La Rauracienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec La Nouvelle Rauracienne.

La Rauracienne est une chanson populaire de l'Ajoie datant de 1830.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Rauracienne est chantée pour la première fois en 1830, lors d'une rencontre de l'opposition libérale à Porrentruy. La chanson est composée par Xavier Stockmar sur la musique du chant Dieu des bonnes gens. Cette chanson s'inspire de La Sainte Alliance des peuples de Béranger[1].

La chanson sera reprise, avec plusieurs modifications, par Roland Béguelin, leader du Mouvement autonomiste jurassien ; l'hymne est rebaptisé La Nouvelle Rauracienne.

Paroles[2][modifier | modifier le code]

Des bords du Tage à ceux de la Baltique,
Entendez-vous le sinistre beffroi ?
Voyez-vous fuir de leur demeure antique,
Ces rois saisis de rumeur et d’effroi ?
Vous qui veillez au sort de la patrie,
Ah ! Détournez l’orage peu lointain.

Unissez-vous, fils de la Rauracie Et donnez-vous la main, et donnez-vous la main !
Unissez-vous, fils de la Rauracie Et donnez-vous la main, et donnez-vous la main !

Des séducteurs, ennemis de leurs frères,
Ont dit : Formez deux camps sous deux couleurs;
Mais répondez à ces voix étrangères:
Le pays seul fera battre nos coeurs.
De nos aînés, déplorons la folie,
Notre étendard n’est Gaulois ni Germain;

Unissez-vous, fils de la Rauracie Et donnez-vous la main, et donnez-vous la main !
Unissez-vous, fils de la Rauracie Et donnez-vous la main, et donnez-vous la main !

Loin de nos rangs celui qui n’est sensible
Qu’au souvenir de Vienne ou de Paris !
Pierre-Pertuis; Réfousse et Mont-Terrible,
J’aime à rêver au pied de vos débris;
Vous avez vu la liberté bannie,
Cent fois mourir et renaître soudain;

Unissez-vous, fils de la Rauracie Et donnez-vous la main, et donnez-vous la main !
Unissez-vous, fils de la Rauracie Et donnez-vous la main, et donnez-vous la main !

Cueillons gaîment les fruits de nos campagnes,
Versez, Biennois, le vin de vos coteaux,
L’indépendance est fille des montagnes,
Pour nos enfants luiront des jours plus beaux.
Sous les drapeaux de la libre Helvétie,
Que d’âge en âge on chante ce refrain :

Unissez-vous, fils de la Rauracie Et donnez-vous la main, et donnez-vous la main !
Unissez-vous, fils de la Rauracie Et donnez-vous la main, et donnez-vous la main !

Musique[modifier | modifier le code]

Les partitions de La Rauracienne et de La Nouvelle Rauracienne sont disponibles sur le site du Groupe Bélier

Auteur[modifier | modifier le code]

  • Parole de Xavier Stockmar

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Rauracienne, La », sur diju.ch (consulté le 12 mai 2017)
  2. « La Rauracienne », sur groupebelier.ch (consulté le 12 mai 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]