La République (Soitoux)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La République
Republique-Soitoux.JPG

Vue générale du monument

Artiste
Date
1850
Type
Pierre
Technique
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

La République est une sculpture de Jean-François Soitoux (de), installée sur le quai Malaquais à Paris, en France. Réalisée en 1848, il s'agit de la première représentation de la République commandée par le gouvernement français.

Description[modifier | modifier le code]

L'œuvre est érigée à l'extrémité orientale du quai Malaquais, dans le 6e arrondissement de Paris, sur un terre-plein au débouché de la rue de Seine, à côté de l'Institut de France. Il s'agit d'une sculpture en pierre. Il représente une allégorie de la République, sous les traits d'une femme en toge, la tête ceinte d'une couronne triomphale en rameaux de chêne fermée par une étoile. Elle porte une épée dans sa main droite, tandis que sa main gauche repose sur un faisceau de licteurs. À ses pied, une ruche symbolise le travail[1].

La statue repose sur un piédestal en pierre, lequel comporte une inscription mentionnant son titre, son auteur et un résumé des circonstances de sa création et de son installation.

Historique[modifier | modifier le code]

La République est l'œuvre du sculpteur français Jean-François Soitoux (de). Il remporte un concours lancé le 18 mars 1848 par le nouveau gouvernement de la Deuxième République, soit moins d'un mois après sa proclamation. Il s'agit alors de la première représentation de la République officiellement commandé par un gouvernement français. Son modèle en plâtre accepté, Soitoux présente la statue finale au Salon de peinture et de sculpture de 1850, où elle reçoit une médaille[2]. La chute de la République, à la fin 1851, compromet son installation et la statue est remisée.

La ville de Paris acquiert l'œuvre en 1879 et l'implante devant l'Institut le 24 février 1880. Elle est à nouveau mise en dépôt en 1962, puis restaurée et placée à son emplacement actuel le 23 septembre 1992, à l'occasion du bicentenaire de la proclamation de la Première République[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Paris, la République de Jean-François Soitoux », Véronique D,
  2. (de) Hermann Alex. Müller, Biographisches Künstler-Lexikon, Leipzig, Bibliographisches Institut, (lire en ligne), p. 496