La Révolution (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La Révolution

Genre Drame uchronique
Création Aurélien Molas
Production John Doe Production
Acteurs principaux Amir El Kacem
Marilou Aussilloux
Coline Béal
Mamadou Doumbia
Lionel Erdogan
Julien Frison
Musique Saycet
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine Netflix
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 8
Format couleur
Durée 39-57 minutes[1]
Diff. originale en production
Site web Site officiel

La Révolution est une série télévisée fantastique française en huit épisodes de 39-57 minutes créée par Aurélien Molas et diffusée depuis le sur Netflix.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L’histoire se déroule en 1787, dans le royaume de France. Le médecin Joseph Ignace Guillotin — dont le nom fut utilisé pour nommer la guillotine inventée par Antoine Louis — est chargé d'enquêter sur de mystérieux meurtres. Il découvre alors l’existence du « sang bleu ». Ce virus inconnu se propage au sein de l’aristocratie et a des effets dévastateurs : les nobles contaminés s'attaquent aux « petites gens ». Cette situation bouleverse la hiérarchie établie. La révolte gronde et établit les préludes de la Révolution française[1],[2].

Distribution[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Les auteurs Aurélien Molas et Gaia Guasti ont l'idée de la série en s'inspirant de la citation de Napoléon Bonaparte « L’histoire est un tissu de mensonges sur lequel on se met d’accord. ». Ils souhaitent alors écrire une uchronie sur la période la plus connue de l'histoire de France, la Révolution française. Selon eux, même si tout le monde connaît ces événements, l’idée est d'imaginer une intrigue révélant que la vérité est ailleurs[4].

Pour plus d'authenticité, l’équipe de la série visite plusieurs lieux historiques, comme les châteaux de Vaux-le-Vicomte et Fontainebleau en Seine-et-Marne[1].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu dans le Vexin en Val-d'Oise et à Rambouillet en Yvelines, en [5], ainsi que la plage de la Vieille église à Barneville-Carteret dans la Manche, en [6].

Promotion[modifier | modifier le code]

Le , jour de la fête nationale française, Netflix dévoile la première bande annonce de la série[1].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : La Révolution
  • Création : Aurélien Molas
  • Casting : Michael Laguens
  • Réalisation : Jérémie Rozan, Edouard Salier et Julien Trousselier
  • Scénario : Sabine Dabadie, Gaia Guasti, Hamid Hlioua et Aurélien Molas
  • Musique : Saycet
  • Décors : Gwendal Bescond
  • Costumes : Charlotte Betaillole
  • Photographie : Mathieu Plainfossé, Martial Schmeltz et Antoine Sanier
  • Montage : Cyril Besnard, Johann Herbay et Amélie Massoutier
  • Production : François Lardenois et Aurélien Molas
  • Société de production : John Doe Production
  • Société de distribution : Netflix
  • Pays d'origine : Drapeau de la France France
  • Langue originale : français
  • Format : couleur
  • Genre : drame, historique, horreur, uchronie
  • Durée : 39-57 minutes
  • Date de sortie : Monde : (Netflix)

Épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Chapitre un : Les Origines
  2. Chapitre deux : Le Revenant
  3. Chapitre trois : Les Innocents
  4. Chapitre quatre : Les Bourreaux
  5. Chapitre cinq : Le Sang bleu
  6. Chapitre six : L'Alliance
  7. Chapitre sept : Le Dilemme
  8. Chapitre huit : La Révolte

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Pour Thomas Sotinel, du Monde, il s'agit de « 1789 sous la forme d’un film d’horreur », qui « contrairement à son lointain modèle historique, est un fiasco »[8]. Quant à Sandrine Bajos du Parisien, elle prévient qu'il y a « trop d'hémoglobine, trop d'incohérences, trop de clichés et un casting peu convaincant » et qu'« on s'ennuie trop vite. Alourdie par de nombreux clichés, des ficelles trop grosses et un scénario décousu, l'intrigue peine à nous embarquer »[9].

Benjamin Dubrulle de La Voix du Nord précise que « durant les deux premiers épisodes, on est quelque peu décontenancé par cette histoire » et qu'« on se prend au jeu, on suit avec curiosité le déroulé des événements et on est subjugué par les reconstitutions de cette France de la fin du XVIIIe siècle »[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « La Révolution : tout ce que l’on sait sur la nouvelle série française de Netflix », sur Vogue Paris, (consulté le 26 septembre 2020).
  2. La Révolution sur Allociné.
  3. « La Révolution : Une série uchronique à voir d'urgence sur Netflix (interview d'un des acteurs) », sur Hitek, (consulté le 27 novembre 2020).
  4. « La série « La Révolution » de Netflix dévoile sa première bande-annonce », sur Le HuffPost, (consulté le 26 septembre 2020).
  5. Nathan Sportiello, « Une série tournée à Rambouillet : Netflix recherche des figurants », sur L'Écho républicain, (consulté le 18 octobre 2020).
  6. « Une série fantastique de Netflix en tournage sur une plage de la Manche », sur Actu.fr, (consulté le 18 octobre 2020).
  7. a b c d e f g h i et j « La Révolution », sur Allociné, (consulté le 17 octobre 2020).
  8. Thomas Sotinel, « « La Révolution » sur Netflix : aux armes citoyens, que le gore abreuve nos sillons », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2020).
  9. Sandrine Bajos, « « La Révolution » sur Netflix : pourquoi c’est raté », sur Le Parisien, (consulté le 18 octobre 2020).
  10. Benjamin Dubrulle, « Avec « La Révolution », Netflix fait un pari osé en guillotinant l’histoire », sur La Voix du Nord, (consulté le 18 octobre 2020).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]