La Perla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Perla
Création 1954
Dates clés 2007 2014
Fondateurs Ada Masotti
Personnages clés Alberto Masotti
Siège social Drapeau d'Italie Bologne (Italie)
Direction Silvio Scaglia
Activité Industrie textile
Produits Lingerie
Site web www.laperla.com

La Perla est une société italienne spécialisée dans la lingerie haut de gamme.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondée en 1954 par Ada Masotti[N 1] à Bologne, la marque utilise dès les années 60 des couleurs et des imprimés pour ses créations, tout en gardant une ligne minimaliste.

Plusieurs années après, Alberto Masotti (le fils) reprend la direction de la marque, en collaboration avec sa femme Olga[N 2] (qui lance la gamme de maillots de bains en 1975).

Le premier parfum sort en 1986, suivi quelque temps après de deux autres fragrances.

En 2002, une ligne de prêt-à-porter voit le jour, avec entre autres des robes légères s'inspirant de la lingerie.
Puis en 2003, c'est la luxueuse collection d'inspiration rétro « Black Label by La Perla » qui est lancée.

La marque est rachetée partiellement (70 %) par JH Partners en 2007 pour 270 millions de $[1], puis en totalité en 2008.

Fin 2010, La Perla sort la ligne « ShapeCouture »[2] à base de Lycra. La marque voulant accéder à la tendance, surtout anglo-saxonne, du shapeweare (lingerie qui sculpte le corps).

La Perla est commercialisé en France dans les Grands Magasins, ainsi que dans une boutique à son nom Rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris, à Lille ou à Saint-Tropez.

En 2014, La Perla se lance dans le linge de maison avec La Perla Home[3] puis présente au début de l'année suivante, en parallèle du calendrier officiel de la Fashion Week de Paris, une collection intitulée La Perla Atelier[4],[5],[6].

La Perla par Jean Paul Gaultier[modifier | modifier le code]

Habitué à utiliser dans ses collections des balconnets, des laçages, des corsets, Jean Paul Gaultier[N 3] a réalisé une ligne de lingerie luxueuse pour La Perla, avec 27 modèles (et 2 pièces en édition limitée) commercialisés en novembre 2010[7]. Cette ligne complète (soutiens-gorge, body, culottes, corsets/guêpières, porte-jarretelles, culottes...), dans les tons poudrés ou noir-réglisse, reprend par ailleurs le principe du soutien-gorge conique qui a fait sa renommée avec Madonna en 1990.

Puis de nouveau l'année suivante, le couturier français collabore avec la marque[8] pour une nouvelle collection (dont plusieurs nuisettes), en incluant des maillots de bain inspirés du bondage et reprenant le thème des rayures marines bleues[9].

Marques[modifier | modifier le code]

La Perla diffusait différentes lignes de produits, ou différentes marques, sous de nombreuses appellations (jusqu'à 27 au total) : La Perla Lingerie, La Perla prêt-à-porter, Black Label by La Perla, Bridal by La Perla[10], Occhi Verde, La Perla Glamour, La Perla Studio, Anna Club, Joelle By La Perla, Malizia By La Perla, Grigioperla, Aquasuit.
Pratiquement toutes ont été supprimées pour ne conserver principalement que 3 à 4 marques : La Perla Studio (jeune et abordable), La Perla Villa Toscana (confort chic), La Perla (haut-de-gamme)[11] et Nero Perla (pour hommes). Black Label by La Perla, abandonnée un temps, apparait de nouveau sans régularité dans les collections[12].

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes de contenu[modifier | modifier le code]

  1. surnommée « Ciseaux d'or »
  2. leur fille Anna s'occupe de la communication
  3. Jean Paul Gaultier : « La lingerie fait partie de mon ADN et de mon héritage. Cela fait presque 30 ans que j'ai créé ma première robe corset, et dans ma dernière collection prêt-à-porter j'ai retravaillé les soutiens-gorge coniques et les corsets portés au-dessus. »

Ne pas confondre la collection « Noir » de La Perla, avec la ligne de produits « Black Label ».

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]