La Perfection du tir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Perfection du tir est le premier roman de Mathias Énard, publié en mai 2003 aux éditions Actes Sud.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Il cale son souffle, fait corps avec la crosse, presse -lentement- la détente. Et les ombres humaines s’effondrent sans bruit dans la mire de sa lunette.

Une plongée perturbante, écrite à la première personne, dans la psyché d’un jeune sniper, durant une guerre civile : « Je ne savais plus si j'étais celui qui tirait ou celui sur lequel on tirait. »[1]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Le pays en guerre n'est pas évoqué, mais il pourrait s'agir du Liban et sa guerre civile[3].

Éditions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Citation du livre, cité dans Oriane Jeancourt Galignani, « Mathias Énard », Transfuge, no 50,‎ (lire en ligne).
  2. Festival du premier roman 2004, site officiel.
  3. Article du magazine Transfuge, op. cit.