La Semaine (hebdomadaire de spectacles)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Semaine est un hebdomadaire de spectacles, français, illustré, collaborationniste, qui paraît entre 1940[1] et 1942 ou 1944[2].

Sous-titré « (Grand) Hebdomadaire illustré (français) », il est publié par Le Matin, 6, Boulevard et Faubourg-Poissonnière (Paris 9e).

Naissance et développement pendant l'Occupation[modifier | modifier le code]

Entre et , le tirage passe de 188 000 à 251 000 ce qui montre, d'après Claude Bellanger, le désir des Français de rechercher une littérature d'évasion à bon marché sous l'Occupation allemande[3].

Il est dirigé par François Ribadeau Dumas.

Son tirage est de 270 000 exemplaires en 1942[4].

D'après Pierre-Marie Dioudonnat, il aurait cessé brutalement de paraître après son numéro de la semaine du 11 au [5]. Toutefois, la notice de périodique du catalogue général de la BnF indique que le journal a paru jusqu'au numéro 192 d'[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le numéro 1 paraît en juillet 1940. Cf. notice d'autorité.
  2. Le dernier numéro, le 192, paraît en août 1944. Cf. notice d'autorité.
  3. Claude Bellanger, Histoire générale de la presse française, tome 4, PUF, 1975, p. 60.
  4. D'après les Archives de la Préfecture de police, citées par Pascal Ory, Les Collaborateurs 1940-1945, coll. « Points Histoire », Le Seuil, 1976, p. 283.
  5. Pierre-Marie Dioudonnat, L'Argent nazi à la conquête de la presse française, 1940-1944, éditions Jean Picollec, 1981.
  6. Notice de périodique du catalogue général de la BnF.

Lien externe[modifier | modifier le code]