La Revanche de Freddy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La Revanche de Freddy
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du film.
Titre québécois Les Griffes de La Nuit 2 : La Revanche de Freddy
Titre original A Nightmare On Elm Street Part 2: Freddy's Revenge
Réalisation Jack Sholder
Scénario David Chaskin
Acteurs principaux
Sociétés de production New Line Cinema
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre horreur
Durée 87 minutes
Sortie 1985

Série Freddy

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Logo québécois du film.

La Revanche de Freddy ou Les Griffes de La Nuit 2 : La Revanche de Freddy au Québec (A Nightmare On Elm Street Part 2: Freddy's Revenge) est un film d'horreur américain réalisé par Jack Sholder et sorti en 1985.

Il s'agit du deuxième volet de la série de films slasher, Freddy. Il fait suite aux Griffes de la nuit (1984). Malgré des critiques mitigées, ce second film rencontre un succès commercial. La franchise se poursuivra ainsi avec Les Griffes du cauchemar (1987).

Synopsis[modifier | modifier le code]

La famille Walsh emménage dans la maison du 1428 Elm Street.

À peine installés, Jesse, l'ainé des enfants, expérimente de terrifiants cauchemars tandis que des phénomènes étranges se produisent autour de lui. Fred Krueger semble avoir survécu ayant à dessein de posséder le corps de Jesse pour commettre de nouveaux meurtres.

Résumé[modifier | modifier le code]

Cinq ans sont passés depuis les meurtres de Elm Street. Les Walsh, s'installent dans l'ancienne résidence des Thompson. 

Le fils, Jesse, qui occupe l'ancienne chambre de Nancy est rapidement victime de cauchemars répétés dans lesquels, un homme armé de lames à sa main le persécute.

Lisa, une voisine avec laquelle il se rend au lycée et qui s'amourache de Jesse, s'avère très sensible aux tourments de Jesse. Elle recueille un journal intime ayant appartenu à Nancy. En le consultant, ils apprennent l'existence de Freddy Krueger

Krueger, dans un premier temps, semble jouer avec Jesse auquel il fait comprendre qu'il souhaite tuer par l'intermédiaire de son corps.

Lisa qui enquête de son côté sur Krueger, parvient à découvrir que le tueur travaillait dans une centrale thermique. Elle y conduit Jesse afin de déclencher une réaction chez lui.

Plus tard, Jesse commence à commettre ses premiers crimes en assassinant tour à tour son professeur de gym, et son plus proche ami.

Krueger resurgit de nouveau lors d'une fête organisée par Lisa. Elle parvient à lui échapper en réveillant la partie toujours consciente de Jesse. Le tueur disparait après avoir assassiné quelques adolescents. Lisa le poursuit en se rendant dans la centrale. Elle le retrouve et implore à Jesse d'user de ses forces pour reprendre le dessus sur Freddy. Elle l'embrasse et ce dernier s'embrase. Jesse émerge de la carcasse carbonisée du tueur.

Le film se conclut avec Jesse et Lisa à bord du bus scolaire reprenant le chemin du lycée. Freddy réapparait en transperçant la poitrine d'une adolescente sous les cris horrifiés des élèves du bus.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Rapidement après la sortie et le succès commercial du premier film sorti en 1985, une suite est mise en chantier par New Line.

Le scénariste Leslie Bohem (en) présente quelques ébauches et idées de scénario ayant pour thèmes la grossesse et la possession. Leslie Bohem admet avoir voulu rendre hommage au film Rosemary's Baby (1968) réalisé par Roman Polanski. Il imagine une intrigue avec une nouvelle famille qui viendrait s'installer dans l'ancienne maison des Thompson. Cette famille, qui aurait été composée d'un adolescent, de sa mère enceinte et de son beau-père aurait été témoin de la possession de la mère par Krueger et du contrôle de son fœtus. Cependant, l'idée fut rejetée, notamment en raison de la grossesse au même moment, de Sara Risher, l'une de dirigeante du studio.

David Chaskin est embauché pour développer un nouveau scénario[4]. Chaskin conservera l'idée de la possession. Les idées qui concernaient la grossesse seront réutilisées pour le 5e volet de la franchise, L'Enfant du cauchemar, écrit par Leslie Bohem[5].

Le producteur Robert Shaye proposa la réalisation à Wes Craven mais ce dernier refusa car il n'aimait pas le scénario et le concept de personnes possédées, qu'il trouve "ridicule". Par ailleurs, il n'apprécie pas l'idée que Freddy puisse interagir avec des personnages vivants dans le monde réel (Cf. scène de la piscine) diminuant, selon lui, la portée horrifique du personnage[6].

Même s'il ne participe pas au film, Craven fait quelques suggestions au scénariste David Chaskin dont celle de se concentrer davantage sur Lisa (les premiers jets du script étant essentiellement focalisés sur le personnage de Jesse)[7].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Afin de faire des économies, New Line refusa l'augmentation de salaire demandée par l'acteur Robert Englund, interprète de Freddy. Une doublure cascade est alors envisagée pour se glisser sous le maquillage de Freddy Krueger. Le studio souhaite ainsi s'inspirer d'autres franchises du genre slasher comme Vendredi 13 et Halloween desquelles les personnages masqués de Jason Voorhees et Michael Myers sont incarnés par des acteurs différents. Mais à la suite de deux semaines de tournage, le producteur, Robert Shaye n'apprécie pas les rendus et accepte d'augmenter le salaire d'Englund[3].

Kim Myers, qui fait ici ses débuts au cinéma, est choisie pour sa ressemblance avec Meryl Streep.

Michael J. Fox avait lui été envisagé pour incarner le personnage de Jesse Walsh. Il est cependant indisponible, occupé par les tournages de Retour vers le futur et Teen Wolf (1985). Brad Pitt, John Stamos ou encore Christian Slater auditionnent également pour le rôle, qui revient finalement à Mark Patton qui avait déjà passé les castings du premier film[3].

Le producteur du film Robert Shaye voulait incarner lui-même le personnage de Grady, mais le réalisateur Jack Sholder le convaincu de ne pas le faire. Robert Shaye fit cependant un cameo dans le rôle d'un gérant de bar SM[3].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu de juin à août 1985. Il se déroule en Californie, notamment à Los Angeles (Hollywood, lycée Charles Evans Hughes Jr. à Woodland Hills, Fontana, North Hollywood), et ses allentours (Palmdale, Pasadena)[8].

Pour le maquillage de Freddy Krueger, Kevin Yagher succède David B. Miller, pris par les films Cocoon et Les Aventuriers de la 4e dimension. Il affine le design du tueur en s'inspirant de personnes brûlées[3]. Kevin Yagher avouera plus tard qu'il est déçu par la fin du film[9].

Musique[modifier | modifier le code]

A Nightmare On Elm Street 2
Freddy's Revenge
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de Christopher Young
Genre musique de film
Label Varèse Sarabande
Critique

Bandes originales de Freddy

La musique du film est composée par Christopher Young, qui succède à Charles Bernstein. On peut également entendre dans le film les chansons Did You Ever See a Dream Walking? de Bing Crosby, Touch Me (All Night Long) de Fonda Rae, Whisper to a Scream de Bobby Orlando, On the Air Tonight de Willy Finlayson, Moving in the Night de Skagerack ou encore Terror in My Heart de The Reds.

Liste des titres
  1. Main Title - 2:30
  2. ... And Leave The Driving To Us - 2:00
  3. Furnace Flare-Up - 2:14
  4. Kissing Freddy On The Catwalk - 3:18
  5. Chest-Burster - 3:50
  6. Jump Rope - 1:42
  7. Fire Bird - 3:12
  8. Dream Heat - 1:10
  9. Necromancer's Spell - 2:27
  10. "Kill For Me" - 2:38
  11. Sports Attack / Threatening Angela - 2:35
  12. Freed Of Her - 1:38
  13. Snake-In-The-Class - 0:50

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques plutôt négatives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 43% d'opinions favorables pour 30 critiques et une note moyenne de 5,1010. Le consensus du site est le suivant : « Un sous-texte intrigant de sexualité refoulée donne une certaine texture au film, mais le cauchemar perd son avantage dans une suite qui manque de performances convaincantes ou de frayeurs mémorables »[11]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 43100 pour 6 critiques[12].

Robert Englund avouera que c'est le film qu'il aime le moins dans la franchise Freddy, car il ne respecte selon lui pas certains éléments du premier film. Certains fans seront également déroutés par la scène de la piscine dans laquelle Freddy n'attaque plus seulement les gens dans leur sommeil (c'est d'ailleurs le seul film de la saga où cela se produit)[3].

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film rencontre le succès en récoltant 29 999 213 $ rien qu'aux États-Unis[13], pour un budget de 3 millions de dollars. Cette suite dépasse ainsi les 25,5 millions de dollars du premier film[14]. La Revanche de Freddy est par ailleurs le 48e meilleur film au box-office nord-américain de 1985[15].

En France, le film enregistre 473 412 entrées[1], un résultat assez proche des 465 864 entrées du premier film[16].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le film ne reçoit qu'une seule nomination, dans la catégorie du meilleur film d'horreur aux Saturn Awards 1986[17].

Commentaires[modifier | modifier le code]

Clins d’œil[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.Info Simple.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de fin de l'œuvre audiovisuelle présentée ici. La musique du film dont on peut entendre un extrait dans le film Ceux qui m'aiment prendront le train provient de la bande originale du film La Revanche de Freddy composée par Christopher Young.

La scène dans laquelle la famille Walsh se fait attaquer par deux inséparables (love birds) s'échappant de leur cage est une référence évidente au film Les Oiseaux (1963) d'Alfred Hitchcock, où l'intrigue commence par le cadeau qu'apporte Melanie Daniels (Tippi Hedren), deux inséparables, dans une cage similaire.

Sous-texte homoérotique[modifier | modifier le code]

Le scénariste David Chaskin a intégré dans son scénario de nombreuses allusions et sous-textes homoérotiques, chose totalement ignorée par le réalisateur Jack Sholder et même par l'acteur gay Mark Patton (en) au moment du tournage. David Chaskin explique avoir voulu donner plus de profondeur aux personnages[3]. Dans le documentaire Never Sleep Again: The Elm Street Legacy (2010), David Chaskin révèle que sur le site Cracked.com a élu le film à la première place du classement des « 5 films d'horreur les plus involontairement gay »[18].

Par ailleurs, l'acteur Mark Patton s'amusera plus tard en disant qu'il est le « first male scream » en référence aux célèbres Scream Queens du cinéma horrifique, car son personnage est souvent montré en train de crier comme les personnages stéréotypes féminins des films d'horreur[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « La Revanche de Freddy », sur JP's Box-office (consulté le )
  2. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  3. a b c d e f g et h (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  4. Philip Nutman, « Fathering the Dream Child: Part One », Fangoria, no 87,‎ , p. 52–56, 67 (ISSN 0164-2111, lire en ligne, consulté le )
  5.  L'Enfant du cauchemar [DVD], Stephen Hopkins (Director) () United States : New Line Cinema.
  6. (en) Brian Cobb, Screams and Nightmares: The Films of Wes Craven, Harry N. Abrams, (ISBN 9781585670901)
  7. John A. Gallagher (David Chaskin (interviewed)), « I Write the Blood », Fangoria, no #50,‎
  8. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  9. (en) William Rabkin, « The Monstrous Makeup FX of A Nightmare on Elm Street 2 Freddy's Revenge », Fangoria, no 52,‎ , p. 26–29 (lire en ligne)
  10. (en) « A Nightmare on Elm Street 2: Freddy's Revenge – Original Soundtrack » [archive du ], sur AllMusic (consulté le )
  11. (en) « A Nightmare on Elm Street 2: Freddy's Revenge (1985) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le )
  12. (en) « A Nightmare on Elm Street 2: Freddy's Revenge Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le )
  13. (en) « A Nightmare On Elm Street Part 2: Freddy's Revenge », sur Box Office Mojo (consulté le )
  14. (en) Les Griffes de la nuit sur Box Office Mojo.
  15. (en) « Box-office 1985 », sur Box Office Mojo (consulté le )
  16. « Les griffes de la Nuit », sur JP's Box-office (consulté le )
  17. (en) Awards sur l’Internet Movie Database
  18. (en) C. Coville, « The 5 Most Unintentionally Gay Horror Movies » [archive du ], sur Cracked.com, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]