La Ruée vers l'Ouest (film, 1960)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Ruée vers l'Ouest et Cimarron.
La Ruée vers l’Ouest
Description de l'image Cimarron1960.jpg.
Titre original Cimarron
Réalisation Anthony Mann
Scénario Arnold Schulman
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro-Goldwyn-Mayer
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre western
Durée 147 minutes
Sortie 1960

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Ruée vers l’Ouest (Cimarron) est un film américain réalisé par Anthony Mann, sorti en 1960.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1889, le gouvernement fédéral ouvre à la colonisation les territoires encore vierges de l'Oklahoma. Des parcelles de terrain sont accordées gracieusement aux premiers arrivés. Le jour J, les colons se massent le long de la frontière avant la ruée ; parmi eux Yancey Cravat, surnommé Cimarrón, qui se voit bien devenir rancher après avoir été tour à tour joueur, bandit et avocat. Il a convaincu sa jeune épouse Sabra de le suivre dans cette aventure. Yancey retrouve son vieil ami Sam Pegler, fondateur du journal Texas Wigwam, rebaptisé en la circonstance Oklahoma Wigwam. Sam est accompagné de sa femme Mavis et de l'ouvrier imprimeur Jesse Rickey.

Cependant, Sam Pegler meurt écrasé par un chariot bâché et Yancey se fait devancer par une concurrente sur le terrain qu'il convoitait. Il s'installe donc en ville à Osage où il prend à contrecœur la succession de l'éditeur du journal. Il ne peut empêcher le lynchage d'un indien dont il avait pris le parti auparavant lors d'une altercation avec des pionniers, mais il abat le meneur. Pendant ce temps, Sabra a accouché.

Lorsque Yancey imprime les avis de recherche de William Hardy, dit « The Cherokee Kid », Wes Jennings et Hoss Barry, trois délinquants devenus des bandits, il regrette de ne pas s'être davantage occupé de William, dont il a connu le père, pour le garder dans le droit chemin. Une attaque de train suivie de la prise en otage d'une école se solde par la mort des hors-la-loi et Yancey en est profondément affecté. Parallèlement, son ancien amour Dixie lui avoue qu’elle l'a supplanté le premier jour à l'endroit où il comptait s'installer dans l'espoir, déçu, qu'il vienne la rejoindre. Elle lui prédit que sa bougeotte le reprendra et que ni sa famille, ni sa conscience, ne l'empêcheront de repartir.

Effectivement, à l’ouverture du territoire Cherokee, Yancey Cravat est le premier sur les rangs malgré la réticence de sa femme. Puis il voyage et reste absent pendant cinq ans. Sabra se rend chez Dixie, qui a ouvert un « Social Club » (une maison de rendez-vous), pour lui extorquer la vérité : il s'est engagé dans la cavalerie à Cuba. Peu après, on découvre du pétrole dans la région et les derricks fleurissent. Plus tard encore, l'automobile fait son apparition.

Illustrée à travers l'histoire d’une famille, défile l'histoire de l’Ouest américain : le mythe de la Frontière, le racisme vis-à-vis des Amérindiens, le début du capitalisme et l'industrialisation.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Chanson du film[modifier | modifier le code]

Remake[modifier | modifier le code]

Ce film est une nouvelle adaptation du roman éponyme d'Edna Ferber publié en 1929, après La Ruée vers l’Ouest réalisé par Wesley Ruggles en 1931.

Liens externes[modifier | modifier le code]