La Tiare d'Oribal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Tiare d’Oribal
4e album de la série Alix
Auteur Jacques Martin

Thèmes Aventure
Historique
Personnages principaux Alix
Enak
Oribal
Arbacès
Lieu de l’action Zür-Bakal (près de Persépolis)
Époque de l’action Antiquité (52 av. J.-C.)

Éditeur Le Lombard
Première publication 1958
Nb. de pages 64 pages

Prépublication Le Journal de Tintin (1955)
Albums de la série

La Tiare d’Oribal est le quatrième album de la série de bande dessinée Alix, écrite et dessinée par Jacques Martin. Prépublié dans Le Journal de Tintin, il a été publié en 1958 aux Éditions du Lombard.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Alix accompagne Oribal dans le royaume oriental dont il est l'héritier. Mais les régents ne souhaitent pas l'avènement d'Oribal. Ils mettront tout en œuvre pour empêcher la tiare royale de se poser sur la tête du prince. Alix devra affronter de nouveau Arbacès, grand Vizir, son ennemi juré, qui a survécu à sa chute dans l'épisode L'ïle Maudite. D'abord seuls, puis accompagnés de résistants et d'un soulèvement populaire, Alix, Enak et Oribal s'approchent de Zür-Bakal, gagnent un bataille au bord de la rivière puis parviennent par ruse à prendre possession de la ville fortifiée. Oribal entre en roi couronné dans la ville et les nobles s'inclinent. Arbacès en fuite rompt le barrage et noie partiellement la ville mais meurt dans l'effondrement de celui ci.

Personnages[modifier | modifier le code]

Alix
Enak
Arbacès
Oribal

Éditions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Le récit aura une suite dans La Tour de Babel (seizième album de la série), où Alix sera face au grec Adroclès.