Pierre Tourneresse (Cairon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis La Pierre Tourneresse)
Aller à : navigation, rechercher
Dolmen de la Pierre Tourneresse
Image illustrative de l'article Pierre Tourneresse (Cairon)
La Pierre Tourneresse
Présentation
Type Dolmen
Période néolithique (-4000 av. J. C.)
Protection  Inscrit MH (1954)
Visite libre d’accès
Caractéristiques
Matériaux calcaire
Géographie
Coordonnées 49° 14′ 06″ nord, 0° 26′ 29″ ouest[1]
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Commune Cairon

Géolocalisation sur la carte : Calvados

(Voir situation sur carte : Calvados)
Dolmen de la Pierre Tourneresse

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Dolmen de la Pierre Tourneresse

Le dolmen de la Pierre Tourneresse est situé au nord de la commune de Cairon, dans le département du Calvados, en France. Il est implanté sur un terrain en terrasse près du vallon du Vey, petit cours d'eau affluent de la Mue.

Protection[modifier | modifier le code]

L'édifice fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [2].

Description[modifier | modifier le code]

Avant 1992, ce qu'on appelait la Pierre Tourneresse ne montrait qu'une large table de couverture entourée d'un amoncellement de dalles de pierre qui semblait indiquer la présence d'un cairn. La municipalité de Cairon ayant acquis le terrain où est situé le monument permit, entre 1996 et 1999, l'exécution de fouilles, la restauration du monument et sa mise en valeur. Seules les deux tables de couverture n'ont pas été replacées sur le dolmen pour des raisons de sécurité et reposent à proximité.

Restitution du dolmen (dessins de Cédric Lacherez)

La forme du tumulus est presque circulaire (diamètre de 24 m). Il est délimité par un mur de parement réalisé en grandes plaquettes calcaires provenant de carrières probablement situées dans l'environnement proche du site[3]. Le tumulus renferme deux chambres sépulcrales.

La plus grande, de forme rectangulaire (5 m par 3 m) est délimitée par des orthostates et des murets en plaquettes. Elle est précédée d'un long couloir d'environ 10 m de long. Elle comporte une petite alcôve au nord. On y a retrouvé les restes d'au moins huit individus ainsi que plusieurs fragments de coupes à socle. La deuxième chambre, plus petite (5 m par 5 m) est en forme de poire. La chambre est délimitée uniquement par des murets en plaquettes de pierre. Elle pourrait avoir été construite indépendamment du cairn principal ou postérieurement à celui-ci en recreusant dans le tumulus. Elle comportait une voûte en encorbellement[3]. Cette petite chambre abritait le corps d'un enfant portant une canine perforée en pendentif[3].

La datation par le carbone 14 a permis de dater ces inhumations vers les années 3900 / 3700 avant notre ère[3].

Sous le monument funéraire, les fouilles archéologiques ont révélé les traces d'un habitat préexistant constitué par une maison de 15 m de long sur 7 m de large qui était elle-même entourée par plusieurs constructions domestiques. L'ensemble a été daté de 4 400 av. J.-C.[4].

Légende[modifier | modifier le code]

La légende rapporte que la Pierre Tourneresse aurait le pouvoir de tourner sur elle-même. D'autres mégalithes de la région portent des noms similaires et seraient dotés des mêmes pouvoirs : la Pierre Tourneresse à Gouvix, la Pierre Tournante à Fresney-le-Puceux, la Pierre Tournante à Livarot et la Pierre Tourniresse aujourd'hui disparue, entre Thaon et Colomby-sur-Thaon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Géoportail
  2. Notice no PA00111200, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. a, b, c et d Panneau d'information réalisé par la mairie de Cairon
  4. Frédéric Lontcho, Dolmens et menhirs de France, Lacapelle-Marival, Editions Archéologie Nouvelle, coll. « Archéologie Vivante », , 216 p. (ISBN 979-10-91458-09-2), p. 82

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]