La Revue de Terrebonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Revue de Terrebonne
Image illustrative de l'article La Revue de Terrebonne

Pays Drapeau du Canada Canada
Langue Français
Périodicité Hebdomadaire
Genre Généraliste
Diffusion 60 000 ex. (25 août 2016)
Date de fondation
Ville d’édition Terrebonne

Propriétaire Gilles Bordonado
Site web www.larevue.qc.ca

La Revue de Terrebonne est un journal hebdomadaire fondé par Aimé Despatis (1922-2009) à Terrebonne au Québec en mai 1959[1].

La Revue parait le mercredi dans la MRC Les Moulins (région Lanaudière, Québec, Canada) et dessert les villes de Terrebonne et de Mascouche[2]. Son tirage est de 55 000 exemplaires, certifiés par le service de certification d'Hebdos Québec. Il emploie une trentaine d'employés et de collaborateurs.

Aimé Despatis a transmis la direction du journal à sa fille Marie-France qui y a travaillé près de 30 ans et le dirigea pendant une quinzaine d’années. En juillet 2004, Gilles Bordonado en a fait l'acquisition et en a pris la direction. Ce dernier s'était joint à l'équipe rédactionnelle dès août 1989. De pigiste à ses débuts, il était devenu journaliste permanent, rédacteur en chef et directeur adjoint avant d'acquérir l'entreprise[3].

Membre d'Hebdos Québec[4], La Revue de Terrebonne est imprimé en format grand tabloïde 8 colonnes par 225 lignes agate.

La Revue s'est porté acquéreur de son concurrent direct, le journal hebdomadaire Le Trait d'Union, des mains de TC Média, le 15 octobre 2015[5].

Autres publications[modifier | modifier le code]

La Revue de Terrebonne édite une quinzaine de cahiers thématiques, la brochure Mariage, plusieurs fascicules pour des organismes régionaux et trois magazines annuels Le Reflet Économique des Moulins, dont celui de l'automne a fêté son 30e anniversaire en octobre 2013. Toutes les semaines, La Revue présente "Nous", un cahier à vocation culturelle portant sur les arts et le patrimoine.

En octobre 2008, Gilles Bordonado a fait l'acquisition du bottin téléphonique Le Guide Rouge, anciennement connu sous le nom de Guide des Adresses, publication fondée en 1954[6].

En avril 2008, La Revue lançait Le Vaillant de la Rive, distribué à Repentigny, Charlemagne, le secteur Le Gardeur (Repentigny) et l'est de la Ville de Terrebonne (Lachenaie-est). Ce mensuel et ensuite bimensuel a été édité jusqu'en août 2010[7].

Nouvelles technologies et réseaux sociaux[modifier | modifier le code]

En décembre 2008, La Revue a remodelé son site Internet mettant en ligne des diaporamas, des vidéos (en collaboration avec la Télévision régionale des Moulins), des enregistrements sonores, des blogues interactifs et la possibilité pour les lecteurs de commenter l'actualité. La Revue est présenté sur son site Internet en version intégrale à partir de la technologie "virtual paper[8].

Au printemps 2011, La Revue, présent sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter, propose aux usagers de iPhone, iPad et iPod Touch depuis juin 2011 une application gratuite d'information. Il s'agit d'une première pour un journal hebdomadaire québécois[9].

Prix[modifier | modifier le code]

La Revue a remporté à deux reprises le prix de Commanditaire de l'année au gala du Griffon d'or de la Ville de Terrebonne, en 2013 et 2015.[14]

Le 26 mai 2012, La Revue remportait le titre d'Entreprise de l'année 2012 lors du Gala annuel de la Chambre de commerce de Mascouche. Ce prix Coup de foudre avait été précédé par la remise du prix Coup de pouce pour l'engagement social de La Revue et de son président dans la communauté.

En 2011, La Revue a reçu le Mercure, PME de l'année, contribution au Développement économique et régional, à l'occasion du concours des Mercuriades de la Fédération des chambres de commerce du Québec[10]. Il fut aussi retenu finaliste au titre de PME de l'année, toutes catégories confondues.

Cette nomination faisait suite au titre d'entreprise de l'année 2009 remportée par La Revue à l'occasion du gala annuel de la Chambre de commerce de Mascouche tenu en février 2010. Le Guide Rouge a remporté au gala 2008 de cet organisme le titre d'Entreprise de l'année dans la catégorie 1 à 5 employés.

En octobre 2011, la Société nationale des Québécoises et des Québécois de Lanaudière a remis à La Revue le Prix du Développement économique et la Médaille Raoul-Charette[11].

En septembre 2011, Hebdos Québec a remis à La Revue de Terrebonne trois de ses grands prix, dont la 3e place du prestigieux titre «Hebdo de l'année» dans la catégorie des journaux de 51 pages et plus, une première dans l'histoire de l'entreprise de Terrebonne.L'hebdo a aussi mis la main sur le 1er prix dans la catégorie «Contenu visuel», de même que sur le 3e prix dans la catégorie «Pages de rédaction»[12].

En juin 2011, Gilles Bordonado, président de l'entreprise, a reçu la médaille commémorative des 100 ans de la Fédération de soccer du Québec en tant que bâtisseur média pour la région Lanaudière. Cela consacrait l'implication de La Revue au développement de ce sport, mais aussi celle de son récipiendaire comme joueur depuis 35 ans, mais aussi comme entraîneur depuis 25 ans[13].Il fut impliqué de nombreuses années au conseil d'administration de l'Association de soccer de Mascouche, dont trois ans à la présidence, et au conseil d'administration de l'Association régionale de soccer de Lanaudière, dont deux ans comme directeur des compétitions.

À l'automne 2010, l'homme d'affaires recevait la Médaille de l'Assemblée Nationale du Québec, des mains du député de Terrebonne, Mathieu Traversy, pour souligner sa contribution à la communauté de la MRC Les Moulins, que ce soit à titre personnel ou au nom de son entreprise[14].

Notons qu'en 2006, Culture Lanaudière lui remettait le prix Arts et affaires dans le cadre des Grands Prix de la culture de Lanaudière pour son engagement dans le développement des arts dans sa région[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Document certifiant la fondation de La Revue en 1959. [1]
  2. Répertoire des médias écrits de la région Lanaudière. [2]
  3. Livre commémoratif célébrant les 50 ans de La Revue. [3]
  4. Fiche de La Revue.[4]
  5. Article annonçant l'achat du Trait d'Union par La Revue : http://www.larevue.qc.ca/chroniques_libre-opinion-n33705.php
  6. Le Guide des adresses a été fondé par Aimé Despatis en 1954.[5]
  7. Dernière édition du Vaillant de la Rive. [6]
  8. Annonce de La Revue en papier virtuel.[7]
  9. La Revue se dote d'une application iPhoneLa nouvelle au bout de vos doigts
  10. La Revue a remporté ce prix à l'occasion d'un gala tenu le 28 avril 2011 au Palais des Congrès de Montréal.[8]
  11. Gala des grands prix de la SNQ [9]
  12. Trois prix pour La Revue[10]
  13. L'Association régionale de soccer Lanaudière a honoré six bâtisseurs ayant contribué au rayonnement de ce sport dans la région en remettant six médailles du centenaire.[11]
  14. Huit Moulinois honorés par le député de Terrebonne Mathieu Traversy.[12]
  15. En 2006, à l'occasion de ses 15e Grands Prix, Culture Lanaudière honorait La Revue. [13]

Lien externe[modifier | modifier le code]