La Poule aux œufs d'or (La Fontaine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Poule aux œufs d'or
Image illustrative de l’article La Poule aux œufs d'or (La Fontaine)
illustration de Gustave Doré

Auteur Jean de La Fontaine
Pays Drapeau de la France France
Genre Fable
Éditeur Claude Barbin
Lieu de parution Paris
Date de parution 1668

La Poule aux œufs d'or est la treizième fable du livre V de Jean de La Fontaine situé dans le premier recueil des Fables de La Fontaine, édité pour la première fois en 1668.

Cette condamnation de la cupidité et cette invitation à suivre la sagesse épicurienne en méprisant les richesses et en jouissant du présent se retrouvent dans d'autres fables de La Fontaine telles Le Berger et la Mer, Tribut envoyé par les Animaux à Alexandre et L'Avare qui a perdu son trésor.

Illustration de Grandville

Texte[modifier | modifier le code]

LA POULE AUX ŒUFS D'OR

[Ésope[1]]

Illustration de Benjamin Rabier


L'avarice perd tout en voulant tout gagner.
Je ne veux, pour le témoigner,
Que celui dont la Poule, à ce que dit la Fable,
Pondait tous les jours un œuf d'or.
Il crut que dans son corps elle avait un trésor.
Il la tua, l'ouvrit, et la trouva semblable
A celles dont les œufs ne lui rapportaient rien,
S'étant lui-même ôté le plus beau de son bien.
Belle leçon pour les gens chiches :
Pendant ces derniers temps, combien en a-t-on vus
Qui du soir au matin sont pauvres devenus
Pour vouloir trop tôt être riches ?

— Jean de La Fontaine, Fables de La Fontaine, La Poule aux œufs d’or

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr + el) Ésope (trad. Émile Chambry), « La Poule aux œufs d’or », sur archive.org,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]