La Séparation des races (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Séparation des races
Auteur Charles-Ferdinand Ramuz
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Genre roman
Éditeur Éditions du Monde nouveau
Lieu de parution Paris
Date de parution 1922
Chronologie

La Séparation des races est un roman de Charles-Ferdinand Ramuz publié en 1922.

Historique[modifier | modifier le code]

La Séparation des races est un roman de Charles-Ferdinand Ramuz (1878 † 1947), édité en décembre 1922 par les Éditions du Monde nouveau[1].
En 1912, à Lausanne, Ramuz fait éditer par la Bibliothèque universelle et Revue suisse Le Feu à Cheyseron, sous-titré Histoire de la montagne. En 1922, il en écrit une nouvelle version qui devient La Séparation des races.

Résumé[modifier | modifier le code]

Ceux qui sont de l'autre côté du col s'étaient emparés d'un beau morceau de pâturage. Pour se venger, Firmin, un berger romand, enlève Frieda, une jeune alémanique. Mathias le colporteur fait, en secret, la liaison entre la prisonnière et Hans son fiancé.
Durant l'hiver, Frieda manipule aussi bien Firmin que Manu, l'idiot du village et à la fonte des neiges, les Alémaniques entrent dans le village incendié par Manu, pendent le berger et repartent avec Frieda.

Éditions en français[modifier | modifier le code]

Adaptation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Doris Jakubec, La Séparation des races - Notice de Noël Cordonier, in C. F. Ramuz, Romans – II, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade (2005), pp. 1493-1508 (ISBN 2-07-011640-9)