La Planète bleue (émission)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Planète bleue.

La Planète Bleue est une émission de radio produite et présentée par Yves Blanc, journaliste, écrivain, producteur et réalisateur français, diffusée par Couleur 3, une radio de la Radio télévision suisse, depuis le . Il est annoncé en juin 2017 que l'émission ne sera plus diffusée sur Couleur 3 à partir de la rentrée 2017[1],[2]. L'émission reçoit le soutien de nombre de ses auditeurs et son producteur cherche de nouvelles solutions de diffusion [3]. En août 2017, les radios suisses Radio Vostok et GRRIF annoncent qu'elles accueilleront sur leurs ondes l'émission de Yves Blanc qui, pour l'occasion, adopte un format mensuel d'une durée de 90 minutes[4],[5].

Format[modifier | modifier le code]

Le programme est hebdomadaire et dure 60 minutes. Chaque émission propose un tour du monde des musiques novatrices, et une série d'infos axées sur le futur (écologie, recherche, nouvelles technologies, prochains comportements…), souvent politiques, polémiques, non-alignés[pas clair]. Dans le paysage radiophonique, La Planète Bleue s'apparente à un prototype[non neutre]. Bien qu'expérimentale, l'émission est pourtant devenue "le programme le plus populaire de la chaîne"[réf. nécessaire] (L'Illustré).

Diffusion à l'étranger[modifier | modifier le code]

Elle a été reprise par Radio Nova, Radio Canada, Radio Monaco et Radio Ellebore. Depuis mars 2009, elle est podcastée sur iTunes. C'est l'une des émissions de radio les plus podcastées dans le monde[réf. nécessaire].

Depuis la rentrée 2017, elle est diffusée sur un réseau libre de radios indépendantes[réf. souhaitée] incluant : Radio Vostok, GRRIF et Radio Ellébore.

Collection « La Planète Bleue »[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

L'émission a donné le jour à la collection de disques du même nom, neuf volumes parus. Chaque disque propose plusieurs artistes (Laurie Anderson, Yello, Jon Hassell) ou labels (Ecm), qui refusaient jusqu'alors de participer à des compilations.

  • 2001 : La Planète Bleue volume 1 (Naïve)
  • 2003 : La Planète Bleue volume 2 (Pschent), pochette et livret illustrés par Leo
  • 2005 : La Planète Bleue volume 3 (Label Bleu), pochette et livret illustrés par Cosey
  • 2006 : La Planète Bleue volume 4 (Label Bleu), pochette et livret illustrés par Marvano
  • 2008 : La Planète Bleue volume 5 (RSR), pochette et livret illustrés par Moebius
  • 2010 : La Planète Bleue volume 6 (RSR), pochette et livret illustrés par Bilal
  • 2012 : La Planète Bleue volume 7 (RTS), pochette et livret illustrés par Malfin
  • 2014 : La Planète Bleue volume 8 (AV World), pochette et livret illustrés par Caza
  • 2017 : La Planète Bleue volume 9 (Mental Groove), pochette et livret illustrés par Mathieu Bablet

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roderic Mounir, « «Downtown Boogie» tire la prise d’une épopée hip-hop », sur lecourrier.ch, (consulté le 13 janvier 2018)
  2. Simon Chodorge, « "La Planète Bleue" : l'émission culte consacrée aux musiques de demain est menacée », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne)
  3. « "La Planète Bleue" : l'émission culte consacrée aux musiques de demain est menacée », Les Inrocks, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  4. « La Planète Bleue sur GRRIF », sur grrif.ch, (consulté le 29 août 2017)
  5. « La Planète bleue atterrit sur les ondes de Radio Vostok », sur 24 heures (consulté le 3 janvier 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]