et les magouilles de ses habitants, autant d'éléments qui multiplient les pistes, les mobiles et les suspects.

Deux affaires émergent en particulier. D'une part les propriétaires, riverains de la Semois, sont encouragés par les autorités communales à se défaire de leurs terres, en vue de la construction du barrage qui les inondera. La bourgmestre défend énergiquement le projet appelé à créer une cinquantaine d'emplois, mais il est en but à une certaine opposition. D'autre part, la vie du club de football local, où évoluait Driss, est perturbée par des problèmes financiers et les tensions qui en résultent.

Nombreux sont par ailleurs ceux ou celles dont la présence de ce jeune homme étranger a suscité la curiosité voire l'intérêt, dans cette région où tous se connaissent ou croient se connaître.

Saison 2 - Personne ne change. Jamais.[modifier | modifier le code]

Quelques années plus tard, Yoann Peters a quitté Heiderfeld et habite maintenant Musso, un autre village à une trentaine de kilomètres.Il se retrouve à mener l'enquête sur l'assassinat d'Astrid du Tilleul, une riche bourgeoise des environs retrouvée égorgée dans sa piscine. Le principal suspect, Dany Bastin, sort tout juste de prison et a toutes les apparences du coupable idéal... Yoann Peters parviendra-t-il à découvrir l'assassin sans se laisser ronger par les fantômes de son propre passé ?

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : La Trêve
  • Réalisation : Matthieu Donck
  • Scénario : Benjamin d'Aoust, Stéphane Bergmans, Matthieu Donck
  • Photo : Olivier Boonjing
  • Son : Yann-Élie Gorans
  • Image Drone : Farprod
  • Montage : Damien Keyeux, Matyas Veress, Julie Naas, Nicolas Rumpl, Christophe Evrard
  • Chef monteur son : Levillain Jean-François
  • Monteur son : Julien Mizac, Clément Claude
  • Mixeur : Mathieu Cox
  • Musique : Éloi Ragot
  • Musique du générique :
  • Production : Helicotronc, RTBF et Proximus

Distribution[modifier | modifier le code]

Saison 1[modifier | modifier le code]

Saison 2[modifier | modifier le code]


Production[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une série issue du premier appel à projets commun entre la RTBF et la Fédération Wallonie-Bruxelles[6], destiné promouvoir le développement de plusieurs séries belges francophones. Chacune d'entre elles doit répondre à un cahier des charges précis. Le nombre d'épisodes a été fixé à 10 d'une durée de 52 minutes. La saison doit être tournée en maximum 70 jours[7].

La Trêve est la première série diffusée issue de cet appel d'offre[8]. La deuxième est Ennemi public.

Budget[modifier | modifier le code]

Le coût d'un épisode de la première saison est de 250 000 euros environ[9].

Pour la deuxième saison, le budget a été relevé à environ 330 000 euros par épisode, grâce au succès de la série à l'étranger[10].

Tournage[modifier | modifier le code]

Les premiers 10 épisodes de la série ont été tournés en 70 jours. La série a été principalement tournée en province de Luxembourg, dans les communes d'Herbeumont, Libramont, Florenville, Chiny, Saint-Hubert et surtout Sainte-Ode[11], dans l'ancien hôpital[12],[13].

La deuxième saison a été tournée en 2017[14] ; le tournage a duré 80 jours[14]. Les réalisateurs ont été tourner à Saint-Ode, Marche-en-Famenne (on reconnait notamment le palais de justice), Couvin (dont les travaux de la nationale 5), La-Roche-en-Ardenne ainsi qu'à la prison de Tournai, au campus du CERIA à Anderlecht et à Ollignies[15]. Les cartes visibles situent l'action dans un lieu imaginaire où l'on reconnait la topographie des lacs de l'Eau d'Heure, aux environs d'Erpion.

Réception critique[modifier | modifier le code]

Saison 1[modifier | modifier le code]

L'aspect « polar poisseux » n'en faisait pas la série idéale pour un dimanche soir. Les personnages glauques n'ont suscité pas de protestations particulières et le succès est au rendez-vous. La responsable de l'unité fiction de la RTBF, Séverine Jacquet, salue dans Moustique « l'intelligence du public ». Les critiques les plus fréquentes portaient sur le placement de produit et sur l'image des Gaumais[8].

Le réalisateur indique avoir reçu les félicitations de plusieurs réalisateurs belges, dont Jaco Van Dormael[8].

Du côté de la presse, Moustique parle d'« excellente série »[16]. Tout comme Télépro[17], le Focus Vif[18] y voit des références à Broadchurch et à True Detective parle de « (sous)déclinaison wallonne » indiquant que la série a « La couleur de True Detective. Mais n'est pas True Detective. » mais note une différence de budget quatre fois inférieure à celui d'une série danoise.

Saison 2[modifier | modifier le code]

L'accueil critique de la seconde saison est aussi bon[19] que pour la première. L'Écho note que « La Trêve [...] peaufine sa mécanique redoutable et travaille au corps ses protagonistes »[20].

Audience[modifier | modifier le code]

En Belgique francophone[modifier | modifier le code]

Saison 1[modifier | modifier le code]

L'audience moyenne de la première saison, sur La Une est de 363 164 téléspectateurs, ce qui constitue un succès pour la RTBF. La série fut le programme le plus regardé, en Belgique francophone, trois dimanches de suite. Le 4e dimanche, elle fut dépassée par le show de François Pirette, sur RTL-TVI[8].

Épisodes Date de diffusion Téléspectateurs Parts de marché Notes et références
Épisode 1 477 000 21,7 % [21]
Épisode 2 398 200 21,6 %
Épisode 3 386 400 19,7 % [22]
Épisode 4 356 700 21,7 %
Épisode 5 349 800 17,1 % [23]
Épisode 6 315 100 19,4 %
Épisode 7 321 900 17 % [24]
Épisode 8 287 200 17,2 %
Épisode 9 381 400 20,6 % [25]
Épisode 10 354 400 21,9 %

Saison 2[modifier | modifier le code]

Épisodes Date de diffusion Téléspectateurs Parts de marché Notes et références
Épisode 1 330 000 20,9 % [26]
Épisode 2 302 107 22 %
Épisode 3
Épisode 4
Épisode 5
Épisode 6
Épisode 7
Épisode 8
Épisode 9
Épisode 10

En France[modifier | modifier le code]

La saison 1 a réuni en moyenne 2,59 millions de téléspectateurs pour une part de marché de 12.3% sur les quatre ans et plus. L'épisode pilote avait réalisé le meilleur score avec 3,39 millions de téléspectateurs pour 13,9 % de part de marché[27].

Diffusion internationale[modifier | modifier le code]

Une dizaine de chaînes télévisées se sont montrées intéressées pour la diffusion de la série dans leur pays[8]. La série a été vendue dans plus de 80 pays[28].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « 100% belge, 100% intense : « La Trêve » débarque ce dimanche à 20h50 sur La Une ! », sur RTBF TV (consulté le 18 février 2016)
  2. « Enfin La Trêve! », sur Moustique.be, (consulté le 7 décembre 2018)
  3. « La Trêve fait son grand retour le 11 novembre sur la Une », RTBF TV,‎ (lire en ligne, consulté le 24 octobre 2018)
  4. Littéralement Champ de lande en allemand; localité imaginaire dans cette région (des villages portent ce nom en Belgique germanophone et en Allemagne). Diverses cartes visibles au cours de l’enquête permettent de reconnaitre en fait le plan d'Herbeumont.
  5. Anne-Sophie Bruyndonckx est vraiment journaliste radio et présente le journal parlé de 8h de La Première« Anne-Sophie Bruyndonckx, l'étonnante petite voix de «La Trêve 2» | Infos Télévision », sur Télépro (consulté le 7 décembre 2018)
  6. Fonds FWB-RTBF Séries belges : le tournage de « La Trêve » débute, sur RTBF TV, publié le
  7. Yannic Duchesne, « La Trêve : elle a tout d'une grande », sur Moustique, (consulté le 30 mars 2016)
  8. a b c d et e Yannic Duchesne, « La Trêve : le bilan », Moustique, no 4704,‎ , p. 68-69
  9. « La Belgique mise sur la création "maison" », sur lemonde.fr,
  10. La Libre.be, « Séries belges rachetées à l’étranger : ça rapporte quoi ? », sur www.lalibre.be (consulté le 7 décembre 2018)
  11. T. V. Lux, « La Trêve, une série RTBF tournée à Sainte-Ode - TV Lux », sur www.tvlux.be (consulté le 7 décembre 2018)
  12. « Hôpital de Sainte-Ode, décor d'une série télé », sur vivreici.be,
  13. « La série La Trêve en Ardenne et en Gaume », sur luxembourg-belge.be,
  14. a et b « TOURNAGE. La trêve 2 à mi-chemin », sur Moustique.be, (consulté le 7 décembre 2018)
  15. « Les lieux de tournage de La Trêve saison 2 : carte interactive », sur RTBF TV, (consulté le 7 décembre 2018)
  16. Letizia Virone, « La trêve, une série belge de qualité », sur Moustique, (consulté le 30 mars 2016)
  17. Pierre Bertinchamps, « Découvrez la prochaine série belge de la RTBF : « La Trêve » », sur Télépro, (consulté le 30 mars 2016)
  18. Julien Broquet, « [À la télé ce soir] La Trêve », sur Focus Vif, (consulté le 30 mars 2016)
  19. « Les louanges du public et de la presse pour la saison 2 de La Trêve », sur RTBF TV, (consulté le 7 décembre 2018)
  20. « "La Trêve", saison 2. C'est parti! », sur L'Echo, (consulté le 7 décembre 2018)
  21. Yves Castel, « #Audiences//week-end 19 au 21 février 2016. », sur Tuner.be, (consulté le 11 mars 2016)
  22. Yves Castel, « #Audiences//Week-end du 26 au 28 février 2016. », sur Tuner.be, (consulté le 11 mars 2016)
  23. Yves Castel, « #Audiences//Week-end du 04 au 06 mars 2016. », sur Tuner.be, (consulté le 11 mars 2016)
  24. Yves Castel, « #Audiences//Week-end du 11 au 13 mars 2016. », sur Tuner.be, (consulté le 16 mars 2016)
  25. Yves Castel, « #Audiences//Week-end du 18 au 20 mars 2016. », sur Tuner.be, (consulté le 23 mars 2016)
  26. X.D, « Audiences TV : honnête démarrage pour «La Trêve, saison 2» », sur Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net (consulté le 7 décembre 2018)
  27. « Audiences : "La Trêve" enregistre un bilan correct sur France 2 », sur ozap.com (consulté le 20 décembre 2018)
  28. « Les créateurs de La Trêve vous dévoilent les secrets de la saison 2 », sur RTBF TV, (consulté le 7 décembre 2018)
  29. (nl) « La Trêve », sur canvas.be (consulté le 5 octobre 2016)
  30. « La Belgique s'exporte grâce à "La Trêve" », sur RTBF,
  31. Benjamin Meffre, « "La Trêve" débarque lundi 29 août sur France 2 » sur PureMédias, 8 août 2016
  32. « La Trêve - Toutes les diffusions », sur france2.fr
  33. « « La Trêve » : en Flandre et en Suisse en plus de la France », sur Éditions de l'Avenir,
  34. (de) Axel Weidemann, « Sky-Serie: „The Break“ Zu Hause ist es doch nicht am schönsten »,
  35. K.T., « La Trêve, Ennemi Public et Beau Séjour récompensées à Séries Mania », sur La Libre.be, (consulté le 25 avril 2016)
  36. « Festival Séries Mania - Saison 7 : 15 - 24 avril 2016 - Palmarès » [PDF], sur Séries Mania, (consulté le 25 avril 2016)
  37. « «La Trêve» et «Lebowitz contre Lebowitz double sélection pour la RTBF au festival de Monte-Carlo », sur sudinfo.be (consulté le 7 décembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]