La Pie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Pie
Claude Monet - The Magpie - Google Art Project.jpg
La Pie.
Artiste
Date
Type
Technique
Lieu de création
Dimensions (H × L)
89 × 130 cm
Mouvement
Propriétaires
Galerie Durand-Ruel (d), Guerlain, Jean-Jacques Guerlain (d) et État françaisVoir et modifier les données sur Wikidata
Collection
N° d’inventaire
RF 1984 164Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

La Pie est une peinture à l'huile sur toile réalisée par l'impressionniste Claude Monet à Étretat en 1868-1869 et conservée au musée d'Orsay[1].

Elle représente un paysage enneigé à Etretat (Normandie) et témoigne du début du mouvement impressionniste.

La pie posée sur une clôture dans un paysage hivernal lui donne son titre.

Analyse de l'oeuvre[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

Le tableau est construit par de nombreuses lignes de force : les lignes horizontales sont constituées par les nuages, le mur de pierre, le toit de la maison et la barrière. Les lignes verticales prolongent les arbres et la barrière.

Trois plans composent ce tableau :

  1. Le premier plan s’étend du champ jusqu’au mur, la barrière et la pie.
  2. Le deuxième plan comprend la maison et les premiers arbres.
  3. Le troisième plan correspond aux derniers arbres, et au ciel. Claude Monet a réalisé une perspective atmosphérique en noyant l’arrière-plan dans le brouillard. Le cadrage du tableau est large, la vue à hauteur d’œil.

Couleurs et lumières[modifier | modifier le code]

Ce tableau pourrait ressembler à un camaïeu de blanc. La neige recouvre entièrement un paysage simple : un champ, une barrière, des arbres, un toit et le ciel. Il y a en effet plusieurs nuances de blanc, mais si on regarde plus attentivement, le blanc laisse place à toutes les couleurs. Monet expérimente la couleur avec des ombres bleutées. La lumière du soleil est percée d’ocre et de mauves tandis que le toit de la maison est rempli de gris.

La lumière du tableau provient du soleil, caché derrière le brouillard et les nuages. Monet utilise le blanc de la neige comme miroir pour la lumière. Les rayons du soleil sont les plus vifs à l’endroit où Monet a posé son sujet principal : la pie.

Contexte de réalisation[modifier | modifier le code]

En 1868, Monet fait une tentative de suicide, car il a des difficultés financières. Profitant du développement du chemin de fer, il décide de prendre le train pour aller passer l’hiver et l’automne à Etretat en Normandie. Il y redécouvre les paysages enneigés qui lui sont chers.

Influences[modifier | modifier le code]

Vers la fin des années 1860, Monet commence à diffuser l’idée selon laquelle les sensations doivent être captées dans un tableau. Il entraine avec lui Picasso, Renoir et Sisley.

Réception[modifier | modifier le code]

Au salon de 1869, sa toile est refusée. On reproche à Monet la nouveauté, l’audace et la transgression des règles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]