La Révolution française (opéra rock)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Révolution française.

La Révolution française est une comédie musicale présentée comme le premier « opéra rock » français de Claude-Michel Schönberg et Raymond Jeannot, livret de Alain Boublil et Jean-Max Rivière, évoquant, dans différents tableaux musicaux, les grandes dates de la Révolution française. D'abord conçu pour le disque en double album sorti en 1973, son succès amène ensuite les auteurs à le monter en spectacle musical au Palais des sports de Paris la même année, et un an plus tard au théâtre Mogador.

Argument[modifier | modifier le code]

Avec la Révolution française pour toile de fond, l'histoire fictive des amours impossibles entre Charles Gauthier, un fils de boutiquier (maroquinier depuis 1743) devenu député de Paris pour le Tiers-État, et une jeune aristocrate, Isabelle de Montmorency, contrainte de fuir avec la famille royale...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution originale[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Il existe deux versions discographiques de l'œuvre :

  • celle d'origine (double album),
  • celle, plus étoffée, dans un coffret sorti en 1977 (triple album noir et doré).

Première version[modifier | modifier le code]

Le disque a été édité en double album vinyle chez Vogue en 1973. L'album contient un livret de seize pages dont douze pages de bandes dessinées avec les paroles des chansons. Le disque a été réédité plusieurs fois par la suite, comme en 1989 à l'occasion du bicentenaire de la Révolution.

Liste des morceaux[modifier | modifier le code]

  1. Ouverture - Chœurs
  2. Les États généraux (5 mai 1789) :
    Le Roi - Louis XVI
    La Noblesse - Chœurs[3]
    Le Clergé - Chœurs
    Le Tiers-État - Les députés du Tiers-État[4]
  3. Charles Gauthier (mai 1789) - Charles Gauthier
  4. À Versailles (14 juillet 1789) - Les enfants du roi et Louis XVI
  5. Retour de la Bastille : Français, Français - Robespierre et Chœurs / Il s'appelle Charles Gauthier - Isabelle de Montmorency
  6. À bas tous les privilèges (nuit du 4 août 1789) - Chœurs[4]
  7. Déclaration des droits de l'homme et du citoyen (26 août 1789) - Charles Gauthier
  8. Ça ira, ça ira ! (5-6 octobre 1789) - Louis XVI, La Fayette, un conseiller et chœurs
  9. Quatre saisons pour un amour - Isabelle de Montmorency
  10. Serment de Talleyrand (12 juillet 1789) / Fête de la Fédération (14 juillet 1790) - Talleyrand et chœurs[5]
  11. Crieurs de journaux (21 juin 1791) / La patrie est en danger (11 juillet 1792) - Danton et chœurs[4]
  12. L'Exil (10 août 1792) - Charles Gauthier et Isabelle de Montmorency
  13. Valmy (20 septembre 1792) / Proclamation de la République (21 septembre 1792) - Général Kellermann et chœurs
  14. C'est du beau linge, mon général - Madame Sans-Gêne, Général Bonaparte et chœurs
  15. Le Procès de Louis XVI : Réquisitoire (10 décembre 1792) - Fouquier-Tinville
  16. Louis XVI / Exécution (21 janvier 1793) - Louis XVI et chœurs
  17. Chouans, en avant ! (juin 1793) - Les Chouans
  18. La terreur est en nous - Chœurs[3]
  19. L'Horrible Assassinat du citoyen Marat par la perfide Charlotte Corday (13 juillet 1793) - Marat et Charlotte Corday
  20. Fouquier-Tinville
  21. Au petit matin (25 vendémiaire an II / 16 octobre 1793) - Marie-Antoinette
  22. Que j'aie tort ou que j'aie raison (16 germinal an II / 5 avril 1794) - Robespierre et chœurs
  23. La Fête de l'Être suprême (20 prairial an II / 8 juin 1794) - Robespierre et chœurs
  24. La Prison - Le gardien et Isabelle
  25. Révolution (final) - Charles et Isabelle

Les numéros musicaux se répartissent ainsi sur le double album original :

  • 1-5 : Disque 1, face 1
  • 6-10 : Disque 2, face 1 (2)
  • 11-16 : Disque 2, face 2 (3)
  • 17-25 : Disque 1, face 2 (4)

Version de 1977[modifier | modifier le code]

  • Le passage consacré à l'assassinat de Marat par Charlotte Corday a été totalement réécrit. D'intermède léger dans la première version, il devient dans la seconde un passage d'opéra à trois voix entre Charlotte, Marat (qui chante longuement le poignard planté en plein cœur) et la servante de ce dernier.
  • Une nouvelle scène a été ajoutée : un dialogue d'affrontement entre Charles Gauthier et Robespierre, dont chaque vers est une réplique d'un personnage.

Enregistrements[modifier | modifier le code]

  • 1973 : double album (LDM 30166 ou LD 30166 / VG 308 430166 sans livret)
  • 1977 : coffret trois disques (VG603 ou C.V.U. 316)
  • 1985 : édition en CD par Exallshow Ltd. (OCR CD6006 sans livret)
  • 1987 : première réédition en CD des vingt-quatre titres originaux (VG 651-600 146)
  • 1989 : réédition spéciale « Bicentenaire de la Révolution Française » (PM 524 310 296 sans livret / K7 PM 417 110 296)
  • 2000 : réédition en version simple et luxe par (Anthology's B00004ZBMN / ANT201018 - 062362 coffret luxe / ANT201019 - 3062412 simple)
  • 2007 : réédition de la version luxe par le label Anthology's
  • 2012 : réédition de la version simple avec livret par le label Anthology's (FGL)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En tant que membre des Charlots
  2. En tant que membre des Martin Circus
  3. a et b Système Crapoutchick
  4. a, b et c Martin Circus
  5. Les Charlots