La Polla Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Polla Records
Description de cette image, également commentée ci-après
La Polla en concert.
Informations générales
Autre nom La Polla (1995–2003), LPR
Pays d'origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Genre musical Punk rock, rock indépendant[1]
Années actives 19792003
Labels Oihuka, Soñua, Maldito Records, GOR Discos, Jazzl, Grita Grita!
Composition du groupe
Anciens membres Evaristo
Txarly
Sume
Abel
Fernando (décédé)

La Polla Records, ou La Polla après 1995, est un groupe de punk rock espagnol, originaire de Salvatierra-Agurain, au Pays basque. Formé en 1979, il est un groupe majeur de la scène rock basque. Il se sépare en 2003 après le décès de Fernandito, leur batteur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Averisto, avec La Polla en concert.

La Polla Records est formé en 1979 en Salvatierra-Agurain, au Pays basque, par Evaristo Páramos (chant), Fernando Murua Quintana (batterie), Maleguin (basse), Manolo García, et Txarly (guitare). Le nom du groupe est polémique en Espagne car polla signifie pénis, ou plus vulgairement bite[2]. En 1983 sort leur EP, ¿Y ahora qué?[1], au label indépendant Oihuka, qui comprend seulement quatre chansons. La même année, ils jouent en concert avec des groupes comme Eskorbuto[3]. Peu de temps après, en 1984, ils publient leur premier album studio, avec 19 chansons, intitulé Salve. Il traite du fascisme, du capitalisme, du nationalisme, de l'autoritarisme, du catholicisme, de la politique, des problèmes mentaux, de la mode, et d'autres facteurs sociétaux.

Plus tard, ils sortent les albums Revolución (1985), No somos nada (1987), Donde se habla (1988), En directo (premier album live du groupe enregistré à Lakuntza), Ellos dicen mierda, nosotros amén et Los Jubilados (1990), leur deuxième EP Barman, Negro en (1992) et Hoy es el futuro en 1993. En 1994, un tribunal interdira au groupe d'utiliser son nom. Mais LPR ignore le jugement et publie l'album Bajo presión en 1994 (l'album est réédité aux États-Unis le [4]). Finalement, en 1996, le groupe décide d'utiliser le nom simple de La Polla, et publie l'album Carne pa' la picadora en 1996. Puis ils sortent leur deuxième album live intitulé La Polla en tu recto en 1998. En 1999 ils célèbrent leur vingt ans d'existence avec la sortie de Toda la puta vida igual. À partir de 2000, Txarly quitte le groupe et est remplacé par Jokin du groupe M.C.D., avec qui ils enregistrent l'album Bocas, publié en 2001.

Pendant leur tournée en 2002, Fernando Murua Quintana décède le 3 septembre à la suite d'une attaque cardiaque. LPR annule alors tous ses concerts et tournées. Malgré le décès de Fernandito, ils recrutent le batteur Tripi et publient leur dernier album, El último (el) de la Polla, avant de mettre fin à 24 ans de carrière en 2003. Après la dissolution du groupe, Evaristo publie un livre intitulé Por los hijos lo que sea qui relate les faits historiques et les anecdotes du groupe, continuant sa carrière musicale avec des groupes comme The Kagas, et The Meas.

Membres[modifier | modifier le code]

Ancien membre[modifier | modifier le code]

  • Maleguin - basse (de Y ahora que? à l'album Revolución)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Banco Vaticano (démo)
  • 1983 : Y ahora que?
  • 1984 : Salve
  • 1985 : Revolución
  • 1987 : No somos nada
  • 1988 : Donde se habla
  • 1988 : En directo (album live)
  • 1990 : Ellos dicen mierda nosotros amen
  • 1990 : Los Jubilados
  • 1991 : Barman (EP)
  • 1992 : Negro
  • 1993 : Hoy es el futuro'
  • 1994 : Bajo presión
  • 1996 : Carne para la picadora
  • 1998 : En tu recto
  • 1999 : Toda la puta vida igual
  • 2001 : Bocas
  • 2003 : El último (el) de La Polla

Compilations[modifier | modifier le code]

  • Volumen 1
  • Volumen 2
  • Volumen 3
  • Volumen 4
  • 14 años de La Polla
  • L'asturianu muévese (avec la chanson Ensin salida)
  • 2000 : La Polla al corte (DVD inédit)
  • 2002 : ViñaRock 2002
  • 2004 : Vamos Entrando

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Drago Bonacich, « La Polla Records Biography », sur AllMusic (consulté le 22 mai 2017).
  2. (es) Historia de La Polla Records
  3. (en) Sílvia Martinez et Héctor Fouce, Made in Spain: Studies in Popular Music, (lire en ligne).
  4. (en) « Bajo presión », sur AllMusic (consulté le 22 mai 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]