La Tentation de la défaite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un livre
Cet article est une ébauche concernant un livre.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La Tentation de la défaite
Image illustrative de l'article La Tentation de la défaite
Couverture du livre

Auteur Antoine Vitkine
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur éditions de La Martinière
Date de parution 2006
ISBN 284675201X

La Tentation de la défaite est un roman de politique-fiction écrit par le journaliste français Antoine Vitkine. En 2006, il y imaginait ce qui se passerait si la France se trouvait confrontée à des islamistes radicaux prenant le pouvoir dans plusieurs pays musulmans et formant un Califat.

Il est paru en octobre 2006 aux éditions de La Martinière, Paris, (ISBN 284675201X). Préface de Pascal Bruckner.

Bref résumé de l'histoire[modifier | modifier le code]

Explosion d'une voiture piégé en Irak.

L'histoire est racontée par un jeune diplomate française, en poste en Afghanistan, puis à Paris. En , un attentat fait plusieurs centaines de victimes dans les rangs de l'armée américaine en Irak.

L'opinion publique aux États-Unis en ce début de campagne pour l’élection présidentielle demande le retrait de ces forces. Fin octobre, les forces américaines suivies par celle des autres nations quittent l'Afghanistan, puis l'Irak, qui dont encore plus livrés au chaos.

Dans les années suivantes, plusieurs États musulmans (Pakistan, Arabie saoudite, Égypte entre autres) voient leurs gouvernements tomber, remplacés par des islamistes radicaux créant une alliance intégriste, l'Union pour le Califat, ayant une politique étrangère agressive.

L'Union européenne est divisée et désemparée devant les revendications de cette nouvelle puissance usant, entre autres, du terrorisme. Des attentats ont lieu en France et dans d'autres pays européens, commis par des djihadistes apparemment isolés (couteaux, bombes artisanales).

Le livre raconte ce qui se passe ensuite, l'attitude de la France et de ses dirigeants, les tentatives pour définir une politique européenne commune, la réaction des uns et des autres face au chantage terroriste. La question qui est soulevée est : combien de temps des pays démocratiques peuvent-ils tenir, sans céder, face à la violence terroriste aveugle ?